You are currently viewing Ma semaine à Nashville (partie 1): quoi savoir avant d’y aller

Si tu cherches un endroit le fun et différent à visiter cet été ou cet automne, Nashville, au Tennessee, pourrait être la ville pour toi! J’ai récemment passé une semaine là-bas en tant que voyageuse solo, et même si je n’avais pas vraiment d’attentes, j’ai été surprise de découvrir une ville assez branchée avec une tonne de choses à faire (et de la musique partout). 

J’ai donc pensé partager un peu d’information sur Nashville et quelques-uns de mes coups de cœur côté attraits et activités si tu prévois aller dans cette ville qui compte parmi les plus prisées aux États-Unis en ce moment (maintenant que j’ai brisé la glace en voyageant à l’international pendant la pandémie et en partageant pour la 1re fois un de mes voyages avec la communauté Flytrippers, après mon expérience dans le Maine en mai).

Il y a pas mal de choses à dire sur Nashville, alors je vais commencer par quelques faits sur l’histoire de la ville, ce qu’il faut savoir avant d’y aller, et les endroits où j’ai séjourné. 

Reviens la semaine prochaine pour la partie 2, qui va avoir toutes mes suggestions de choses à faire et d’attraits à voir à Nashville — avec un petit bonus sur comme c’était de voyager en solo dans cette ville.

 

Quelques mots sur l’histoire de Nashville

Située dans le nord du Tennessee, Nashville est la capitale et la ville la plus populeuse de l’État (elle a d’ailleurs dépassé Memphis récemment), avec plus de 2 millions d’habitants dans sa zone métropolitaine. Pour référence, c’est environ 33% de plus que la région d’Ottawa-Gatineau et ça se classerait 4e au Canada.

Nashville se trouve au bord de la rivière Cumberland, une voie navigable de 1100 kilomètres qui traverse le centre-ville et divise la ville en deux.

La rivière Cumberland au centre-ville de Nashville (crédit photo: Isabelle Labrosse)

 

Nashville a été fondée en 1779, mais son histoire remonte aux années 1500, quand elle était habitée par des peuples autochtones de la culture mississippienne. Est venue ensuite la période de la Révolution américaine (la ville s’appelait à l’origine Fort Nashborough, en l’honneur de Francis Nash, un général pendant la guerre d’indépendance), puis celle de l’«Athènes du Sud». Et l’histoire se poursuit encore aujourd’hui.

La Grèce antique… ou le War Memorial Auditorium de Nashville? (crédit photo: Isabelle Labrosse)

 

Mais malgré cette riche histoire, la plupart des gens connaissent surtout Nashville pour sa scène musicale et les légendes qui en sont issues, dont des icônes de la musique country comme Dolly Parton, Brad Paisley et Johnny Cash. Ces dernières années, la ville est devenue la Mecque pour tous les genres musicaux, du country au rock en passant par le pop et le blues.

Statue de Chet Atkins au coin de Rep John Lewis Way N et de Union St. (crédit photo: Isabelle Labrosse)

 

Aujourd’hui, Nashville propose, oui, une immersion dans l’histoire de la musique, mais elle offre aussi bien plus que ça, incluant des quartiers en plein essor, des restaurants branchés, des bars sympas et une scène musicale florissante, qui en font une ville moderne et intéressante à visiter.

 

À savoir avant de partir

Comme pour n’importe quel voyage, c’est important de vérifier d’abord les règles pour voyager pendant la pandémie. Pour les États-Unis, c’est assez simple si tu es pleinement vacciné (et Flytrippers a un guide ultime sur comment voyager aux États-Unis avec toute l’information dont tu as besoin): tu peux voyager sans test dans les 2 sens par voie aérienne ou terrestre.

Conduire jusqu’à Nashville n’aurait pas été idéal pour un voyage d’une semaine (et j’avais un crédit de vol à utiliser), donc j’ai pris l’avion pour Nashville (BNA) de Toronto (YYZ) sur Swoop — mais il y a aussi des vols relativement bon marché au départ de Montréal.

Si tu as déjà des points Aéroplan ou si tu profites des offres record actuelles, tu peux obtenir des vols de récompenses de Montréal à Nashville pour seulement 20 000 points Aéroplan aller-retour (en d’autres mots, les primes de bienvenue augmentées te donneraient 7 allers-simples — ou 11 avec les cartes premium qui ont aussi l’accès aux salons VIP d’aéroport).

Bref, j’avais entendu des histoires d’horreur sur l’aéroport Pearson de Toronto, comme quoi plein de gens manquaient leur vol, donc je suis arrivée 3h30 d’avance pour mon vol à 7h, vu que je n’avais pas de bagages à enregistrer. Je suis passée à la sécurité et au contrôle douanier américain, et je me suis rendue à ma porte avec 1h30 devant moi.

L’aéroport de Nashville est situé à environ 15 minutes de route du centre-ville. Tu peux prendre un bus (2$ en argent, ou télécharge l’appli WeGo Public Transit et achète tes billets à l’avance si tu prévois utiliser les transports en commun, ce que j’ai fait), prendre un Uber/Lyft (les tarifs varient, mais c’est ≈ 20$US et les voitures sont facilement disponibles), prendre un taxi ou une location d’auto (ce qui pourrait être très pratique si tu prévois visiter en dehors du centre-ville).

Une des choses que j’ai bien aimées à Nashville, c’est que c’est relativement facile de se déplacer à pied, du moins dans les quartiers centraux. Le centre-ville est relativement petit et compact, donc tu peux facilement marcher vers la plupart des endroits si tu séjournes au centre-ville. Il y a aussi beaucoup de trottinettes électriques sur les trottoirs que tu peux louer via des applis mobiles.

Il y a des tonnes de murales à voir en marchant (crédit photo: Jon Tyson)

 

Par contre, les transports en commun à Nashville ne sont pas les plus fiables ni les plus faciles à utiliser pour les voyageurs. Donc si tu cherches à sortir du centre-ville, prévois peut-être faire une location d’auto ou utiliser Uber ou Lyft pour te déplacer. Mais même à distance de marche, il y a plein de choses à voir et à expérimenter. 

 

Où j’ai séjourné

Comme dans la plupart des grandes villes, il y a plusieurs options d’hébergement à Nashville, que tu sois un voyageur soucieux de son budget qui veut rester dans un petit hôtel abordable (l’adjectif «abordable» est relatif ici, on parle quand même des États-Unis…) ou que tu veuilles t’offrir un hôtel plus haut de gamme. Mais il n’y a pas présentement de hostel en opération à Nashville par contre.

Parce que je travaillais pendant mon séjour et que mes vols étaient payés avec mon crédit de vol, j’ai décidé de dépenser un peu plus sur l’hébergement et de louer un appartement dans le quartier SoBro (South of Broadway), au LC SoBro, à distance de marche du centre-ville. L’emplacement était vraiment très pratique et je me suis sentie en sécurité quand j’étais là. 

Il y a aussi beaucoup d’hôtels à proximité si tu veux être au cœur de l’action.

J’aime pouvoir cuisiner quand je voyage, au lieu de toujours manger au resto, et cet appartement était parfait pour ça. C’est un bon moyen d’économiser un peu d’argent! Il y avait aussi un café, restaurant et bar vraiment cool appelé The Goat au rez-de-chaussée, et j’y suis allée quelques fois pour manger et travailler.

The Goat au LC SoBro (crédit photo: Isabelle Labrosse)

 

J’avais aussi réservé un hôtel standard (mais quand même cher — c’était une fin de semaine occupée à Nashville à ce moment-là) près de l’aéroport pour ma dernière nuit là-bas, vu que mon vol était tôt le matin, mais ça s’est transformé en 2 nuits parce que… tu l’as deviné… mon vol initial a été annulé.

Mais j’ai suivi une des 6 choses qu’on devrait tous faire en cas de vol retardé ou annulé: je suis restée calme (je m’attendais à ce que ça puisse arriver) et j’ai essayé d’être aussi flexible que possible en changeant mes plans et en profitant d’un jour de plus à Nashville! 

 

Tu veux recevoir plus de contenu sur des destinations inspirantes?

Inscris-toi à notre infolettre gratuite

 

Sommaire

Voici un peu de contexte sur mon voyage à Nashville en juin, et quelques conseils sur ce qu’il faut savoir et où séjourner si tu prévois y aller toi-même. Ne manque pas mes coups de cœur de Nashville dans la partie 2 la semaine prochaine!

Que veux-tu savoir sur Nashville? Dis-le-nous dans les commentaires ci-dessous.

 

Vois les deals qu’on repère: Vols pas chers

Explore des destinations géniales: Inspiration de voyage

Apprends des trucs de pro: Astuces de voyage

Découvre les voyages gratuits: Récompenses-voyage

 

Photo de couverture: Le centre-ville de Nashville (crédit photo: Brandon Jean)

Divulgation publicitaire: Par souci de transparence, Flytrippers peut recevoir des commissions sur les liens inclus dans cet article, à coût nul pour toi. Merci de les utiliser pour nous encourager gratuitement, nous l’apprécions! Tu nous permets de continuer à trouver gratuitement d’excellents deals et à offrir gratuitement du contenu intéressant. Puisque nous avons à coeur notre mission d’aider les voyageurs et que notre réputation et notre crédibilité priment sur tout, nous ne recommanderons JAMAIS un produit ou service dans lequel nous n’avons pas confiance ou que nous n’utilisons pas nous-mêmes et nous ne donnerons jamais à aucun tiers parti le moindre contrôle sur notre contenu. Pour plus de détails sur notre politique publicitaire, clique ici.

Partage cet article pour nous aider à aider le plus de gens à voyager plus pour moins:

Cet article a 2 commentaires

  1. Louis

    Meilleur endroit pour sortir ?
    Les incontournables ?
    Les meilleurs spots ou manger ?

    1. Andrew D'Amours

      C’est ce qui s’en vient dans la partie 2 tel que mentionné, à suivre cette semaine 🙂

Leave a Reply