Un transporteur aérien majeur exigera le vaccin du coronavirus à tous les passagers internationaux

Qantas, le transporteur national et le plus grand transporteur d’Australie, a annoncé qu’ils exigeraient que tous les passagers internationaux aient reçu le vaccin contre le coronavirus. Mais surtout, c’est une exigence que le PDG s’attend à voir mise en œuvre par de nombreux autres transporteurs aériens. Ça nous donne un aperçu de la façon dont le vaccin bientôt prêt affectera les voyages.

Voici les détails.

 

Annonce de Qantas sur le vaccin du coronavirus

Dans une récente interview, le PDG de Qantas, Alan Joyce, a déclaré qu’avoir reçu le vaccin contre le coronavirus serait une exigence pour tous les vols internationaux du transporteur aérien.

Ce n’est vraiment pas surprenant que la vaccination contre la COVID-19 soit exigée pour voyager: de nombreux pays exigent déjà une preuve de vaccination et le font depuis des années. C’est assez commun. Rien de nouveau là. Par exemple, pour mes voyages en Afrique l’an dernier, quelques pays demandaient une preuve de vaccination contre la fièvre jaune.

Bref, les vaccins ont souvent été requis pour voyager et je ne peux pas m’imaginer que quelqu’un pourrait penser que ce vaccin-ci ne serait pas exigé… du moins pour de nombreuses destinations à l’international (étant données les circonstances et comment le coronavirus a décimé l’industrie du voyage).

Ce qui est un peu plus surprenant, c’est qu’un transporteur aérien exigerait le vaccin, plutôt que le pays de destination. Il me semble que je n’ai jamais entendu parler d’un transporteur aérien qui exige un vaccin quel qu’il soit (mais bon, ce sont des entreprises privées qui peuvent faire ce qu’elles veulent).

Un 787-9 Dreamliner de Qantas (crédit photo: Qantas)

 

Aussi, il n’est pas vraiment surprenant que l’Australie soit stricte en ce qui concerne l’exigence de vaccins: le pays a adopté l’une des approches les plus extrêmes en matière de restrictions de voyage pendant la pandémie (ils ont juste oublié de le dire aux superviseurs des quarantaines).

Et Qantas en tant que transporteur aérien est aussi parmi les plus pessimistes, ayant dit précédemment qu’ils s’attendaient à reprendre les vols internationaux longue-distance seulement à la fin de 2021 (en attendant ils préfèrent les vols vers nulle part).

 

L’impact du vaccin à venir sur les voyages

La réalité, c’est qu’il semble très probable que la preuve de vaccination deviendra une exigence standard au cours des prochains mois. Tous les signes pointent vers ça.

Certains pays pourraient décider de ne pas l’exiger, tout comme beaucoup de pays en ce moment n’exigent pas de preuve de tests négatifs, ne nécessitent pas de test à l’arrivée et ne nécessitent pas de quarantaine (6 des pays européens que nous avons visités depuis cet été n’avaient aucune exigence du tout).

Mais c’est difficile de prédire combien d’entre eux le feront pour le vaccin. Il est juste trop tôt pour le savoir.

Ceux qui ne veulent pas se faire vacciner, tout comme ceux qui ne veulent pas porter de masque dans l’avion pour pouvoir voyager, devront probablement rester à la maison pendant un certain temps.

Le PDG de Qantas, répondant aux critiques des anti-vaxxers qui ont dit qu’ils utiliseraient un autre transporteur aérien, a dit qu’il s’attend à ce que ce soit «très difficile» pour ceux qui ne veulent pas être vaccinés de trouver un transporteur aérien qui voudra les embarquer.

Il a dit ça basé sur ses discussions avec ses homologues de d’autres transporteurs. Je suis un peu surpris, car je me serais imaginé que plusieurs transporteurs aériens auraient préféré ne pas s’impliquer dans cela et simplement suivre les règles que chaque pays impose…

Mais bref, au fond ça revient au même: il sera probablement difficile pour ceux qui ne veulent pas obtenir le vaccin de voyager internationalement (peu importe si c’est le transporteur ou le pays qui exige le vaccin).

En fait, même si c’est une excellente nouvelle que les vaccins seront bientôt prêts pour des raisons de santé publique évidentes, par rapport aux voyages, ça va complètement changer la donne pour accélérer la reprise.

J’ai égoïstement bien hâte: une fois que plus de pays rouvriront aux voyageurs canadiens, je serai moins limité dans mes options de destination.

Mais cela dit, je crains sincèrement qu’à court terme, le vaccin rende en fait les voyages plus compliqués qu’ils le sont maintenant…

Cela fera l’objet d’un article la semaine prochaine…

 

Veux tu obtenir plus de contenu pour être prêt à voyager à nouveau, peu importe quand ce sera pour toi?

Inscris-toi à notre infolettre gratuite

 

Sommaire

Le PDG de Qantas, le plus grand transporteur d’Australie, a dit qu’ils rendraient obligatoires d’avoir obtenu le vaccin pour le coronavirus pour voyager internationalement sur le transporteur… et il croit que ses homologues vont exiger la même chose aussi.

Que penses-tu des vaccins obligatoires pour voler? Dis-nous dans les commentaires ci-dessous.

 

Explore des destinations géniales: inspiration de voyage

Apprends des trucs de pro: astuces de voyage

Découvre les voyages gratuits: récompenses voyage

 

Photo de couverture: Francois Peron National Park, Australia (crédit photo: Michael Lämmli)

Divulgation publicitaire: Par souci de transparence, Flytrippers peut recevoir des commissions sur les liens inclus dans cet article, à coût nul pour toi. Merci de les utiliser pour nous encourager gratuitement, nous l’apprécions! Tu nous permets de continuer à trouver gratuitement d’excellents deals et à offrir gratuitement du contenu intéressant. Puisque nous avons à coeur notre mission d’aider les voyageurs et que notre réputation et notre crédibilité priment sur tout, nous ne recommanderons JAMAIS un produit ou service dans lequel nous n’avons pas confiance ou que nous n’utilisons pas nous-mêmes et nous ne donnerons jamais à aucun tiers parti le moindre contrôle sur notre contenu. Pour plus de détails sur notre politique publicitaire, clique ici.

Partage cet article pour nous aider à aider le plus de gens à voyager plus pour moins:

Andrew D'Amours

Andrew est le cofondateur de Flytrippers. Il est passionné de voyages, mais aussi de l'industrie du voyage elle-même en tant qu'ancien consultant en gestion. Il partage son expérience et t'aide à économiser sur tes voyages. En tant que voyageur très économe, il adore trouver des bons deals et avoir des voyages gratuits grâce aux points de récompenses de voyage... pour l'aider à visiter chacun des pays du monde (compte actuel: 62/193 pays, 46/50 États Américains & 9/10 Provinces Canadiennes).

Cet article a 4 commentaires

  1. christine christophory

    je suis contente que la vaccination soit exigée par les compagnies aériennes puisque les gouvernements auront du mal à la rendre obligatoire. ironie toutefois… vu que les vaccins seront donnés par groupes sélectifs prioritaires (personnel soignant, personnes âgées, en premier), les avions ressembleront à des maisons de retraite avant que les familles puissent prendre l’avion?

    1. Andrew D'Amours

      C’est ce que je “tease” à la fin de l’article… en effet, c’est problématique pour ceux comme nous qui avons recommencé à voyager. C’est que logiquement, on est les moins à risque de COVID-19, c’est précisément pourquoi on est plus enclins à être prêts à voyager. Mais on sera donc les derniers à pouvoir avoir le vaccin.

  2. Pierre-louis lepage

    Bonjour les amis,
    Je suis tout a fait d’accord avec Laurent Demers,
    Cette psychose collective ,non seulement ne tient pas la route du tout scientifiquement,mais ce faux vaccin ( qui n’en est pas un) et bien malheureusement,moi qui voyageait beaucoup,je vais prendre soin de mettre mon corps a l’abri de ces supposés vaccins et cesser de voyager pour l’instant …vous qui semblez suggéré que la vaccination est une bonne chose,vous devriez être plus vigilant ,et vous informez davantage quant a la modification génétique de votre ADN.

  3. Laurent Demers

    Salut Andrew,

    Si le traitement génétique à l’ARN (vaccin) devient obligatoire, ce sera la fin pour moi des voyages internationaux. Le dossier médical est une affaire privée, et forcer ce vaccin dans les circonstances relève de la dictature sanitaire qui rapproche le monde entier du “Crédit Social” chinois. Après ce sera la puce électronique obligatoire (passport numérique) implantée dans la main… et quoi d’autres?

    C’est dommage, car je voyageait chaque année en Europe un minimum de 3 mois.
    Selon moi, les voyages sont supposés être un concept de découvertes et de libertés. Ça ressemble plus à une prison avec les contrôles qui ne cessent pas de s’alourdir.

    Et en plus tout ce cirque pour un virrus ayant un taux de guérison de 99,7% et un âge moyen de décès de 84 ans (presque exclusivement en CHSLD avec la présence de comorbidités). Très dommage que la planète entière ait perdue les pédales (sous la peur) dans cette mauvaise comédie politico-médiatique.

    Bonne continuation…

Leave a Reply