Le projet pilote du Canada pour remplacer la quarantaine de 14 jours par des tests

Après des mois d’inaction, le gouvernement fédéral montre enfin des signes d’être ouvert à mettre fin à l’illogique quarantaine obligatoire de 14 jours qui est uniforme et universelle pour tous les voyageurs qui entrent au pays. Regardons en détails le nouveau projet pilote maintenant en cours pour remplacer la quarantaine de 14 jours par des tests de dépistage du coronavirus.

De mars à novembre, il n’y avait aucun moyen du tout pour les voyageurs d’éviter la quarantaine et maintenant oui avec ce projet pilote.

On va bientôt couvrir une autre nouvelle extrêmement prometteuse aussi par rapport à l’expansion de ce projet pilote dans d’autres provinces (et même quelques autres projets pilotes séparés), abonne-toi à notre infolettre gratuite pour recevoir toute l’actualité pertinente pour les voyageurs canadiens et les nouvelles sur la quarantaine.

Mais pour l’instant, voici tout ce que tu dois savoir sur le projet pilote de tests du Canada, incluant une première mise à jour.

 

Survol du projet pilote

Allons-y avec l’essentiel, et on te donnera plus de détails pour chacun plus bas si ça t’intéresse.

Premièrement, un élément important:

  • le projet est ouvert à tous ceux qui ont le droit d’entrer au Canada
  • la participation est optionelle: l’alternative est la quarantaine de 14 jours

En gros, le projet pilote fondé sur la science c’est:

  • un test de dépistage du coronavirus à l’arrivée (gratuit)
  • une quarantaine de 24h à 48h le temps de recevoir le résultat
  • la fin de la quarantaine dès la réception du test négatif
  • un 2ème test en pharmacie au 6ème ou 7ème jour
  • certaines mesures d’hygiène de base simples à respecter
  • un suivi des participants et de leurs symptômes

Par contre, il y a une mauvaise nouvelle:

  • c’est seulement en Alberta
  • mais ce n’est pas seulement pour les Albertains
  • par contre, il faut rester 14 jours en Alberta même sans quarantaine

C’est une distinction importante et ça permet une opportunité quand même intéressante pour les autres; j’y reviens plus bas.

Finalement, les deux sites où le projet pilote a lieu pour l’instant sont:

  • l’Aéroport de Calgary (YYC)
  • à la frontière terrestre de Coutts

 

Mise à jour récente sur le projet pilote

On a une mise à jour depuis notre article précédent sur le sujet: ça vient d’être annoncé que 1 933 personnes ont participé au projet pilote entre l’entrée en vigueur le lundi 2 novembre et le 13 novembre (vendredi dernier).

Le gouvernement de l’Alberta a déclaré que le début du projet pilote est un «succès» selon CBC, ce qui est évidemment très encourageant!

Bon, environ 2 000 personnes, ce n’est pas beaucoup. Environ 200 000 personnes ont entré au Canada dans cette période de 12 jours (en excluant les camionneurs), donc ça semble quand même peu. La plupart n’entre pas en Alberta évidemment, mais ils n’ont pas annoncé combien de voyageurs avaient choisi la quarantaine de 14 jours plutôt que les tests (mais je ne peux pas m’imaginer que ce soit un nombre bien élevé).

Bref, c’est carrément le premier pas vers un retour plus simple des voyages (faits de manière responsable et sécuritaire) en 8 mois, donc c’est très prometteur.

 

Contexte du projet pilote

Le projet pilote lancé conjointement par le Gouvernement du Canada et le Gouvernement de l’Alberta a été annoncé le 22 octobre et a commencé le 2 novembre.

Le Premier Ministre de l’Alberta Jason Kenney a décrit la journée comme étant importante et a dit (traduction libre, l’emphase est la mienne):

Bien qu’il reste encore beaucoup de travail, on peut voir un retour à la normale pour les voyages.

Oui, ce n’est qu’en Alberta. Mais quand même, c’est une nouvelle extraordinaire pour les voyageurs et pour la reprise plus facile des voyages internationaux (le meilleur type de voyage pour ceux qui aiment être dépaysés et découvrir de nouvelles cultures).

 

Détails sur le processus du projet pilote

La quarantaine de 14 jours est entièrement remplacée par un test rapide à l’arrivée à l’aéroport, une quarantaine d’une journée ou deux en attendant le résultat négatif, un second test dans une pharmacie et certains règles d’hygiène de base à respecter pendant les 14 jours après le retour.

C’est d’ailleurs une des bonnes nouvelles: au lieu de 48 à 72 heures tel que mentionné lors de l’annonce, le site officiel parle maintenant de recevoir les résultats en 24 à 48 heures et c’est ce que les passagers qui en ont profité semblent dire aussi. Ça rend la quarantaine excessivement moins longue que 14 jours ça!

On a maintenant plus d’informations sur le processus que lors du lancement.

Pour participer, il faut:

  • s’enregistrer en ligne avant l’arrivée prévue à l’aéroport ou à la frontière terrestre
  • donner ses informations de contact à l’aéroport et recevoir les instructions
  • se faire tester gratuitement directement à l’aéroport
  • faire une quarantaine jusqu’à l’arrivée du résultat négatif (24-48 heures)
  • rester en Alberta 14 jours même si on n’est plus en quarantaine
  • confirmer quotidiennement qu’on n’a pas de symptômes
  • porter un masque en public à l’intérieur
  • porter un masque à l’extérieur si la distanciation n’est pas possible
  • éviter les rassemblements de plus de 10 personnes
  • garder une liste de ses contacts rapprochés
  • se faire tester une 2ième fois dans une pharmacie au 6ième ou 7ième jour

Les sites officiels ne sont pas clairs par rapport au coût du 2ième test en pharmacie, contrairement à celui à l’aéroport, mais ça semble être également être gratuit. On a fait une demande d’information et on te revient avec la réponse une fois obtenue.

 

Le coût des tests du projet pilote

On espère évidemment que le remplacement de la quarantaine par des tests sera élargi à davantage de provinces le plus rapidement possible, pour que ceux qui sont prêts à voyager de manière responsable et sécuritaire puissent le faire.

Ce qui est encourageant pour tous les voyageurs (lorsque ce sera disponible dans plus de provinces), c’est que plutôt que devoir payer ≈ 150$ pour le test comme la rumeur le voulait à l’annonce du projet pilote, le test à l’aéroport est plutôt complètement gratuit.

Même à 150$, ça aurait été seulement environ 10$ par jour de quarantaine évitée, et ça avait donc sûrement du sens pour la plupart des gens.

Mais le fait que c’est gratuit est évidemment encore mieux, et on ne peut que s’en réjouir en tant que «budget-travelers» (car économiser sur les voyages = voyager plus).

Je veux rapidement aborder les critiques qui veulent que les voyageurs paient le test.

Certains disent que les voyageurs font le choix de voyager et devraient payer de leur poche… mais si on veut être cohérent, je ne crois pas que c’est un argument logique.

Les gens irresponsables qui ne respectent pas la distanciation et qui doivent ensuite aller se faire tester ne payent pas eux. Et voyager peut définitivement être bien moins risqué que bien des décisions que les gens prennent ici sans voyager, c’est 100% certain…

Les gens qui font le choix de manger à l’intérieur au restaurant (ce qui est aussi risqué que prendre l’avion pour le risque d’infection selon une étude de Harvard, rappelons-le), ou surtout d’aller dans les foules ou de faire un party quelconque ont le test gratuit même si c’est aussi eux qui ont fait le choix de faire ces activités.

Pour le bien de la santé publique, on teste gratuitement ceux qui font des choses tout aussi non-essentielles (comme aller dans les bars quand ils sont ouverts) alors pourquoi ce serait différent pour les voyages? Pourquoi les voyageurs devraient payer si effectivement tout le monde peut aller se faire tester gratuitement dans à peu près toutes les provinces?

Bref, le test à l’aéroport est gratuit… et ça a du sens.

 

Localisation du projet pilote

Pour l’instant, c’est évidemment assez limitatif de devoir entrer par un de deux sites autorisés.

Au moins l’aéroport de Calgary est le 4ème plus achalandé au Canada en tant que hub principal de WestJet, donc il y a quand même plusieurs options de vols.

Et le projet pilote est aussi disponible à la frontière terrestre à Coutts, à la frontière Montana-Alberta. Les Canadiens ont toujours le droit d’entrer au Canada de n’importe quelle façon, comme on l’a souvent mentionné (on a aussi un article détaillé sur la frontière Canada—États-Unis plus spécifiquement si ça t’intéresse).

 

Participation au projet pilote (sans être Albertain)

Puisque n’importe qui qui a le droit d’entrer au Canada et qui entre via les deux sites en Alberta peut participer, ça veut dire que les non-Albertains peuvent aussi profiter du projet pilote. Mais ce n’est pas pour tout le monde, puisque la condition, c’est qu’il faut demeurer en Alberta 14 jours même si on n’est pas en quarantaine.

C’est donc conçu pour que la plupart des non-Albertains en soient exclus, mais il y a quand même une opportunité pour les voyageurs de d’autres provinces qui allaient faire la quarantaine dans leur province de toute façon: échanger une quarantaine de 14 jours pris à la maison contre 12-13 jours à explorer les Rocheuses en étant très distancié physiquement, ce n’est pas un mauvais deal du tout, si tu as le budget.

(Le deal génial 2-pour-1 qui se termine aujourd’hui sur les hôtels de luxe Fairmont à travers le Canada inclut deux beaux établissements à Banff, au Lac Louise, à Calgary ou à Edmonton.)

En bref, pour éviter la quarantaine, tu pourrais toujours entrer au Canada via l’Alberta et rester dans la province pour 14 jours même si tu n’as que 1 ou 2 jours de quarantaine à faire.

Par exemple, tu pourrais faire ta quarantaine en attendant le test (il y a des hôtels Marriott de Catégorie 1 près d’Edmonton) et ensuite visiter la sublime nature à Jasper ou à Banff pour 12-13 jours.

Ça ne réduira pas tes 14 jours de quarantaine, mais les 14 jours pourront être passés à explorer un nouvel endroit au lieu d’enfermé à la maison, parfait pour les voyageurs.

Moraine Lake (cérdit photo: Edgar Castrejon)

 

Expansion du projet pilote à d’autres provinces

Tel que mentionné, l’expansion dans d’autres provinces sera le sujet du prochain article.

En attendant, si tu t’en souviens bien, la règle de quarantaine obligatoire doit expirer le 30 novembre. Ça va presque assurément être prolongé d’un mois.

Mais si pour une fois le gouvernement peut agir vite (ça a quand même pris 6 mois instaurer des vérifications de température aux aéroports) et analyser les résultats de cette approche rapidement, peut-être que bientôt cette option d’éviter la quarantaine sera disponible ailleurs aussi…

C’est trop tôt pour le savoir, mais un optimiste prudent est légitime. Enfin un peu d’espoir.

D’ailleurs, il y a plusieurs mois, le gouvernement avait fait une annonce comme quoi seuls 4 aéroports ont le droit d’accueillir des passagers internationaux:

  • Montréal (YUL)
  • Toronto (YYZ)
  • Vancouver (YVR)
  • Calgary (YYC)

Et depuis, plusieurs croient que tous les passagers qui entrent au Canada en avion (plus de 1 million rien que depuis le début de l’été) ne pouvaient arriver que dans ces 4 aéroports…

Mais non, c’est encore un autre des nombreux mythes qu’on tient à déboulonner (comme le mythe que quitter ou rentrer au Canada n’est pas permis ou le mythe que les vols internationaux ont déjà été bannis d’ailleurs; tous faux).

C’est que la règle du fédéral exclut les vols en provenance des États-Unis, du Mexique, des Caraïbes et de Saint-Pierre-et-Miquelon. C’est plus une règle intercontinentale qu’internationale. Bref, la réalité c’est qu’une proportion non-négligeable des passagers qui arrivent en avion peuvent arriver dans n’importe quel aéroport.

 

Base de la quarantaine

Il y a présentement une quarantaine obligatoire de 14 jours pour les voyageurs qui entrent au Canada, peu importe d’où ils arrivent.

On a déjà couvert pourquoi ce n’est pas très logique. C’est le contraire d’une approche basée sur la science (et pourquoi bien des pays n’ont pas une règle similaire). La science est claire: bien des pays ont un taux d’infection plus bas qu’ici, alors comme on disait, la quarantaine devrait au moins être basée sur les données des pays d’où tu arrives.

Ce qui est aussi clair, c’est que plein d’activités qui n’ont rien à voir avec les voyages sont bien plus à blâmer pour la transmission du coronavirus et personne n’a à faire de quarantaine après avoir fait ces activités s’ils n’ont pas de symptômes.

Sans compter que nous avons pu voir nous-mêmes à quel point la surveillance de la quarantaine semble carrément terrible à notre retour de Grèce et de Turquie cet été.

Nous partagerons bientôt des articles sur:

  • cette expérience de quarantaine très peu rassurante
  • une étude britannique qui montre l’inefficacité inquiétante de leur quarantaine
  • les règles détaillées de la quarantaine actuelle pour ceux qui voyagent

Finalement, des tests, bien qu’une solution imparfaite, permettraient fort probablement de capter une vaste majorité des cas positifs… du moins tout autant que la quarantaine qui n’est peut-être pas respectée par plusieurs de toute façon malheureusement.

Abonne-toi à notre infolettre gratuite pour toutes les mises à jours pour les voyageurs canadiens et tout ce que tu dois savoir pour voyager de manière sécuritaire et responsable quand tu seras prêt à le faire.

 

Tu veux recevoir plus de contenu sur la reprise des voyages, peu importe quand tu seras prêt?

Inscris-toi à notre infolettre gratuite

 

Sommaire

La quarantaine obligatoire de 14 jours est remplacée par des tests dans le cadre d’un projet pilote en Alberta et c’est très encourageant pour la reprise plus facile des voyages faits de manière responsable et sécuritaire.

Que penses-tu du projet pilote? Dis-le-nous dans les commentaires ci-dessous.

 

Explore des destinations géniales: inspiration de voyage

Apprends des trucs de pro: astuces de voyage

Découvre les voyages gratuits: récompenses voyage

 

Photo de couverture: tests pour le coronavirus (crédit photo: Governor Tom Wolf)

Divulgation publicitaire: Par souci de transparence, Flytrippers peut recevoir des commissions sur les liens inclus dans cet article, à coût nul pour toi. Merci de les utiliser pour nous encourager gratuitement, nous l’apprécions! Tu nous permets de continuer à trouver gratuitement d’excellents deals et à offrir gratuitement du contenu intéressant. Puisque nous avons à coeur notre mission d’aider les voyageurs et que notre réputation et notre crédibilité priment sur tout, nous ne recommanderons JAMAIS un produit ou service dans lequel nous n’avons pas confiance ou que nous n’utilisons pas nous-mêmes et nous ne donnerons jamais à aucun tiers parti le moindre contrôle sur notre contenu. Pour plus de détails sur notre politique publicitaire, clique ici.

Partage cet article pour nous aider à aider le plus de gens à voyager plus pour moins:

Andrew D'Amours

Andrew est le cofondateur de Flytrippers. Il est passionné de voyages, mais aussi de l'industrie du voyage elle-même en tant qu'ancien consultant en gestion. Il partage son expérience et t'aide à économiser sur tes voyages. En tant que voyageur très économe, il adore trouver des bons deals et avoir des voyages gratuits grâce aux points de récompenses de voyage... pour l'aider à visiter chacun des pays du monde (compte actuel: 62/193 pays, 46/50 États Américains & 9/10 Provinces Canadiennes).

Cet article a 9 commentaires

  1. CREVEUIL

    bonjour, notre fils et petit fils de 5ans vivent a QUEBEC, nous avons des billets pour venir passer les fêtes avec eux du 15 décembre au 7 janvier, malheureusement si les 14J de quarantaine sont maintenues nous devrons renoncer a notre séjour; Nous avons atterrir a Montreal. Savez vous si le projet pilote sera appliqué a cet aéroport aux alentours du 15 décembre. Merci.

    1. Andrew D'Amours

      Bonjour, pour le moment personne n’a plus de détails mais ce serait franchement surprenant au 15 décembre vu la lenteur de notre gouvernement :S

      1. CREVEUIL

        Merci beaucoup pour votre réponse, nous allons continuer a nous tenir informés, nous espérions vivement que la quarantaine de 14j passe a 7j comme chez nous en FRANCE.

        ,,

      2. Andrew D'Amours

        Ça fait plaisir, merci de nous suivre! Ce serait bien agréable en effet, mais ça non plus je ne crois pas que ça arrive d’ici les 3 prochaines semaines :S

  2. S Vincent

    Je suis pas sur de comprendre , je suis aller au Mexique cette été , j’ai pas eu de problème avec l’aéroport de Mtl . ´´C’est que la règle du fédéral exclut les vols en provenance des États-Unis, du Mexique, des Caraïbes et de Saint-Pierre-et-Miquelon. C’est plus une règle intercontinentale qu’internationale. Bref, la réalité c’est qu’une proportion non-négligeable des passagers qui arrivent en avion peuvent arriver dans n’importe quel aéroport.´

    1. Andrew D'Amours

      Non il n’y a pas de problème. C’est que plusieurs croient que les vols internationaux peuvent atterrir juste dans ces 4 aéroports là. Mais ce n’est pas vrai, car les pays listés sont exclus de la règle et peuvent atterrir n’importe où.

  3. Marie-Josée Toutounji

    La question que j’ai c’est à savoir ce qui arrive si tu attrapes la covid en voyage et débute tes symptômes à ce moment. Bon si tu es malade et nécessite une hospitalisation tu as pris des assurances mais si tu es juste malade pendant didons 2 semaines tu fais quoi? Tu prolonge ta chambre d’hôtel? Tu changes ton billet d’avion si tu devais revenir ? Car j’imagine que tu ne peux pas prendre l’avion si tu es covid positif. Merci

    1. Andrew D'Amours

      Bonjour, la plupart des compagnies aériennes en ce moment ont des politiques de changement flexible, à vérifier si tu ne veux pas prendre ce risque en effet. Car non, personne ne devrait prendre l’avion malade/positif. Et pour l’hôtel en effet, simplement en réserver un autre ou le même. Même avant la COVID, c’est très rare qu’on réserve un hôtel plus que une journée d’avance nous, donc ça ne change pas vraiment grand chose à ça en fait 🙂 Ça peut donc revenir un peu plus cher si jamais par malchance ça arrive, c’est un des risques qu’on recommande de bien considérer:)

      1. Marie-Josée Toutounji

        Merci

Leave a Reply