La fermeture de la frontière Canada–États-Unis serait prolongée jusqu’au 21 juillet

La fermeture de la frontière Canada–États-Unis sera apparemment prolongée pendant un mois supplémentaire, jusqu’au 21 juillet au moins. Bien que cela ne soit pas confirmé officiellement, la dernière fois que notre propre source avait eu des informations sur la frontière Canada–États-Unis, la fuite s’est avérée être bien vraie… et de nombreux reportages médiatiques font maintenant surface à propos de cette plus récente nouvelle.

Voici ce qu’on en sait sur la fermeture de la frontière Canada–États-Unis à cause du coronavirus… et un autre changement récent sur la fermeture des frontières qui pourrait être pertinent pour certains d’entre vous.

Soit dit en passant, si tu ne l’as pas déjà fait, tu peux participer à notre court sondage de 4 minutes afin qu’on puisse savoir comment tu te sens par rapport aux voyages futurs!

 

Mise à jour sur la fermeture de la frontière Canada–États-Unis

La frontière Canada–États-Unis a été fermée le 21 mars pour un mois, et la mesure a été prolongée d’un mois à deux reprises, jusqu’au 21 juin. Je te laisse lire les détails ci-dessous au cas où tu ne l’aurais pas déjà fait.

Des sources américaines signalent maintenant que la fermeture de la frontière Canada–États-Unis sera prolongée jusqu’au 21 juillet.

Mise à jour: finalement, la restriction d’entrée des États-Unis pour les Canadiens ne s’applique qu’aux frontières terrestres et les Canadiens ont le droit d’entrer aux États-Unis en avion.

Cela n’a pas été confirmé officiellement, mais ça paraît vraisemblable. Le dernier prolongement a été rendu public beaucoup plus près du 21, donc ce ne sera probablement pas annoncé tout de suite, mais on voulait t’en informer maintenant car c’est une nouvelle majeure pour tous ceux qui pensaient voyager aux États-Unis au début de l’été.

Contrairement à de nombreux pays qui n’ont essentiellement plus de coronavirus, les États-Unis sont encore frappés assez dûrement, alors cette nouvelle n’est pas surprenante. Ce qui est un peu surprenant c’est à quel point les Américains ont recommencé à prendre l’avion en très grand nombre (ça ne cesse d’augmenter depuis cet article), ce qui n’augurait pas bien pour la fermeture de la frontière.

On aura bientôt un guide détaillé sur les pays les plus probables où il sera possible de voyager en premier lorsque ce sera le temps de voyager (inscris-toi gratuitement pour tout obtenir).

 

Ce que le prolongement de la fermeture de la frontière veut dire pour les voyageurs

Évidemment, ça veut dire que tu ne peux pas aller aux États-Unis (mais ça ne veut pas dire que tu ne peux pas entrer au Canada si tu es Canadien—voir prochaine section).

Ce qu’on veut plutôt aborder, c’est ce que cette nouvelle veut dire par rapport à voyager à l’international cet été, pour ceux qui veulent le faire (et qui gardent l’esprit ouvert).

Bien sûr, tu es certainement autorisé à voyager à l’étranger même en date d’aujourd’hui (de nombreux vols sont disponibles et certains pays commencent à rouvrir aux Canadiens) mais étant donné que tu devrais le faire sans assurance voyage, on ne le recommande toujours pas pour le moment.

Air Canada avait recommencé à opérer ses liaisons vers les États-Unis à la fin du mois de mai; on était donc optimistes que les choses reviendraient à la normale pour les voyageurs plus rapidement que ce fut le cas, mais ce n’est pas arrivé.

On reste toujours optimistes pour les voyages cet été en août et septembre, mais notre optimisme a certainement été considérablement atténué en termes de possibilité de voyager à l’étranger avant le 21 juillet, car il est raisonnable de supposer que l’avertissement de voyage du Canada (qui n’interdit pas de voyager mais qui fait qu’on ne peut actuellement pas obtenir une assurance voyage) ne sera pas levé avant l’ouverture de la frontière Canada–États-Unis.

Cela dit, il n’est pas impossible non plus que l’avertissement soit levé avant le 21 juillet pour les pays moins touchés par le coronavirus que les États-Unis. Ce serait surprenant, mais ce n’est pas impossible. Quand le Canada a fermé ses frontières en mars, au début les Américains étaient exempts (seulement pour une journée, mais quand même), donc peut-être que ce sera le contraire cette fois.

L’avertissement de voyage du Canada pourrait même être levé avant que nos frontières rouvrent, ce qui rendrait cela raisonnable pour nous de voyager à l’international vers les pays qui ont rouvert aux Canadiens.

Les restrictions d’entrée et l’avertissement de voyage sont des choses complètement séparées, tel qu’expliqué dans notre article sur les 3 mythes à propos des fermetures de frontières.

Il est juste trop tôt pour savoir. C’est ce qu’on ne cesse de dire: on ne peut qu’attendre et espérer.

 

Nouveau changement aux restrictions d’entrée

Le Canada change ses restrictions d’entrée (pas seulement pour les Américains — toutes les restrictions frontalières) en vue de permettre à certains non-Canadiens d’entrer, spécifiquement ceux qui sont des membres de la famille immédiate des citoyens canadiens et des résidents permanents.

Certains médias ont déclaré qu’il s’agissait d’une exception «pour les Canadiens», mais c’est faux.

Paragraphe tiré d’un autre média.

 

Au risque de me répéter, il est important de comprendre comment fonctionnent les restrictions d’entrée si tu veux être mieux préparé pour voyager quand il sera temps de le faire: les Canadiens n’ont jamais eu d’interdiction d’entrer au Canada. Il n’est pas possible pour les «Canadiens d’être exemptés» puisque les Canadiens sont déjà exemptés des restrictions d’entrée canadiennes (et l’ont toujours été).

Évidemment, je comprend que ce qu’ils voulaient dire c’est que ça va profiter aux Canadiens qui sont séparés de leur famille. Mais l’exemption n’est pas pour eux quand même. C’est une distinction importante. Tellement de gens sont confus par rapport aux restrictions d’entrée, c’est pourquoi c’est important de bien clarifier que les Canadiens ne peuvent pas être bannis d’entrer au Canada.

Bref, cette nouvelle exception s’applique aux ressortissants étrangers qui souhaitent entrer pour retrouver leur famille, tant qu’ils ne présentent pas de symptômes de la COVID-19. Ils doivent tout de même faire une quarantaine pendant 14 jours, quoi qu’il arrive.

Tu peux lire qui est éligible à cette nouvelle exception ici.

 

Prolongements précédents de la fermeture de la frontière

Voici l’historique de la fermeture de la frontière Canada–États-Unis à cause du coronavirus:

  • En mai, la fermeture de la frontière a été prolongée jusqu’au 21 juin
  • En avril, la fermeture de la frontière a été prolongée jusqu’au 21 mai
  • En mars, la fermeture de la frontière a été annoncée du 21 mars au 21 avril

 

Annonce initiale de la fermeture de la frontière le 18 mars

Voici un autre incroyable (et rapide) développement: la frontière Canada–États-Unis sera fermée bientôt. Chez Flytrippers, on avait appris cette information d’une source en soirée avant que ça sorte dans les grands médias, mais comme ce n’était pas confirmé, on ne voulait pas nous non plus partager des informations qui n’étaient pas officielles.

 

Notre source

En date de minuit trente dans la nuit de mardi à mercredi, ce n’est toujours pas à 100% officiel, mais les grands médias l’ont publié, alors disons que ça va presque certainement arriver.

Comment on l’a su 2 heures avant que l’article de CNN soit publié tard hier soir? C’est que quelqu’un qui est pris à l’étranger en ce moment, une connaissance de Kevin (l’autre cofondateur de Flytrippers), nous a partagé ce que l’ambassade canadienne lui a dit. Ils ont dit que trouver un vol de retour qui passait par les États-Unis n’était pas une option pour rentrer au Canada.

C’était étrange, puisqu’au moment où on se parle, il n’y a pas de restrictions pour entrer aux États-Unis pour les Canadiens (à condition de ne pas avoir été en Europe, comme notre source qui est dans une autre région complètement).

Cela nous a mené à croire que l’ambassade canadienne savait que quelque chose se tramait à propos de la frontière Canada–États-Unis, quoique nous étions un peu sceptiques que l’ambassade soit libre te partager ça avec des voyageurs réguliers avant que ce soit officiel.

Mais effectivement, ils l’ont fait, car le tout est vrai. C’est donc important de contacter le service consulaire d’urgence si tu es pris, comme mentionné dans notre section comment revenir au Canada.

 

Bases de la fermeture de la frontière

Alors pour résumer:

Du tout début de cette crise jusqu’à ce lundi (le 16 mars), il n’y avait absolument aucune restriction pour entrer au Canada.

Lundi, le gouvernement a annoncé la fermeture de la frontière à tous les étrangers, sauf les Américains.

Et dès le lendemain, les ambassades ont dit aux Canadiens de ne pas passer par les États-Unis pour rentrer et un membre de l’administration Trump a dit à CNN que la frontière Canada–États-Unis serait fermée après tout.

Wow, cette situation évolue plus rapidement que quoi que ce soit qu’on aie vu auparavant.

Maintenant, qu’est-ce-que ça veut dire?

Apparemment, la frontière sera fermée à tous les voyages non-essentiels, ce qui veut dire qu’il y aura certaines exceptions (non-définies pour le moment). Alors c’est un peu moins restrictif que la restriction précédente du Canada qui vise toutes les autres nationalités annoncée lundi. Et celle-ci est un peu différente car elle est bilatérale et non unilatérale, en d’autres mots c’est une entente mutuelle.

Plusieurs se demandaient pourquoi le Canada a pris autant de temps à fermer ses frontières. Plusieurs disent que la gestion de la relation vitale avec les États-Unis était un facteur, alors que d’autres ne sont pas d’accord puisque les Américains étaient exclus de la première annonce de toute façon. Peu importe, bientôt elles fermeront aux Américains aussi.

Bien sûr, cela ne veut pas dire que la frontière canadienne est fermée aux Canadiens qui veulent retourner à la maison. Tel qu’expliqué dans notre article sur les faits à propos de l’avertissement de voyage gouvernemental émis avant la fermeture des frontières: tu vis ici, ils ne peuvent pas t’empêcher d’entrer. L’exception est si tu as des symptômes, et si ça t’intéresse, même ça c’est apparemment anticonstitutionnel selon plusieurs experts. Il y en a qui organisent déjà une action légale pour faire tomber cette condition.

Mais comme nous l’avions aussi dit, lorsque la frontière est fermée, il n’y a plus de demande pour des vols et ceux-ci seront éventuellement presque tous annulés, alors tu ne pourras pas revenir de cette façon. C’est le problème principal auquel font face la plupart des gens pris à l’étranger en ce moment, puisque les compagnies aériennes coupent à gauche et à droite pour plein de raisons, une majeure étant le simple fait de préserver des liquidités pour amoindrir l’impact de ce qui va fort probablement être la pire crise que le secteur de l’aviation a connu depuis… bien, depuis toujours peut-être.

La fermeture de la frontière Canada—États-Unis n’est pas juste problématique pour ceux pris aux États-Unis, mais bien pour tous ceux qui sont pris partout. C’est que les États-Unis, étant le plus grand marché d’aviation au monde, était la meilleure solution vers où aller pour sortir de tous les autres pays (sauf l’Europe) pour ensuite regagner le Canada, avec beaucoup plus de choix de vols que vers le Canada directement.

Au moins, ceux pris aux États-Unis peuvent possiblement en dernier recours revenir à la maison via la route, mais à la vitesse où les choses vont, qui sait quand les restrictions de voyage domestiques pourraient être mises en place aux États-Unis. Ce n’est pas impossible à ce stade-ci, le président l’ayant évoqué lui-même. Si les mouvements entre les États sont restreints, même revenir via la route serait compliqué. Les nombreux snowbirds canadiens encore aux États-Unis devraient prendre ça en compte.

Comme j’ai dit hier, je viens de revenir de 10 jours aux États-Unis et ma perception est que les choses vont devenir pas mal pires avant de devenir meilleures. Ne manque pas mon article bientôt sur mon expérience d’entrée au pays en avion lundi dernier, et les mesures auxquelles j’ai été subjecté. Celles-ci ont été grandement critiquées dans la dernière semaine.

Finalement, hier mon oncle et ma tante m’ont demandé de l’aide pour leur trouver une façon de revenir de Saint-Martin dans les Caraïbes, où ils passent plusieurs mois d’hiver. Le problème n’est pas uniquement les vols annulés, mais bien toutes les restrictions d’entrée qui limitent les possibilités de transit. Ils ne sont certainement pas les seuls à vouloir revenir de différents endroits dans le monde.

Jeudi matin, je vais partager un article avec des astuces pour trouver des vols de retour dépendant d’où tu es pris, laisse un commentaire ci-dessous pour nous dire où tu es pris pour qu’on puisse tenter de t’aider si tu es dans cette situation. Et en attendant je te rappelle de lire notre section comment revenir au Canada.

Tu veux recevoir plus de contenu pour être à jour sur les restrictions de voyage?

Inscris-toi à notre infolettre gratuite

 

Sommaire

La frontière Canada–États-Unis ne rouvrira probablement pas avant le 21 juillet, si ces informations sont vraies. Après des semaines de bonnes nouvelles pour nous voyageurs, c’est un revers, mais encore une fois… il est encore trop tôt pour exclure les voyages (si tu veux voyager). Espérons que les choses s’amélioreront et que les restrictions soient levées rapidement pour que ceux qui veulent explorer le monde puissent le faire cet été.

Que penses-tu de la fermeture de la frontière Canada–États-Unis ? Dis-le-nous dans les commentaires ci-dessous.

 

Explore des destinations géniales: inspiration de voyage

Apprends des trucs de pro: astuces de voyage

Découvre les voyages gratuits: récompenses voyage

 

Photo de couverture: Chutes Niagara (crédit photo: Edward Koorey)

Divulgation publicitaire: Par souci de transparence, Flytrippers peut recevoir des commissions sur les liens inclus dans cet article, à coût nul pour toi. Merci de les utiliser pour nous encourager gratuitement, nous l’apprécions! Tu nous permets de continuer à trouver gratuitement d’excellents deals et à offrir gratuitement du contenu intéressant. Puisque nous avons à coeur notre mission d’aider les voyageurs et que notre réputation et notre crédibilité priment sur tout, nous ne recommanderons JAMAIS un produit ou service dans lequel nous n’avons pas confiance ou que nous n’utilisons pas nous-mêmes et nous ne donnerons jamais à aucun tiers parti le moindre contrôle sur notre contenu. Pour plus de détails sur notre politique publicitaire, clique ici.

Partage cet article pour nous aider à aider le plus de gens à voyager plus pour moins:

Andrew D'Amours

Andrew est le cofondateur de Flytrippers. Il est passionné de voyages, mais aussi de l'industrie du voyage elle-même en tant qu'ancien consultant en gestion. Il partage son expérience et t'aide à économiser sur tes voyages. En tant que voyageur très économe, il adore trouver des bons deals et avoir des voyages gratuits grâce au points de récompenses de voyage... pour l'aider à visiter chacun des pays du monde (compte actuel: 59/193 pays, 46/50 États Américains & 9/10 Provinces Canadiennes).

Cet article a 3 commentaires

  1. johanne duperron

    C est bien correct de laisser la frontière fermé, c est encore trop zone chaude et rouge au USA plusieurs millions personnes ne suivent pas les recommandations.

  2. Vincent

    Question à laquelle je ne trouve aucune réponse sur le site du gouvernement: si je suis citoyen canadien vivant à l’étranger (Europe) et que je peux seulement venir au Canada pour 7 jours. Est-ce que j’ai le droit de repartir à la fin de ces 7 jours malgré la quarantaine imposée?

    1. Andrew D'Amours

      C’est une bonne question. Mon impression serait que de sortir de chez toi et aller à l’aéroport le 8ième jour ça contrevient clairement à la loi sur la quarantaine, alors ça doit être interdit. Si on se fie à la nouvelle exemption annoncée cette semaine pour les familles, le séjour minimum permis est de 15 jours alors j’assumerais que la même chose s’applique pour les Canadiens.

Laisser un commentaire