You are currently viewing L’entrée au Canada par la frontière terrestre sans quarantaine à l’hôtel: guide ultime

On va commencer avec la base de la base: tout comme voyager à l’international est permis, entrer au Canada par la frontière terrestre est permis… et n’implique pas d’être coincé dans un hôtel de quarantaine ridiculement trop cher. Ce sont les faits; ce sont les règles. Je partage ma propre expérience d’entrée au Canada la semaine passée, quelques exemples de prix pour comparer à l’arrivée en avion et tous les détails que plusieurs ont demandé.

Attention: ce guide est très exhaustif, donc tu peux aller voir juste ma propre expérience directement si tu préfères — ou tu peux sauter à toute autre section spécifique en utilisant les liens pratiques dans la table des matières qui suit (maintenant dans tous nos guides pour faciliter la navigation).

Voici donc tout ce que tu dois savoir sur l’entrée au Canada par la frontière terrestre, incluant 2 sections importantes qu’on doit vraiment inclure en premier.

 

L’entrée au Canada par la frontière terrestre – pourquoi on partage ce guide

Notre guide ultime sur la quarantaine à l’hôtel au Canada est encore extrêmement populaire, donc clairement, ces informations sont utiles pour plusieurs.

Donc maintenant:

On a décidé de partager ce guide ultime souvent demandé sur l’entrée au Canada par la frontière terrestre.

Pourquoi?

Pour informer les voyageurs des règles et des faits, puisque Flytrippers vise à être la ressource pour les voyageurs canadiens. Surtout pour les voyageurs qui veulent économiser. On va continuer à partager les règles objectives afin que tu puisses être aussi informé que possible.

La réalité est que de nombreux voyageurs:

  • Savent logiquement et à juste titre que s’ils restent à la maison pendant 14 jours, ils ne mettent pas plus de personnes en danger qu’à l’hôtel
  • Ont des questions au sujet de l’entrée au Canada par la frontière terrestre, car les règles ne sont pas toujours claires ou faciles à comprendre
  • Ne savent même pas que les règles sont différentes qu’en avion (ou que l’utilisation du transport en commun pour rentrer à la maison est permise)
  • Savent que l’hôtel est assez inefficace puisque près de 200 000 voyageurs chaque semaine sont exemptés de toute quarantaine (81%) 
  • N’ont pas le niveau de privilège de pouvoir dépenser ≈ 1 000$ pour 1-3 journées à l’hôtel (ou ne veulent tout simplement pas…)

N’oublie pas qu’une économie de 1 000$ est assez pour plus d’un mois de voyage — toutes dépenses payées — dans plus de 40 pays abordables!!! Ça vaut toujours la peine d’économiser surtout si tu veux vraiment voyager plus pour découvrir de nouvelles cultures et élargir tes horizons.

Surtout quand il y a une alternative gratuite offerte par le gouvernement lui-même…

(En passant, les prochains guides ultimes seront sur comment les restrictions de voyage fonctionnent et sur la vaccination aux États-Unis, car beaucoup ont demandé celui-là aussi et il pourrait être utile pour certains voyageurs compte tenu de l’aspect plus pratique de revenir par voie terrestre, de la vaccination plus lente au Canada et du fait que plusieurs pays rouvrent aux voyageurs entièrement vaccinés. Abonne-toi à notre infolettre gratuite.)

 

L’entrée au Canada par la frontière terrestre – clarifiation très importante

Bien sûr, ce n’est pas parce que tu peux entrer au Canada par la frontière terrestre sans avoir à participer à la quarantaine à l’hôtel obligatoire du Canada que tout le monde devrait voyager

Ça n’a pas rapport. L’article est pour partager les informations exactes sur la frontière terrestre.

Et peu importe ton opinion, le fait est que:

  • L’entrée par la frontière terrestre est autorisé à 100%
  • L’entrée par la frontière terrestre ne nécessite pas de séjour à l’hôtel

Ce n’est absolument pas de «contourner» les règles, de trouver une faille, ou rien de douteux… les règles sont claires:

  • L’arrivée en avion = quarantaine à l’hôtel
  • L’arrivée à la frontière terrestre = pas de quarantaine à l’hôtel

On ne fait pas les règles. Ce sont les règles. Décidées par le gouvernement.

On a toujours dit que tout le monde devrait toujours respecter toutes les règles, ici ou ailleurs. Et on le redit. Les recommandations, ce n’est pas la même chose (c’est pourquoi ce sont des recommandations et pas des règles) — mais il faut toujours suivre les règles. Toujours. On le fait certainement nous-mêmes.

Si tu entres au Canada par la frontière terrestre, tu ne contournes pas les règles: tu suis les règles pour ceux qui arrivent par voie terrestre.

Qui sont que tu peux simplement rester à la maison pendant 14 jours et ne mettre absolument personne en danger…

Tout comme les 99,6% des Canadiens qui testent positifs à la COVID-19 sont autorisés à le faire parce qu’ils ne sont pas des voyageurs (0,4% des cas de mars 2021 sont liés aux voyages). Ils le font sans aucune surveillance même s’ils sont infectés, incluant avec des variants… alors que presque tous les voyageurs ne sont pas infectés (0,25% des dizaines de milliers de voyageurs testés par voie terrestre ont eu un résultat positif).

Ce sont les faits, et les faits sont importants.

(Les sources sont dans l’article où j’ai expliqué pourquoi le programme de quarantaine à l’hôtel du Canada est un échec, en déboulonnant 12 mauvais arguments souvent entendus: c’est une bonne lecture.)

On vient d’apprendre quelque chose d’encore plus ridicule à propos de la quarantaine à l’hôtel; on attend la confirmation du gouvernement d’abord… mais si c’est vrai, on va en parler la semaine prochaine et tu vas comprendre hors de tout doute que cette quarantaine à l’hôtel est absurde.

En bref, si le gouvernement ne veut pas que les voyageurs reviennent par la frontière terrestre pour éviter leur règle inefficace de quarantaine à l’hôtel, ils devraient soit:

  • Enlever leur règle inefficace de quarantaine à l’hôtel
  • Appliquer leur règle inefficace de quarantaine à l’hôtel à la frontière terrestre

Simple. 

En ce moment:

  • Les voyages internationaux sont permis
  • Entrer aux États-Unis par avion est permis
  • Entrer au Canada par voie terrestre est permis
  • Faire sa quarantaine à la maison en entrant par voie terrestre est permis

Tu peux certainement, ça c’est objectif. Si tu devrais, ça c’est subjectif et dépend de la situation personnelle et de l’opinion de chacun.

Mais dans tous les cas, si tu envisages de voyager, assure-toi de télécharger notre «checklist» gratuite pour les voyages en pandémie afin de considérer attentivement tous les nombreux types de risques impliqués.

 

L’entrée au Canada par la frontière terrestre – changements de règles possibles

Encore hier, le gouvernement a explicitement déclaré qu’ils ne changeraient pas la règle qui permet aux voyageurs qui entrent à la frontière terrestre de faire leur quarantaine à la maison…

Mais ils avaient également dit pendant des mois que d’autres mesures n’étaient pas nécessaires parce que les voyageurs n’étaient pas une source majeure de transmission de COVID-19 — ce que toutes leurs propres données ont toujours montré (et montrent toujours)… et ils ont ensuite quand même mis en place cette règle de quarantaine à l’hôtel.

La réalité est qu’ils créent leurs règles de voyage davantage en réponse au «travel-shaming» dans les médias qu’en réponse à des faits ou des données (au lieu de mettre les ressources sur le 99,5% des cas non-liés aux voyages, sur le 81% des centaines de milliers de personnes qui entrent chaque semaine qui sont exempts de toute quarantaine ou sur l’acquisition plus rapide des vaccins… mais bon.)

Alors qui sait si les règles à la frontière terrestre seront encore pareilles dans quelques semaines comme ils l’ont dit.

Même si la quarantaine à l’hôtel est inefficace, c’est très payant politiquement.

Dans les derniers jours, il y a eu davantage de pression pour des règles encore plus strictes… et mêmes des demandes précises encore cette semaine de la part de premiers ministres provinciaux de changer cette règle et de forcer les voyageurs par voie terrestre à aller à l’hôtel aussi.

Bref, comme on le dit depuis notre premier voyage en pandémie l’été dernier: les règles changent très rapidement.

Si cette règle-ci change, on va t’aviser.

 

L’entrée au Canada par la frontière terrestre – comment ça fonctionne

On a partagé un article détaillé avec les 12 règles du Canada pour les voyages internationaux pendant la COVID-19 et on t’a dit que seulement 7 d’entre elles s’appliquaient aux Canadiens.

Il y a juste 4 choses qui changent si tu reviens au Canada par voie terrestre par rapport à l’avion:

  • Tu n’es pas soumis à la quarantaine à l’hôtel
  • Ton test moléculaire négatif pré-entrée doit avoir été effectué aux États-Unis
  • Tu peux utiliser le transport en commun dès ton entrée au pays
  • Tu peux entrer à n’importe quel poste frontalier

(En passant… cette règle du test de dépistage est très basée sur les données, les preuves et les faits bien sûr. Les tests faits dans d’autres pays sont dignes de confiance en arrivant en avion avec une escale aux États-Unis, mais pas dignes de confiance en arrivant à la frontière terrestre des États-Unis. C’est la science!)

Donc même à la frontière terrestre, tu dois tout de même:

  • Remplir l’application ArriveCAN
  • Fournir la preuve d’un test PCR de COVID-19 négatif pour entrer au pays
  • Faire un test COVID-19 à l’arrivée (gratuit)
  • Faire une quarantaine de 14 jours à domicile (gratuit)
  • Faire un dernier test COVID-19 à la maison (gratuit)

 

L’entrée au Canada par la frontière terrestre – comparaison avec l’avion

Quelle est la meilleure option?

D’abord, en termes de commodité…

Cela dépend vraiment de l’endroit où tu voyages, de l’endroit où tu habites et de tes préférences. La situation de chacun est différente. Ci-dessous, les étapes détaillées, les exemples concrets de prix et mon expérience pourraient t’aider à décider.

Mais en termes de coûts…

Si tu voyages aux États-Unis, il n’y a absolument aucun doute que c’est moins cher d’entrer à la frontière terrestre.

Si tu voyages dans un autre pays, ça peut aussi souvent l’être… mais le montant économisé en entrant à la frontière terrestre ne sera pas aussi élevé que celui que les voyageurs aux États-Unis vont économiser.

Pourquoi? À cause de la règle du Canada qui te force à obtenir un test PCR aux États-Unis. Plusieurs États offrent des tests PCR gratuits comme je vais te montrer ci-dessous, mais le temps passé aux États-Unis pour attendre les résultats va engendrer certains coûts supplémentaires (quoique peut-être que ce n’est pas beaucoup plus cher qu’où tu étais au départ; donc en partant simplement plus tôt, côté budget ça peut revenir assez égal).

En tout cas, tu devrais toujours faire les calculs pour ta propre situation.

(Et en passant, hier le Premier Ministre a dit que les gens qui arrivent des États-Unis ont passé 2 semaines là-bas à cause des mesures de quarantaine américaines, mais c’est juste complètement faux. La quarantaine américaine n’est qu’une recommandation et pas une loi, contrairement à ici. Et je peux t’assurer que pas grand monde fait ça. Certains rares États ont une quarantaine, mais la vaste majorité non.)

 

L’entrée au Canada par la frontière terrestre – étapes détaillées

Consulte la section ci-dessous pour des comparaisons de coûts de ces scénarios, mais tout d’abord, examinons la logistique étape par étape.

Il y a 2 scénarios:

  • Si tu voyages aux États-Unis
  • Si tu voyages ailleurs

 

Voyager aux États-Unis

Comme mentionné, tu aurais également eu besoin d’une preuve d’un test négatif pour revenir au Canada par avion, il n’y a donc pas de frais supplémentaires par la frontière terrestre en termes de tests. Donc c’est définitivement une option moins coûteuse.

Ton seul coût supplémentaire est le transport de chaque côté de la frontière, mais comme les vols vers le Canada sont parfois beaucoup plus chers qu’aux États-Unis, au total ce n’est peut-être même pas beaucoup plus cher que de t’envoler vers le Canada. Et tu économiseras la quarantaine à l’hôtel de ≈ 1 000$.

En bref, tu dois:

  • Faire un test PCR de COVID-19
  • Te rendre à la frontière
    • T’envoler vers un aéroport frontalier + louer une voiture jusqu’au Canada
    • T’envoler vers un aéroport frontalier + prendre un taxi/Uber jusqu’à la maison
    • T’envoler vers un aéroport frontalier + prendre un taxi/Uber à la frontière
    • T’envoler vers un aéroport frontalier + prendre le transport en commun
    • Utiliser d’autres moyens ou une combinaison de moyens
  • Te rendre à la maison à parti de la frontière
    • Rester dans ton auto de location ou ton taxi/Uber
    • Demander à quelqu’un de laisser une voiture à la frontière
    • Demander à quelqu’un de venir te chercher
    • Prendre le transport en commun
    • T’y rendre par d’autres moyens

 

Faire un test PCR de COVID-19

Le test est simple, c’est le même dont tu as besoin si tu prends l’avion vers le Canada.

Les détails sont dans la section test PCR de mon expérience ci-dessous.

 

Te rendre à la frontière

Tu peux prendre l’avion pour l’un des aéroports proches de la frontière Canada–États-Unis. Ceux-ci sont parmi les mêmes que tu devrais considérer (en temps normal) pour te rendre en Floride pour 40$ aller-retour comme je l’ai souvent fait moi-même (ces aéroports sont moins chers en raison de la réglementation et des taxes qui rendent les aéroports canadiens non-compétitifs au niveau des prix).

Tu as moins d’options que pour cette stratégie régulière, car idéalement, pour revenir au Canada, tu en as besoin d’un qui est plus près de la frontière puisque tu devras te rendre à cette frontière après ton vol sans avoir ton auto cette fois.

Voici quelques aéroports à considérer en fonction de ton lieu de résidence:

  • Burlington (BTV) – Montréal
  • Plattsburgh (PBG) – Montréal (fermé jusqu’en juin)
  • Niagara Falls (IAG) – Toronto
  • Buffalo (BUF) – Toronto
  • Détroit (DTW) – Toronto
  • Ogdensburg (OGS) – Ottawa
  • Bellingham (BLI) – Vancouver
  • Everett (PAE) – Vancouver
  • Seattle (SEA) – Vancouver
  • Great Falls (GTF) – Calgary

La meilleure option pour les voyageurs à petit budget et les voyageurs solo est certainement Buffalo ou Niagara Falls, où l’ensemble de l’itinéraire peut être fait pour seulement quelques dollars avec le transport en commun et juste en traversant simplement la frontière à pied. C’est ce que j’ai fait la semaine dernière.

Sinon, de l’aéroport, tu peux simplement prendre un taxi, un service de transport privé, un Uber ou un Lyft jusqu’à la frontière, ce qui peut ne pas être trop cher selon l’aéroport (surtout en séparant le coût à plusieurs voyageurs).

Certaines compagnies ont même des forfaits spéciaux qui vont t’emmener jusqu’à ton domicile au Canada si tu veux t’éviter les étapes de l’autre côté de la frontière, mais ils sont évidemment très chers (comme tout ce qui est pratique et tout préparé pour toi sans efforts, c’est toujours comme ça dans le monde du voyage):

ServiceEmplacementSite web
New England TaxiMontréal/Burlingtonsite web
Vermont ShuttleMontréal/Burlingtonsite web
GZH LimousineMontréal/Burlingtonsite web
Buffalo LimousineNiagara Falls/Buffalosite web
Buffalo Express TaxiNiagara Falls/Buffalosite web
Buffalo airport ShuttleNiagara Falls/Buffalosite web
A touch of ClassNiagara Falls/Buffalosite web
Southampton LimousineNiagara Falls/Buffalosite web
Regional LimousineNiagara Falls/Buffalosite web
VIP Chauffered ServiceWindsor/Detroitsite web
Courtesy TransportationWindsor/Detroitsite web
Evergreen Town CarVancouver/Bellinghamsite web
At The Border StorageCoutts/Great Fallssite web
Northern Rural TransitCoutts/Great Fallssite web

Ou tu peux prendre une voiture de location en aller-simple ce qui résout également ton besoin de transport de l’autre côté, mais cela est généralement assez cher même en temps normal. Les locations en aller-simple sont tellllllllllement plus chères que les locations régulières, même à l’intérieur d’un même pays — mais plus encore avec un passage frontalier. Ou elles ne sont tout simplement pas disponibles (très fréquent).

Finalement, dans certaines villes, tu peux même te rendre assez près de la frontière sans même avoir à prendre l’avion. Par exemple, la ligne Maple Leaf d’Amtrak dessert actuellement la gare de Buffalo et Niagara Falls. Pareil pour Détroit. Les bus desservent Bellingham et Burlington, où tu ne serais pas aussi près de la frontière… en tout cas, le point c’est qu’il existe de nombreuses options.

 

Te rendre à la maison à partir de la frontière

Une fois que tu as franchi la frontière, soyons très clairs: tu dois te rendre directement à ton lieu de quarantaine. Telle est la loi.

Mais est-ce que ça signifie que tu ne peux pas utiliser les transports en commun, un taxi ou un véhicule partagé?

Non, c’est définitivement permis. Tu devrais certainement essayer de voyager en véhicule privé si tu le peux, mais non, ce n’est pas obligatoire. Tant que tu prends les transports en commun juste pour te rendre chez toi, sans faire aucun autre arrêt.

J’ai voulu le tester et je n’ai pas eu le moindre ennui à me rendre à mon lieu de quarantaine via 16 heures de transport en commun à l’intérieur du Canada.

Les règles te permettent de te rendre à ton lieu de quarantaine:

  • En autobus
  • En train
  • En métro
  • En taxi
  • En véhicule partagé
  • En véhicule privé

À condition que:

  • Tu y ailles directement
  • Tu portes un masque
  • Tu pratiques la distanciation physique
  • Tu te laves les mains

Les avions ne sont pas spécifiquement inclus dans la liste, alors Flytrippers a contacté l’Agence de la Santé publique du Canada et effectivement prendre l’avion n’est pas permis, malgré la qualité de l’air meilleure que dans tous les autres moyens de transport grâce aux filtres HEPA, mais tous ces autres moyens sont permis eux.

Par contre, tu peux prendre un vol intérieur (et le transport en commun) après ta quarantaine à l’hôtel si tu arrives au Canada en avion (mais pas pour te rendre à l’hôtel).

J’ai ajouté une section supplémentaire ci-dessous avec les extraits du site Web du gouvernement parce que, comme pour tant d’autres choses, je sais que certains d’entre vous n’y croiront pas.

Le moyen optimal serait que 2 personnes conduisent jusqu’à la frontière pour te laisser une voiture, mais ce n’est évidemment pas possible pour tout le monde. Alternativement, quelqu’un peut venir te chercher de l’autre côté de la frontière. Sinon, tu peux également prendre un taxi/Uber jusqu’à chez toi (évidemment beaucoup plus cher) ou jusqu’à une agence de location d’autos à proximité (pas possible partout évidemment).

 

Voyager ailleurs

Garde simplement en tête que tu ne peux pas utiliser cette astuce si tu es en Europe (UE ou R-U), en Inde, en Chine, au Brésil, en Iran ou en Afrique du Sud (la seule restriction de voyage des États-Unis concerne ceux qui sont allés dans ces pays au cours des 14 jours précédents).

En gros, c’est très similaire aux étapes que pour ceux qui voyagent aux États-Unis… mais il faut d’abord se rendre aux États-Unis.

En bref, tu dois (en gras = ce qui est différent de ce qui précède):

  • Faire un test PCR ou antigène de COVID-19
  • T’envoler vers les États-Unis
  • Faire un test PCR de COVID-19 (aux États-Unis)
  • Attendre les résultats du test
  • Te rendre à la frontière
    • T’envoler vers un aéroport frontalier + louer une voiture jusqu’au Canada
    • T’envoler vers un aéroport frontalier + prendre un taxi/Uber jusqu’à la maison
    • T’envoler vers un aéroport frontalier + prendre un taxi/Uber à la frontière
    • T’envoler vers un aéroport frontalier + prendre le transport en commun
    • Utiliser d’autres moyens ou une combinaison de moyens
  • Te rendre à la maison à partir de la frontière
    • Rester dans ton auto de location ou ton taxi/Uber
    • Demander à quelqu’un de laisser une voiture à la frontière
    • Demander à quelqu’un de venir te chercher
    • Prendre le transport en commun
    • T’y rendre par d’autres moyens

Je ne repasserai pas chacun encore.

Mais comparons ça par rapport au vol direct au Canada.

Tu économises:

  • La quarantaine à l’hôtel de 1 000$
  • Possiblement sur le coût du premier test comme les É-U acceptent l’antigène moins cher

Mais tu ajoutes le coût:

  • De l’avion vers les États-Unis (qui n’est peut-être pas vraiment plus cher que celui vers le Canada)
  • D’un autre test aux États-Unis (plusieurs l’États l’offrent gratuitement comme je l’explique dans mon expérience, mais sinon c’est ≈ 125$ US à 200$ US)
  • De l’hébergement en attendant les résultats du test (1 à 3 nuits, donc ≈ 70$ US à 210$ US)
  • Du transport de chaque côté de la frontière (mais tu aurais payé un transport pour éventuellement retourner chez toi même en avion)

 

L’entrée au Canada par la frontière terrestre – points d’entrée avec postes de tests

Tu peux entrer à n’importe quel des 117 points d’entrée et tu devras faire un test peu importe où tu arrives.

Le test est soit:

  • Fait directement à la frontière terrestre
  • Fait avec un kit de test à s’auto-administrer rendu à la maison

Les postes de tests sont disponibles à 16 des points d’entrée, mais soit ils n’opèrent pas 24/7 ou soit ils ne sont pas pour les piétons (parce que je suis entré à un de ces 16 et il n’y avait pas de poste de tests).

Voici la liste des points d’entrée avec postes de tests:

  • St-Bernard-de-Lacolle (Autoroute 15), QC
  • Stanstead (Autoroute 55), QC
  • St-Armand/Philipsburg (Autoroute 35/Route 133), QC
  • Niagara Falls (Rainbow Bridge), ON
  • Fort Erie (Peace Bridge), ON
  • Lansdowne (Thousand Islands Bridge), ON
  • Windsor (Ambassador Bridge), ON
  • Windsor (Windsor-Detroit Tunnel), ON
  • Sarnia (Blue Water Bridge), ON
  • Queenston (Lewiston-Queenston Bridge), ON
  • St. Stephen, NB
  • Surrey (Pacific Highway/Peace Arch), BC
  • Huntingdon, BC
  • Douglas, BC
  • Coutts, AB
  • Emerson, MB

Article détaillé avec le processus de tests à venir bientôt.

 

L’entrée au Canada par la frontière terrestre – règles de transport en commun

Tu peux passer directement à la prochaine section avec les exemples si tu es parmi les centaines de milliers qui font confiance aux informations de Flytrippers sur toutes les choses liées au voyage.

Sinon, voici les règles officielles qui montrent que tu es autorisé à utiliser le transport en commun pour te rendre à ta quarantaine à domicile.

Dans sa page intitulée «Pour les voyageurs ne présentant pas de symptômes de COVID-19 retournant au Canada par voie terrestre ou maritime», le gouvernement dit ceci:

Si vous devez emprunter le transport en commun (p. ex. autobus, train, métro, taxi ou service de covoiturage), portez un masque en tout temps et lavez vous les mains fréquemment

Plus bas, il y a une section intitulée «Mesures de santé publique à respecter pendant le trajet vers le lieu de quarantaine», où le gouvernement dit:

  • portez un masque non médical de qualité et bien ajusté pendant le transport, à moins d’être seul dans un véhicule
    privé ou de vous déplacer avec les mêmes personnes avec lesquelles vous êtes arrivé au Canada
  • pratiquez l’éloignement physique (au moins deux mètres) dans la mesure du possible
  • désinfectez vos mains souvent
  • évitez le contact avec les surfaces fréquemment touchés par les autres

Sur la page intitulée «Liste de vérification des exigences pour entrer au Canada par voie terrestre» lorsque tu cliques sur «Suivez les instructions de conduite vers votre lieu de quarantaine», le gouvernement dit:

Évitez les arrêts et les contacts avec les autres pendant le transport vers votre lieu de quarantaine: utilisez un véhicule privé si possible

Bref, c’est permis.

Comme je l’explique dans ma propre expérience ci-dessous, ce n’est pas du tout un problème à la frontière. Ils doivent connaître les règles.

 

L’entrée au Canada par la frontière terrestre – exemples de comparaison de coûts

Encore une fois… si tu es aux États-Unis, cela en vaut vraiment la peine financièrement; ailleurs aussi souvent, mais pas toujours (par exemple si tu es un voyageur solo).

Le coût dépend évidemment de ta situation personnelle:

  • Où tu voyages
  • Où tu habites
  • Si tu as quelqu’un pour venir te chercher
  • Si tu voyages en solo
  • Etc.

Voici 4 exemples que j’avais préparé en mars. Le test COVID-19 initial avant le départ est exclu puisque tu en as toujours besoin quelle que soit l’option choisie.

 

Comparaison de coûts pour les voyages aux États-Unis

Exemple 1

Un couple de snowbirds qui a évité notre horrible hiver canadien, qui s’est fait vacciner plus rapidement aux États-Unis et qui est resté aussi en sécurité que s’ils étaient restés à la maison:

Entrer au Canada par avion:

  • Miami-Montréal (MIA-YUL) le 3 avril: 504$ (252$ par personne)
  • Quarantaine à l’hôtel: 1 250 $
  • Avec quelqu’un pour les conduire à la maison: 0$
  • Coût total: 1 754$

Entrer au Canada par la frontière terrestre:

  • Miami-Burlington (MIA-BTV) le 3 avril: 304$ (152$ par personne)
  • Taxi jusqu’à la frontière: ≈ 150$
  • Avec quelqu’un pour les conduire à la maison: 0$
  • Coût total: 454$

Ce n’est qu’un exemple, mais c’est 1 300$ d’économies. Ou des économies de 74% si tu préfères. Un choix facile si quelqu’un peut venir te chercher à la frontière.

 

Exemple 2

Un voyageur en solo qui a exploré les vastes parcs nationaux du sud-ouest des États-Unis et qui est resté plus physiquement-distancé qu’au Canada:

Entrer au Canada par avion:

  • Phoenix-Vancouver (PHX-YVR) le 3 avril: 216$
  • Quarantaine à l’hôtel: 800$
  • Quelqu’un vient te chercher pour rentrer chez toi: 0$
  • Coût total: 1 016$

Entrer au Canada par la frontière terrestre:

  • Phoenix-Bellingham (AZA-BLI) le 3 avril: 73$
  • Taxi jusqu’à la frontière: ≈ 100$
  • Quelqu’un vient te chercher pour rentrer chez toi: 0$
  • Coût total: 173$

Encore une fois, même lorsque tu voyages en solo sans personne pour partager les coûts, il est toujours extrêmement moins cher d’entrer par voie terrestre.

 

Comparaison de coûts pour les voyages ailleurs

Exemple 3

Un couple qui est allé au Mexique pour faire du télétravail depuis un hôtel en toute sécurité dans un climat chaud au lieu de travailler à domicile en confinement:

Entrer au Canada par avion:

  • Cancún-Panama City-Montréal (CUN-PTY-YUL) le 3 avril: 432$ (216$ par personne)
  • Quarantaine à l’hôtel: 1 250$
  • Quelqu’un vient vous chercher pour rentrer chez vous: 0$
  • Coût total: 1 682$

Entrer au Canada par la frontière terrestre:

  • Cancún-Miami (CUN-MIA) le 31 mars: 354$ (127$ par personne)
  • Test COVID-19 gratuit à Miami: 0$
  • Hébergement et transport à Miami: 300$
  • Miami-Burlington (MIA-BTV) le 3 avril: 304$ (152$ par personne)
  • Taxi jusqu’à la frontière: ≈ 150$
  • Quelqu’un vient vous chercher pour rentrer chez vous: 0$
  • Coût total: 1 108$

Donc, c’est encore moins cher et vous pouvez passer quelques jours à Miami (ce que j’apprécie toujours — cela fait des années que je n’ai pas été aussi longtemps sans y aller), vous évitez la mauvaise expérience hôtelière dans les aéroports canadiens et vous pouvez vous mettre en quarantaine dans votre propre maison… mais les économies sont loin d’être aussi intéressantes que les exemples ci-dessus.

 

Exemple 4

Un voyageur en solo qui a voyagé à Dubaï pour des raisons essentielles (ou qui est simplement allé explorer en toute sécurité):

Entrer au Canada par avion:

  • Dubaï-Doha-Montréal (DXB-DOH-YUL) le 3 avril: 1 060$
  • Quarantaine à l’hôtel: 800$
  • Quelqu’un vient te chercher pour rentrer chez toi: 0$
  • Coût total: 1 860$

Entrer au Canada par la frontière terrestre:

  • Dubaï-Doha-Miami (DXB-DOH-MIA) le 30 mars: 743$
  • Test COVID-19 gratuit à Miami: 0$
  • Hébergement et transport à Miami: 300$
  • Miami-Burlington (MIA-BTV) le 3 avril: 152$
  • Taxi jusqu’à la frontière: ≈ 150$
  • Quelqu’un vient te chercher pour rentrer chez toi: 0$
  • Coût total: 1 345$

Si tu es seul et loin, c’est beaucoup moins d’économies.

 

L’entrée au Canada par la frontière terrestre – ma propre expérience la semaine passée

Je suis un «budget traveler», un voyageur à petit prix. J’ai littéralement changé de carrière pour lancer Flytrippers pour aider les autres à voyager plus pour moins. Voyager c’est génial, et voyager pour moins cher permet de le faire plus souvent. Simple.

Alors la version courte est que j’ai économisé au moins 600$ de cette façon:

  • J’ai fait un test PCR gratuit au Texas
  • J’ai pris l’avion vers Buffalo (BUF)
  • J’ai pris Amtrak vers Niagara Falls, NY
  • J’ai traversé à pied à Niagara Falls, ON
  • J’ai passé les douanes en moins de 10 minutes
  • J’ai pris GO Transit vers Toronto
  • J’ai pris VIA Rail vers Québec

Et c’est tellement plus facile et plus rapide si tu peux atterrir plus près de chez toi si:

  • Tu veux dépenser de l’argent en Ubers/taxis
  • Tu as quelqu’un qui peut venir te chercher à la frontière

Mais personnellement je déteste absolument:

Et surtout, je voulais personnellement:

  • Tester le tout moi-même
  • Te montrer à quel point les règles sont absurdes

Quand on dit que le programme de quarantaine à l’hôtel est absurde, c’est ça qu’on veut dire.

Les voyageurs sont tellement un danger pour les autres qu’ils doivent aller à l’hôtel… mais ils peuvent même prendre le transport en commun pendant 16 heures pour se rendre chez eux s’ils arrivent par voie terrestre (parmi tant d’autres incohérences, dont une nouvelle majeure qu’on va partager la semaine prochaine une fois confirmée auprès du gouvernement).

Plusieurs d’entre vous m’ont écrit pour me demander si j’ai eu des ennuis à la frontière et semblaient siiiii surpris que non… mais il n’y a jamais eu le moindre doute: tout ceci est 100% permis comme on l’a souvent dit.

Voici maintenant un compte-rendu étape par étape de mon expérience d’entrée au Canada.

 

Parenthèse sur la sécurité

Avant de partager tous les détails que beaucoup d’entre vous ont demandé, certains m’ont également posé des questions sur la sécurité de l’utilisation des transports en commun sur le chemin de mon lieu de quarantaine.

Bien sûr, je ne me sentais pas aussi en sécurité. Bien sûr, j’aurais préféré m’envoler directement à la maison et éviter tous les contacts qui me mettent en danger, comme avant.

Mais je ne pouvais tout simplement pas en bonne conscience participer à l’arnaque de la quarantaine dans les hôtels, pas lorsque les règles permettent clairement une alternative beaucoup moins chère.

Donc…

Non, ce n’était pas idéal de me mettre en danger en transitant pendant des heures:

  • En Ontario, l’un des pires endroits en Amérique du Nord en termes de taux d’infection d’après les données (et factuellement 150% plus haut que là d’où j’arrivais)
  • Avec d’autres passagers qui n’ont probablement pas été testés pour le COVID-19 récemment (alors que j’ai au moins été factuellement testé négatif avant d’entrer, ce qui est mieux que de ne pas avoir été testé du tout — j’ai éventuellement eu un résultat négatif à mon test d’arrivée, comme 99,75% des voyageurs par voie terrestre)
  • Avec d’autres passagers qui pourraient avoir un comportement plus risqué, car ils étaient peut-être dans les trains et les bus parce qu’ils ont des emplois qui les obligent à avoir plus de contacts (et les lieux de travail sont factuellement parmi les pires endroits pour des éclosions alors que je suis resté à l’extérieur bien distancé en tout temps)
  • Dans des trains et des bus qui n’ont pas une bonne qualité de l’air car ils n’ont pas de filtres HEPA qui captent 99,97% des particules (alors que factuellement les avions en ont et l’air y est de meilleure qualité que dans tous les bâtiments au sol)

Mais j’étais prêt à prendre ces risques pour les économies… et par principe.

Parce que me forcer à aller dans un hôtel pendant 1 à 3 jours au lieu de passer ces jours à la maison ne met factuellement personne du tout plus en sécurité.

Je respecte évidemment la quarantaine obligatoire de 14 jours comme je l’ai fait 3 fois auparavant (et comme 95% à 99% des voyageurs le font selon l’échantillon gouvernemental). Garde à l’esprit qu’après leur 1 à 3 jours de quarantaine à l’hôtel, ceux qui arrivent en avion peuvent également utiliser les transports en commun (et même prendre l’avion) pour se rendre à leur lieu de quarantaine.

Et aussi, je m’attendais vraiment à ce que tous ces bus et trains soient vides, et j’avais raison.

 

Faire un test PCR

  • Coût: 0$

Non seulement c’est très facile de se faire vacciner gratuitement en tant que Canadien, c’est également très facile d’obtenir un test PCR gratuit au Texas.

La seule mise en garde est que ceux que j’ai trouvés nécessitaient une voiture, car ils étaient tous des tests faits au volant uniquement («drive-thru»). Mais remarque que je n’ai pas fouillé très longtemps, parce qu’on a simplement cédulé notre roadtrip (pour visiter mon 47ème État) au cours de nos derniers jours aux États-Unis afin que je puisse me faire tester pendant qu’on avait notre auto de location.

Le lieu de test le plus pratique sur notre chemin était au University of North Texas à Denton, où il n’y avait personne d’autre en ligne et ça a pris 5 minutes au total pour faire le test au rez-de-chaussée d’un garage de stationnement.

Entrée du site de dépistage au University of North Texas

 

Prendre rendez-vous en ligne à l’avance est obligatoire, mais il y a des tonnes de disponibilité (comme l’a dit la gentille dame qui m’a testé: les gens se font vacciner plus que tester). Elle disait cela pour me dire que le résultat ne devrait pas tarder à arriver, et en effet je l’ai reçu en 24 heures environ par e-mail.

Ils m’ont seulement demandé de présenter une pièce d’identité à des fins d’identification. Comme pour la vaccination, il n’y avait aucune exigence de résidence ou autre. Mais comme la vaccination, cela dépend certainement de l’État: à la demande générale, on va partager un guide détaillé sur la vaccination aux États-Unis pour ceux qui veulent accélérer les choses, car c’est assez facile et pratique (et avoir une seule dose du vaccin Moderna/Pfizer/AstraZeneca ne sera probablement pas assez pour voyager dans bien de pays).

C’était un test de PCR fait par salive, donc mes narines n’ont toujours pas été défoncées comme avec le test de PCR le plus intense (tu peux choisir ton type de test de PCR en ligne, tout comme on pouvait choisir le vaccin à dose unique).

J’ai trouvé les emplacements de test très facilement sur Go Get Tested, mais chaque État a son propre outil. Tu devrais consulter le site Web de l’agence de santé locale. Les pharmacies nationales comme Walgreens, Rite Aid et CVS semblent offrir des tests gratuits dans de nombreux États (bien que le site de CVS semble demander une pièce d’identité de l’État, par exemple).

Garde à l’esprit que si tu voyages d’un autre pays vers les États-Unis pour entrer par la frontière terrestre, tu auras besoin d’un test PCR effectué aux États-Unis. Tu dois donc planifier y passer au moins une nuit. Et n’oublie pas qu’entrer aux États-Unis est interdit si tu as été dans certains pays dans les 14 jours avant (ça pourrait changer à la mi-mai).

J’aurai bientôt un article plus détaillé sur les tests de COVID-19, car il s’agissait de mes toutes premières expériences (aucun des 7 pays qu’on a visités ou traversés en été et en automne n’a exigé de tests – mais maintenant presque tous les pays le font).

 

Prendre l’avion vers Buffalo

  • Coût du vol 1: 7 500 points Avios + 7$ de taxes
  • Coût du vol 2: 162$

Pour plusieurs, les vols à destination de l’aéroport de Buffalo (BUF) sont probablement encore moins chers que les vols à destination du Canada (rappelons que les vols au Canada sont parmi les plus chers dans les pays développés).

C’était mon cas. Donc, ces économies couvrent même certains des coûts ci-dessous, même si les coûts sont déjà assez minimes.

J’ai réservé à la dernière minute, donc j’ai payé beaucoup plus que j’aurais pu payer à la plupart des autres dates, mais j’ai payé 7 500 points Avios + 7$ de taxes pour un vol de positionnement de Dallas (DFW) à Denver (DEN) sur American Airlines, et 162$ pour un vol de Denver à Buffalo sur Frontier Airlines.

Vue des chutes Niagara au loin avant l’atterrissage à BUF

 

(En passant, Avios est listé dans notre fichier-ressource gratuit sur les 5 programmes de récompenses essentiels pour les voyageurs canadiens; tu devrais vraiment le télécharger.)

J’aurais pu décider de m’envoler vers l’aéroport de Niagara Falls (IAG) directement, mais c’est un petit aéroport low-cost donc il y a moins d’options (toutes en Floride). Et en tant que voyageur à petit budget, j’ai trouvé qu’il était en fait beaucoup moins cher au total de se rendre au centre-ville de Niagara Falls à partir de l’aéroport de Buffalo.

Compare toujours en fonction de ta propre situation, comme tu devrais toujours le faire pour tout dans le monde du voyage.

J’étais aussi content de transiter à Denver pour avoir de l’excellente bouffe gratuite et visiter un de plus nouveaux emplacements (ouvert en février 2021) d’un des meilleurs réseaux de lounges d’aéroport, les Centurion Lounges (seulement accessible avec la Carte de Platine d’American Express, mais il y a plein d’autres cartes de crédit avec l’accès gratuit à d’autres lounges d’aéroport pour ceux qui ne voyagent pas assez pour justifier l’accès illimité).

Le Centurion Lounge d’Amex à DEN

 

Comme au Canada, mis à part le port d’un masque, il n’y a absolument aucune exigence pour prendre l’avion à l’intérieur des États-Unis. Très peu d’États ont encore des exigences de quarantaines et New York n’en fait pas partie.

Comme c’est le cas depuis un certain temps, les aéroports et les avions aux États-Unis étaient complètement pleins (ce qui est bien correct grâce aux filtres HEPA que j’ai mentionné ci-dessus).

À bord de mon vol American Airlines vers DEN

 

J’aurai bientôt un article mis à jour sur ce que c’est que de prendre l’avion pendant la pandémie, puisque j’ai maintenant pris 27 vols. Mais honnêtement, peu de choses ont vraiment changé depuis que j’ai partagé notre expérience de vol transatlantique vers la Grèce avec Air Canada l’été dernier.

 

Se rendre à Niagara Falls

  • Coût: 18$ (14$US)

J’ai marché de l’aéroport jusqu’à la station Amtrak de Buffalo-Depew pour prendre un peu d’air frais et arrêter souper (environ 1 heure), mais sinon, c’est aussi juste un trajet de ≈ 10$US en Uber.

Station Amtrak de Buffalo-Depew

 

Les billets de train étaient très abordables à seulement 14$US (18$) pour le trajet de là jusqu’à la gare de Niagara Falls (New York). Actuellement, la ligne s’arrête là en raison des restrictions à la frontière; elle continue habituellement jusqu’au Canada.

Ça a pris environ 1 heure. J’étais presque seul sur ce court segment de la ligne.

Si tu te rends en Ontario ou même juste à Montréal, tu peux même coordonner tout ça pour tout faire le trajet dans la même journée (ce n’était tout simplement pas possible pour se rendre jusqu’à la ville de Québec en transport en commun).

Donc, j’ai ensuite marché jusqu’au Sheraton Niagara Falls (environ 30 minutes), mais sinon, c’est aussi juste un trajet Uber de ≈ 10$US.

Je ne compte pas le coût de l’hôtel parce que j’aurais payé pour un hôtel au Texas de toute façon; c’est ce qu’on appelle un coût irrécupérable. Si tu ne veux pas payer une nuit de plus, pars un jour plus tôt de là où tu es. Simple.

Marche vers le Sheraton Niagara Falls

 

D’ailleurs, l’hôtel m’a coûté seulement 99$ incluant les taxes (79 $US), mais parce qu’ils ne comprennent pas la chose la plus de base sur la maximisation des récompenses à valeur variable – comme les points Marriott – bien des gens auraient payé un montant dément de 50 000 points au lieu de simplement payer en argent… notre Valorisation Flytrippers de 50 000 points Marriott est de ≈ 450$ et ils peuvent te donner 8 nuits gratuites dans des endroits incroyables comme Bali!!!

Alors fais toujours le calcul pour ne pas gaspiller tes précieux points sur de mauvaises utilisations. Elles ne sont pas toutes bonnes: surtout lorsque les prix au comptant sont bas, évidemment, et surtout dans les pays chers et populaires.

(Les primes de bienvenue peuvent te rapporter des dizaines de milliers de points Marriott: ils sont plus faciles que jamais à obtenir avec les offres actuelles les plus élevées jamais vues sur la carte Marriott Bonvoy American Express et la carte Cobalt American Express qu’on a comparées face-à-face pour toi cette semaine.)

Il y avait bien sûr des options d’hôtels encore moins chères, mais j’accumule beaucoup de points Marriott avec mes séjours en tant que membre Marriott Elite et je dois également atteindre 22 nuits pour me requalifier pour le statut Titanium Elite pour 2022.

 

Traverser la frontière canadienne

  • Coût: 0$

Traverser la frontière sur le Rainbow Bridge (à 2 minutes de mon hôtel) n’aurait pas pu être plus simple.

Le trottoir est très bien indiqué une fois que tu es à l’entrée du pont (au coin de la rue Niagara et de la rue Prospect).

Où accéder au trottoir piéton au Rainbow Bridge de Niagara Falls (crédit image: Google Maps)

 

Le trottoir est sur le côté gauche du pont (tu dois d’abord marcher dans le parc vers le bord de l’eau pour atteindre l’entrée piétonnière, mais encore une fois, il y a des panneaux très clairs comme tu as pu le voir sur l’image de couverture de cet article).

Sur le Rainbow Bridge

 

Ça m’a pris moins de 10 minutes pour entrer au Canada.

Le gentil agent m’a posé les questions habituelles: où j’étais allé, où je ferais ma quarantaine et comment je m’y renderais.

Je lui ai dit que j’étais au Texas et que je prenais l’autobus et le train jusqu’à mon condo à Québec.

Il n’a pas posé aucune question de suivi ou quoi que ce soit d’autre par rapport aux transports (ce qui n’est pas surprenant puisque c’est autorisé à 100%). Par contre, je lui avais dit préemptivement que je suivrais toutes les règles pendant le transport: masque, distanciation, désinfection des mains, pas d’arrêts. Et je lui ai dit que j’avais déjà acheté mon billet VIA Rail.

Je lui ai montré mon reçu de l’application ArriveCAN (sur mon téléphone) et mon résultat négatif au test PCR (j’ai demandé à l’hôtel d’imprimer une version papier pour moi, juste pour être sûr) et il m’a donné les 2 kits de tests à m’auto-administrer et m’a souhaité une bonne journée.

Mon reçu de l’app ArriveCAN

 

C’était vraiment aussi vite que ça.

Je suis entré au Canada très tôt le matin (6 h) parce que j’avais un long trajet à parcourir, ce qui pourrait expliquer pourquoi je n’ai pas été testé sur place.

(Le Rainbow Bridge est pourtant sur la liste des 16 postes frontaliers terrestres où, théoriquement, on se fait tester à l’arrivée au lieu de faire le test soi-même à la maison — soit ça, soit la station de test est réservée aux voitures et non aux piétons.)

En passant, le Rainbow Bridge est un des seuls dans la région où les piétons peuvent traverser. Il y a aussi le Peace Bridge plus près de Buffalo, mais ce trajet-là n’est pas faisable avec le transport en commun, contrairement à celui-ci.

J’aurai bientôt un article plus détaillé sur le nouveau processus de quarantaine puisqu’il a changé un peu, incluant une vidéo du processus de test à domicile et une erreur que j’ai faite avec le premier test (pour que tu puisses l’éviter). En attendant, j’ai donné un avant-goût dans mon article sur le plus récent échec gouvernemental, soit le changement du test final du Jour 10 au Jour 8.

Vue des chutes Niagara après avoir traversé au Canada

 

Se rendre à Toronto

  • Coût: 21$

J’ai marché du pont de Niagara Falls (Ontario) jusqu’à la gare d’autobus (environ 30 minutes), mais sinon, ce n’est qu’un trajet de ≈15$ en Uber.

J’ai choisi le beau sentier Olympic Torch Run Legacy Trail où tu peux entendre les oiseaux gazouiller sur ta promenade entièrement distancée (il est accessible via Bender Street puis Palmer Avenue) mais peut-être que River Road le long de la rivière est encore mieux.

Le Olympic Torch Run Legacy Trail à Niagara Falls, Ontario

 

Le site de GO Transit te permet de réserver des billets en ligne, alors c’est ce que j’ai fait à l’extérieur de la station vide (au cas où tu ne le sais pas, les prix de la plupart des transports locaux sont fixes contrairement à la plupart des transports longue distance… donc souvent ce n’est pas nécessaire de réserver d’avance).

La station GO de Niagara Falls

 

J’ai eu beaucoup de temps libre parce que le processus de douanes a pris tellement moins de temps que ce à quoi je m’attendais.

Mais il y a des bancs à l’extérieur de la gare au moins.

En attente du bus GO Transit à Niagara Falls

 

L’itinéraire était un autobus jusqu’à la gare GO de Burlington, puis en train jusqu’à la gare Union au centre-ville de Toronto.

Cela a pris environ 3 heures au total et n’a coûté que 21$. Les autobus semblent partir toutes les heures environ même «en pleine pandémie».

Bus #12 de GO Transit de Niagara Falls à Burlington

 

J’avais tout l’étage du haut du bus pour moi tout le long.

Niveau supérieur du bus GO Transit de Niagara Falls à Burlington

 

Des bus/trains vides, ce n’est pas surprenant puisque l’Ontario est sous confinement assez strict. Mais bien sûr, tu es autorisé à transiter dans la province pour te rendre à la maison ou dans une autre province ou un autre pays. Mon article détaillé sur les nouvelles restrictions de frontières interprovinciales sera publié mardi matin.

En route vers Toronto

 

La station GO de Burlington était aussi assez vide. Et il n’y avait pas beaucoup plus de passagers dans le train non plus.

Station GO de Burlington

 

Se rendre à Québec

  • Coût: 98$

Je suis arrivé juste à temps pour l’embarquement du train de VIA Rail à destination d’Ottawa.

Mon itinéraire avait une correspondance là-bas sur le billet à 98$ de Toronto à Québec.

Il me reste encore quelques points VIA Préférence de mon temps en tant que consultant en gestion (contrairement aux autres points, ceux-là sont difficiles à obtenir parce qu’il n’y a pas de cartes de crédit pour aider), mais le prix en argent était si bas que ça n’aurait pas été une bonne utilisation du tout (les points VIA sont aussi des récompenses à valeur variable).

La tour du CN Tower vue de la station Union de Toronto

 

C’était mon premier trajet VIA Rail depuis le début de la pandémie (bien que j’ai fait plusieurs trajets de train en Grèce, en Turquie, en Angleterre et au Texas).

Tout le monde respectait la distanciation, comme c’était le cas à pas mal tous ces endroits.

Embarquement pour le train VIA Rail train de Toronto à Ottawa

 

Le train était très vide, et j’avais quelques rangées à moi seul.

VIA Rail bloque des sièges pour la distanciation, ce qui compense pour les systèmes de ventilation qui ne sont pas aussi bons que sur les avions.

Sièges bloqués sur le train VIA Rail

 

Le trajet vers Ottawa a duré environ 4,5 heures.

Et après 27 vols et d’innombrables autres trajets de transport depuis le début de la pandémie, c’était la première fois qu’une personne était éjectée pour non-respect de l’exigence de porter un masque.

Quelque part entre Toronto et Ottawa sur le lac Ontario

 

J’avais un peu plus d’une heure à Ottawa, alors je suis allé m’asseoir seul sur un banc devant la station. Elle était très calme et presque complètement vide.

Les règles ne permettent pas aux passagers qui se dirigent vers leur lieu de quarantaine d’aller dans les restaurants (ni nulle part d’autre), donc je devais choisir une option de repas sans contact.

J’utilise souvent les services de livraison de nourriture pour voyager à travers mes papilles gustatives: j’ai commandé du thaï avec Uber Eats (via le portail d’achat en ligne Aéroplan pour accumuler des points Aéroplan en plus d’avoir 6 points Marriott par dollar en payant avec ma Carte Cobalt American Express).

Embarquement du train VIA Rail d’Ottawa à Québec

 

Ensuite, le train pour Québec était encore plus vide.

Il n’y avait que quelques autres passagers (et la plupart sont descendus à Montréal).

Le «skyline» de Montréal vu du pont Victoria vieux de 160 ans

 

Ce trajet a duré environ 5,5 heures.

Ça va très bien pour travailler sur VIA Rail, avec le Wi-Fi et les prises de courant.

À bord du train VIA Rail presque vide

 

Je suis arrivé bien après le début du seul couvre-feu généralisé en Amérique du Nord.

Voyager est une exemption explicite du couvre-feu au Québec, et l’autobus de ville de la gare à mon condo fonctionnait normalement. Ni le chauffeur ni personne ne m’a demandé pourquoi j’étais dehors après le couvre-feu. C’était vraiment bizarre de marcher dans des rues complètement vides.

C’était également facile de faire de la distanciation pendant ce court trajet en bus, car un seul autre passager est monté à bord.

Je suis donc finalement rentré tard le soir, environ 16 heures après avoir quitté les États-Unis, par une combinaison de nombreux bus et trains.

C’est là que débutait ma quarantaine à domicile de 13 jours (le jour où tu entres au Canada compte comme le jour 1 peu importe l’heure, donc celui là était déjà fini — quelqu’un qui entrerait juste avant minuit sauverait donc une journée presque complète de quarantaine selon les règles gouvernementales).

 

Mes économies totales

Tout ce processus m’a permis d’économiser au moins 600$ par rapport à la quarantaine à l’hôtel.

C’est suffisant pour payer littéralement toutes mes dépenses pour mon voyage de 3 semaines prévu en mai. Voilà combien d’argent j’ai économisé!!!

Je planifie voyager de manière responsable et sécuritaire dans un pays fascinant (et abordable) que je rêve de visiter depuis longtemps, un qui est sur la liste des 40 pays où tu peux voyager pour seulement 30$C par jour.

J’ai hâte de t’en dire plus sur ce voyage et de t’aider à voyager avec moi en partageant toute l’expérience ici et sur mon compte Instagram, parce que je sais que beaucoup d’entre vous ne sont pas encore en mesure de voyager et s’ennuient de voyager autant que moi.

Si tu aimes les destinations hors des sentiers battus comme moi, tu seras intrigué par ce pays qui a l’air très attirant (et tu seras peut-être tenté d’éventuellement planifier un voyage là-bas avant que ça devienne une destination tendance bientôt).

Mon vol de retour sera également ma toute première expérience longue distance en classe affaires (gratuitement avec une astuce Aéroplan très cool qui n’est malheureusement plus disponible, du moins pas à un nombre de points aussi bas).

Alors je vais partager cette expérience avec toi — incluant comment toi aussi tu peux également voyager gratuitement en classe affaires grâce aux récompenses-voyage et aux cartes de crédit si tu préfères la qualité plutôt que la quantité en termes de voyages gratuits.

En attendant, tu peux également suivre l’autre cofondateur de Flytrippers Kevin, qui est enfin redevenu un nomade numérique à temps plein: il s’est envolé du Texas au Mexique pour explorer le pays pendant quelques semaines avant de possiblement me rejoindre en Asie…

On répondra avec plaisirs aux questions sur ce voyage à venir et sur celui aux États-Unis ce mardi lors de notre Facebook Live mensuel, maintenant tous les premiers mardis du mois!

 

Tu veux recevoir toutes les mises à jour du coronavirus pour les voyageurs canadiens?

Inscris-toi à notre infolettre gratuite

 

Sommaire

Il est possible d’éviter la mise en quarantaine obligatoire à l’hôtel au Canada en entrant dans le pays par voie terrestre plutôt que par avion. Dans de nombreux cas, c’est moins cher.

Que voudrais-tu savoir à propos des règles canadiennes? Dis-le-nous dans les commentaires ci-dessous.

 

Explore des destinations géniales: inspiration de voyage

Apprends des trucs de pro: astuces de voyage

Découvre les voyages gratuits: récompenses-voyage

 

Photo de couverture: affiche au Rainbow Bridge à Niagara Falls (crédit photo: Andrew, cofondateur de Flytrippers)

Divulgation publicitaire: Par souci de transparence, Flytrippers peut recevoir des commissions sur les liens inclus dans cet article, à coût nul pour toi. Merci de les utiliser pour nous encourager gratuitement, nous l’apprécions! Tu nous permets de continuer à trouver gratuitement d’excellents deals et à offrir gratuitement du contenu intéressant. Puisque nous avons à coeur notre mission d’aider les voyageurs et que notre réputation et notre crédibilité priment sur tout, nous ne recommanderons JAMAIS un produit ou service dans lequel nous n’avons pas confiance ou que nous n’utilisons pas nous-mêmes et nous ne donnerons jamais à aucun tiers parti le moindre contrôle sur notre contenu. Pour plus de détails sur notre politique publicitaire, clique ici.

Partage cet article pour nous aider à aider le plus de gens à voyager plus pour moins:

Andrew D'Amours

Andrew est le cofondateur de Flytrippers. Il est passionné de voyages, mais aussi de l'industrie du voyage elle-même en tant qu'ancien consultant en gestion. Il partage son expérience et t'aide à économiser sur tes voyages. En tant que voyageur très économe, il adore trouver des bons deals et avoir des voyages gratuits grâce aux points de récompenses de voyage... pour l'aider à visiter chacun des pays du monde (compte actuel: 62/193 pays, 46/50 États Américains & 9/10 Provinces Canadiennes).

Cet article a 10 commentaires

  1. Stéphanie

    Bonjour,

    Je suis tombée sur votre article un peu par hasard.
    Nous sommes un couple de français et commençons un road trip d’un mois Canada/Etats unis le 7 septembre.
    Notre vol est un aller retour Paris-Vancouver.
    Nous devrons donc passer la frontière Canadienne depuis Seattle pour rejoindre Vancouver pour notre vol retour.
    Nous sommes un peu perdu pour ce passage, est-il possible de passer à pieds, en voiture ou en transport en commun ? Quand on regarde sur internet on parle de voie Nexus mais rien pour les citoyens ni canadien ni américains. Est ce à partir du 7 septembre que ce sera plus précis ? Car encore ajouter un vol pour passer la frontière fait grandement exploser notre budget.
    Autre question, on voit beaucoup “test PCR gratuit”, mais est ce valable aussi pour les étrangers ? Car pareil les tests PCR sont particulièrement cher aux Etats unis… On devra le faire soit à Seattle ou dans les environs proches ou sur San Juan Island

    Merci beaucoup de prendre de votre temps pour aider les voyageurs !

    Stéphanie et Alexandre

    1. Andrew D'Amours

      Bonjour, super projet! J’imagine que vous savez que les voyageurs étrangers doivent être entièrement vaccinés pour entrer au Canada et seulement possible à partir du 7 septembre:)

      Premièrement, vous allez devoir passer 14 jours au Canada avant d’entrer aux États-Unis (ce n’est pas permis d’entrer aux États-Unis si tu as été en France dans les 14 jours précédents, à moins d’avoir la nationalité/résidence permanente américaine).

      Deuxièmement, c’est impossible de traverser la frontière terrestre du Canada vers les États-Unis à moins encore une fois d’être Américain. Elle est fermée jusqu’au 21 septembre (au plus tôt), mais bon je crois que vous savez.
      C’est permis d’aller du Canada aux États-Unis en avion sans problème (à condition d’avoir passer 14 jours au Canada avant) et ce n’est pas si dispendieux en achetant d’avance.

      Tu peux par contre revenir vers le Canada par voie terrestre de Seattle à Vancouver, c’est permis. Peu importe le moyen de transport désiré. Mais pour l’instant les transports publics pour le faire ne sont pas encore disponibles, mais il y a moyen de se rendre jusqu’à Bellingham et ensuite prendre un taxi jusqu’à la frontière. Tu peux traverser à pied et trouver un autre transport ou bien avoir le service de taxi jusqu’à ton lieu désiré au Canada, c’est plus dispendieux par contre.

      Finalement, tous ceux qui veulent entrer au Canada doivent faire un test moléculaire pré-entrée, mais ce n’est pas nécessairement vrai qu’ils sont dispendieux aux États-Unis. Ils le sont pour ceux qui ne connaissent pas les astuces (un beau microcosme de tout le reste du monde du voyage en fait) mais ça peut être gratuit 😉
      Voici un article à ce sujet: https://flytrippers.com/fr/tests-covid-19-etats-unis/

      Bon voyage 🙂

  2. Titi

    Bonjour,

    J’ai bien lu votre article, mais pour être sûre… Est-ce que ça marcherait si je fais comme ça?
    1) Je vais rendre visite à ma grand mère au Pérou, en prenant un vol jusqu’au Pérou, qui part du Canada avec escale aux États-Unis. 2) Pour le retour vers le Canada, prendre un vol du Pérou avec escale aux États-Unis
    3) Rendue aux États-Unis, sortir de l’aéroport pour prendre un uber jusqu’à la frontière et rentrer au Canada par voie terrestre

    A) Est-ce que de cette façon, je pourrais éviter l’hôtel de quarantaine à 1000$?
    B) Sur le vol du retour, une fois arrivée à l’aéroport Américain en provenance du Pérou, est-ce que j’aurai le droit d’entrer aux États-Unis (sortir de l’aéroport) au lieu de prendre mon vol de connexion vers Montréal?
    C) Est-ce qu’on me laissera rentrer au Canada par la frontière terrestre même s’ils sont au courant que je reviens du Pérou?
    D) Y a-t-il de taxis, uber ou transports en commun jusqu’à la frontière ou qui traversent la frontière des USA au Canada?

    Merci d’avance!

    1. Andrew D'Amours

      Bonjour! Je vais justement avoir un article plus détaillé sous peu, je viens de le faire moi-même la semaine passée.
      1 et 2) Pas de problème si tu n’as pas été en Europe ou dans quelques autres pays dans les 14 jours précédents, c’est la seule restriction d’entrée spéciale pour la COVID-19 que les États-Unis ont (et ça pourrait disparaître aussi tôt que la semaine prochaine).
      3) Oui, mais il faut aussi faire faire un test moléculaire aux États-Unis avant de traverser la frontière terrestre. Walgreens est une chaîne de pharmacies qui offre des tests NAAT gratuits (RAPID ID NOW) qui sont acceptés pour entrer au Canada (il faut prendre rendez-vous en ligne tout simplement). Résultats en 24 heures théoriquement, mais j’ai eu le mien en 1 heure. Attention de ne pas prendre un test rapide ANTIGÈNE, c’est vraiment un test moléculaire qui doit être utilisé.
      A) Oui, aucune quarantaine à l’hôtel à la voie terrestre.
      B) Si tu as le droit de transiter aux États-Unis, tu as le droit d’entrer aux États-Unis. La notion de transit international n’existe tout simplement pas là-bas (c’est un des seuls pays au monde), donc même un transit c’est comme si tu entres, donc tu as le droit d’aller où tu veux. Évidemment il ne faut pas mentir aux douaniers par contre, tu peux lui dire que tu entres visiter un peu les États-Unis avant de retourner au Canada sans la quarantaine à l’hôtel.
      Ton plus grand enjeu est avec le transporteur aérien, parce que tu contournes ainsi leurs mécanismes de fixation des prix et ils n’aiment pas ça. En théorie ça voudrait dire de simplement voyager avec un bagage de cabine, mais il semble que tu vas devoir récupérer ton bagage de soute aux États-Unis automatiquement, alors ça ne serait même pas un enjeu (je n’ai jamais voyagé avec bagage de soute alors je ne peux vraiment pas confirmer).
      C) Si tu as la citoyenneté canadienne ou que tu as le droit d’entrer au Canada, il n’y a aucune différence entre arriver à la frontière terrestre ou à l’aéroport et d’où tu arrives n’a aucun impact sur ton droit d’entrer.
      D) Ça ça dépend vraiment du poste frontalier, voir la section détaillée sur ça dans l’article présent. Mais oui les chauffeurs de taxi ont le droit de traverser, c’est un service essentiel. C’est juste incroyablement plus cher que le transport en commun (disons à partir de Niagara Falls) ou d’avoir quelqu’un qui te prend à la frontière.

  3. Sylvain

    Je viens de rejoindre la douane canadienne, si on a un test PCR d’un autre pays que les États-Unis de -72 heures, ils te laisse entrer. Le test PCR aux USA n’est pas obligatoire. Je trouvais cela inutile de faire un test au Mexique(exemple) et un autre aux USA. Par contre sur un service de limousine au Vermont, le chauffeur indique qu’ils ne nous laisse pas entrer aux douanes si le test n’est pas aux USA??? Encore une fois, qui croire? De plus, dernièrement, j’ai lu qu’à Montréal/Trudeau nous avons le choix de ne pas aller à l’hôtel. Les services policier qui devraient nous coller une amende, ne le font pas. Ils ont d’autre chose à faire…

    1. Andrew D'Amours

      Le site gouvernemental est clair: si tu arrives par voie terrestre, le test PCR doit avoir été fait aux États-Unis. Qui exactement t’a dit le contraire? J’ai entendu ça moi aussi pour Montréal, mais je ne sais pas à quel point c’est vrai par contre :S (c’est vrai qu’ils ne donnent pas d’amende, mais est-ce que ça peut causer problème plus tard?)

  4. Grégoire

    Est-ce que c’est possible d’atterrir disons a Burlington, louer une voiture et traverser les douanes près de MTL de façon aussi simple vous pensez ? Le principe de la voie terrestre reste le même tout devrait être identique -ish ?

    1. Andrew D'Amours

      Les règles sont définitivement les mêmes et il n’y aura aucun problème de ce côté, c’est certain. Le problème va être de trouver une auto one-way transfontalière, très rare malheureusement.

  5. Marc Demers

    Merci beaucoup pour les infos détaillées. Il y a une autre possibilité qui n’a pas été mentionné. C’est de revenir par avion et choisir de recevoir la contravention de 1500$ à l’arrivée. En procédant de cette façon, la personne n’a pas à subir le séjour à l’hôtel, et elle peut sortir de l’aéroport et directement aller à la maison pour sa quarantaine. La suite est de contester la contravention avec une probabilité élevée de gagner, étant donné que les mesures des gouvernements violent les chartes canadienne et québécoise des droits et libertés. C’est de notoriété publique que les contraventions contestés en lien avec les mesures sanitaires sont normalement annulées pour éviter de créer un précédent devant les tribunaux qui ferait effonder le château de cartes.

    La logique derrière cette approche est que l’argent payé pour l’hôtel au retour est définitivement perdu, alors que la contravention peut être contesté avec succès. C’est une méthode parfaitement légale qui a été utilisé par beaucoup de personnes au retour au Canada.

Leave a Reply