Pourquoi les Canadiens peuvent entrer aux É-U en avion quand la frontière est fermée

Tu le sais probablement maintenant: les Canadiens sont autorisés à entrer aux États-Unis par avion pour des voyages de loisir, mais pas par voie terrestre: c’est seulement la frontière terrestre qui est fermée. Encore une fois: cela ne signifie pas que tu devrais aller aux États-Unis, mais c’est un fait indéniable que tu peux. Beaucoup nous ont demandé pourquoi c’est ainsi, parce qu’il est vrai que cela semble un peu illogique à première vue.

Comme c’est aujourd’hui le jour des élections aux États-Unis, nous avons pensé que c’était un bon moment pour répondre à la question… étant donné à quel point c’est politique.

 

Pourquoi les Canadiens sont autorisés à prendre l’avion vers les États-Unis

Cela semble étrange que ce soit seulement interdit par la voie terrestre, mais ce ne l’est pas vraiment quand tu comprends que les États-Unis ne souhaitent pas empêcher les Canadiens d’entrer au pays.

La version courte, c’est que les États-Unis ne veulent pas d’une frontière fermée, mais le Canada oui… donc notre gouvernement a négocié la fermeture de la frontière terrestre. Le Canada a son mot à dire pour ça, car c’est une frontière commune et partagée… mais les restrictions par avion sont un sujet complètement à part.

 

États-Unis vs. Canada

Oui, le président Trump ne veut certainement pas que la frontière canado-américaine reste fermée.

Que ce soit:

  • parce que le Canada a un taux d’infection beaucoup plus faible que les États-Unis de toute façon (quoique le Québec est pire que ses 4 États frontaliers en ce moment en nouveaux cas par 100 000 habitants)
  • parce que certains États du Midwest essentiels à sa réélection sont plus dépendants des activités transfrontalières en général
  • parce qu’il veut démontrer que l’économie redémarre
  • parce qu’il agit comme s’il n’y avait même pas de pandémie

… tout cela est subjectif. À toi de te faire ta propre idée.

Ce qui est objectif c’est que Trump veut que la frontière soit ouverte (son administration l’a dit publiquement).

Le gouvernement canadien? Pas tant…

Pas du tout, en fait. 

Encore une fois, nous pourrions aborder les raisons évidentes, comme:

  • la situation du coronavirus là-bas est bien pire dans l’ensemble (certains États ont un taux inférieur au Québec et au Manitoba pour ce qui est des nouveaux cas par 100 000 habitants, mais il n’y en a pas beaucoup et toutes les autres provinces sont mieux);
  • les sondages qui montrent que 90% des Canadiens veulent que la frontière demeure fermée (les politiciens se soucieront toujours de l’opinion publique, pour le meilleur et pour le pire)

… c’est aussi subjectif.

Mais c’est un fait objectif que le gouvernement Trudeau ne veut pas que la frontière soit ouverte maintenant, car sinon elle le serait. 

Même chose pour les Premiers Ministres des deux provinces les plus peuplées:

 

La décision du Canada et des États-Unis

Donc, la frontière terrestre, étant une frontière commune partagée, devait être une décision mutuelle. Le Canada a été en mesure de faire fermer cette frontière.

Mais entrer par avion n’a rien à voir avec la frontière terrestre.

Le Canada ne peut pas forcer les États-Unis à ne pas laisser entrer les Canadiens par avion (et le Canada n’a jamais interdit aux Canadiens de quitter ou de rentrer au Canada), et les États-Unis n’ont aucune volonté de restreindre l’entrée des Canadiens… alors les Canadiens peuvent prendre l’avion pour se rendre aux États-Unis pour n’importe quelle raison.

(Tant qu’ils n’ont pas visité l’Union européenne, le Royaume-Uni, la Chine, le Brésil ou l’Iran au cours des 14 derniers jours, ce qui est la seule restriction d’entrée par avion que les États-Unis ont eue depuis le début de la pandémie).

Cela ne veut pas dire que tu devrais prendre l’avion pour les États-Unis, mais tu peux prendre l’avion pour les États-Unis.

Il n’y a pas de restrictions, comme nous l’avons expliqué plus tôt. Les faits sont importants, peu importe si connaître les faits mène à une augmentation du nombre de gens qui vont aux États-Unis. Ce n’est pas une raison de faire croire que c’est interdit. En plus, il y a déjà plein de bonnes raisons de ne pas voyager aux États-Unis sans avoir à avoir recours à la désinformation.

Pour ceux qui se demandent pourquoi les États-Unis ne rouvrent pas simplement leur frontière terrestre aussi, c’est une question légitime. Peut-être qu’ils gardent ça comme «leverage» pour assurer une réciprocité et que les Américains aient le droit d’entrer au Canada aussi, peut-être que notre gouvernement met assez de pression pour que ça reste fermé, peut-être qu’il y a d’autres considérations… le temps nous le dira.

 

Quel sera l’impact de l’élection

Lorsque la fermeture de la frontière Canada–États-Unis a été prolongée jusqu’au 21 novembre il y a environ deux semaines, nous avons écrit ceci:

Et si tu penses que cette 7ème extension sera la dernière parce que l’élection aux É-U est en novembre… garde en tête que peu importe s’il gagne ou perd, Trump est Président jusqu’au 20 janvier.

Certains pensaient que nous disions que c’est Trump qui veut que la frontière soit fermée. Bien sûr que non; nous surveillons la situation tous les jours depuis 6 mois… nous sommes bien conscients que c’est Trump qui veut que la frontière soit ouverte.

(Tout comme nous sommes bien conscients de tous les détails de la pandémie qui touchent les voyageurs, comme lorsque nous avons dit très tôt qu’il était ridicule que certaines personnes pensaient qu’il n’y aurait jamais d’assurance voyage médicale contre la COVID-19 ou lorsque nous avons dit la semaine dernière que les Canadiens ne sont pas vraiment bannis de l’Europe, et de nombreux autres mythes qu’on a déboulonnés.)

Ce que nous disons, c’est que beaucoup de gens croyaient que les élections américaines auraient un impact sur la fermeture de la frontière, mais le fait est que le jour des élections lui-même n’aura pas d’impact immédiat: Trump est président jusqu’au 20 janvier.

(C’est un autre mythe courant: que le gagnant prend le pouvoir tout de suite après l’élection, tout comme le mythe selon lequel le jour des élections est le premier mardi de novembre, alors que c’est en fait le mardi suivant le premier lundi de novembre.)

Beaucoup croient qu’un Président Biden améliorera la situation du coronavirus et, par conséquent, accélérera la réouverture de la frontière canado-américaine. Ce n’est pas garanti, mais ce qui est garanti, c’est que même s’il est élu, il ne pourra prendre ses fonctions qu’à la fin de janvier de toute façon.

Notre point, c’est que l’élection d’aujourd’hui n’aura aucune incidence sur les perspectives à court terme pour ceux qui veulent se rendre aux États-Unis… tu devras faire ça en avion pendant un certain temps, si tu veux vraiment y aller.

Comme toujours, nous te recommandons de considérer attentivement les nombreux risques liés aux voyages en ce moment, même pour un roadtrip (ce guide Flytrippers sera bientôt mis à jour en passant). 

Cela ne doit pas être pris à la légère, et si tu voyages, s’il-te-plaît prends toutes les précautions nécessaires pour voyager de façon sécuritaire et responsable… comme on le fait nous-mêmes.

 

Tu veux recevoir plus de contenu pour les voyageurs canadiens?

Inscris-toi à notre infolettre gratuite

 

Sommaire

Aujourd’hui, c’est le jour des élections aux États-Unis, et quoi qu’il arrive, Trump restera Président jusqu’au 20 janvier. Il aimerait rouvrir la frontière canado-américaine, mais notre gouvernement ne partage pas ce désir pour l’instant, alors…

Que penses-tu du de la situation à la frontière? Dis-le-nous dans les commentaires ci-dessous.

 

Explore des destinations géniales: inspiration de voyage

Apprends des trucs de pro: astuces de voyage

Découvre les voyages gratuits: récompenses voyage

 

Photo de couverture: drapeau américain sur Merritt Island, Floride (crédit photo: Mick Haupt)

Divulgation publicitaire: Par souci de transparence, Flytrippers peut recevoir des commissions sur les liens inclus dans cet article, à coût nul pour toi. Merci de les utiliser pour nous encourager gratuitement, nous l’apprécions! Tu nous permets de continuer à trouver gratuitement d’excellents deals et à offrir gratuitement du contenu intéressant. Puisque nous avons à coeur notre mission d’aider les voyageurs et que notre réputation et notre crédibilité priment sur tout, nous ne recommanderons JAMAIS un produit ou service dans lequel nous n’avons pas confiance ou que nous n’utilisons pas nous-mêmes et nous ne donnerons jamais à aucun tiers parti le moindre contrôle sur notre contenu. Pour plus de détails sur notre politique publicitaire, clique ici.

Partage cet article pour nous aider à aider le plus de gens à voyager plus pour moins:

Andrew D'Amours

Andrew est le cofondateur de Flytrippers. Il est passionné de voyages, mais aussi de l'industrie du voyage elle-même en tant qu'ancien consultant en gestion. Il partage son expérience et t'aide à économiser sur tes voyages. En tant que voyageur très économe, il adore trouver des bons deals et avoir des voyages gratuits grâce aux points de récompenses de voyage... pour l'aider à visiter chacun des pays du monde (compte actuel: 62/193 pays, 46/50 États Américains & 9/10 Provinces Canadiennes).

Cet article a 1 commentaire

  1. Sylvie

    Il est aussi clair que les USA désirent l’argent des Snowbird pour faire rouler l’économie. Ma question : est-ce que notre gouvernement nous garde ici parce qu’il préfère que nous dépensions notre argent au Canada cette année ?!?!?

Leave a Reply