10 façons d’économiser si vous devez absolument voyager l’été

Voyager l’été, ça coûte cher. C’est à éviter à tout prix, si vous aimez voyager. Vous aurez deux voyages pour le prix d’un en choisissant une autre période de l’année. Mais voici 10 astuces si vous ne pouvez vraiment pas voyager à un autre moment.

Cet article est le troisième d’une série de 4 sur les vacances en été, comment économiser si vous devez absolument voyager l’été (la 4ième sera la semaine prochaine).

On vous a déjà expliqué ce weekend pourquoi vous ne devriez pas prendre vos vacances l’été (il n’y a que 2 raisons valables pour le faire). Si vous lisez ceci, on espère que vous faites partie de ces 2 groupes de personnes, sinon… ne voyagez pas l’été?.

D’ailleurs, vous pouvez également lire le premier article de la série, c’était sur comment trouver les destinations les moins chères en été… car il y aura rarement des billets en été sur notre page d’aubaines de vols pas chers.

Voyager l’été

On a donc déjà établi qu’il n’y a presque jamais de deals pendant les périodes de pointe, surtout l’été. Normal, tous ceux qui n’ont pas le choix de prendre leurs vacances là veulent voyager en même temps, donc les prix montent.

Alors voici nos 10 astuces pour économiser sur un voyage l’été. Pour certaines de ces astuces, il est trop tard pour cette année, mais ça peut vous aider à préparer l’été 2019 si vous n’avez vraiment pas le choix de voyager l’été.

1- Surveillez les deals d’avance

Ce n’arrivera pas souvent qu’il y ait des deals à prix incroyable pour l’été sur notre page d’aubaines de vols pas chers, mais ça arrive. Il ne faut pas les manquer par contre, car ça n’arrive pas souvent et ça ne dure pas longtemps.

Surtout, si un vol en pleine période de pointe est pour être à moitié prix, ce sera fort probablement plusieurs mois d’avance, par exemple cet automne ou cet hiver.

Vous pouvez consulter nos deals tous les jours, mais on vous simplifie aussi la vie en vous offrant une infolettre gratuite qui regroupe tous les deals, directement dans votre boîte de courriels, pour ne rien manquer.

2- Consultez notre nouvelle page de vacances

À la demande générale, on a créé une nouvelle page avec des deals pour les périodes de pointe, avec des critères de prix un peu moins stricts, car plusieurs sont prêts à payer un peu plus en été (étant donné que les prix réguliers sont également beaucoup plus chers).

Ce ne sont pas des prix aussi bas que le reste de l’année sur notre page d’aubaines régulières, mais en consultant cette page régulièrement aussi, vous augmentez vos chances de trouver un bon prix!

3- Faites du travel hacking

La beauté du travel hacking, c’est qu’un vol vers la Californie par exemple, ça coûte 25 000 Miles Aeroplan à l’année. Peu importe si c’est en période de pointe, peu importe si le vol se vend 400$ ou 800$ en argent. C’est parfait pour les périodes populaires donc. Il faut par contre se prendre d’avance, car les disponibilités sont limitées.

Accumuler des Miles et des Points, c’est à la portée de tous ceux qui sont financièrement responsables. Vous devriez aisément pouvoir accumuler 1000$ de voyages gratuits par année par personne, je le fais depuis de nombreuses années. Il suffit de commander 4 cartes de crédits qui offrent une belle prime de bienvenue (environ 250$ par carte) au courant de l’année… et bien sûr de connaître les 10 règles de cartes de crédits importantes pour le travel hacking.

Vous pourrez trouver beaucoup plus de contenu sur le travel hacking dans les prochaines semaines, alors qu’on expliquera les meilleurs programmes de Points pour tous types de voyages. Mais en attendant, vous pouvez consulter notre introduction au travel hacking, le classement des meilleures cartes de crédit et notre répertoire de tous les articles sur le travel hacking.

Vous voulez un avant-goût? Vous pouvez aller n’importe où aux États-Unis, même en été, pour seulement 14$ si vous avez 25 000 Miles Aeroplan. Et il y a la carte American Express Or qui vous donne 30 000 Miles (qu’on évalue à ≈450$) pour seulement 150$. On vous a fait un article détaillé sur comment aller n’importe où aux États-Unis pour 14$, au départ de Burlington (de Montréal les taxes sont plus élevées).

4- Soyez flexible sur la destination

On vous l’a souvent répété, être flexible, c’est la clé pour économiser. On vous en avait parlé dans cet article sur les 3 éléments parmi lesquels vous ne pouvez que faire 2 choix: des bas prix, une destination précise ou des dates précises.

Comme vous voyagez en été, vous avez des dates assez précises. Donc votre autre choix, c’est soit une destination précise… ou un bas prix (et bas, ça reste relatif pour l’été bien sûr).

Mais si vous avez au moins quelques choix de destinations, vous augmentez drastiquement vos chances de trouver un prix décent (c’est vrai à l’année, mais tout est amplifié encore plus durant l’été).

Si vous voulez voir vos options, le meilleur moyen est de suivre les instructions détaillées pour l’utilisation de notre outil pour les recherches avancées. Vous pouvez consulter l’article ici, il vous montrera exactement le prix pour toutes les destinations pour un mois précis par exemple.

Mais bien sûr, ce sont les prix aujourd’hui… demain ce sera différent. Le lendemain aussi. Les prix de billets d’avion, c’est complexe et ça change constamment, à chaque jour: il faut donc regarder souvent. L’outil ne fonctionne pas 1 an d’avance, donc il est pour ceux qui ne trouvent pas avant quelques mois avant l’été.

Bref, cet outil est super pratique à tout moment où vous avez des dates spécifiques et voulez voir les endroits où vous pouvez aller.

5- Trouvez les dates les moins chères

Si vous ne pouvez pas être flexibles sur la destination, assurez-vous au moins de voir quelles dates estivales sont les moins chères.

La différence de prix peut être de plusieurs centaines de dollars dans une même semaine. Entre les deux mêmes villes. C’est normal. Alors imaginez les différences de prix tout au long de l’été.

Donc, encore grâce à l’outil du Point 4, vous pouvez trouver les dates les moins chères pour votre destination précise et potentiellement sauver plusieurs centaines de dollars.

6- Partez des États-Unis

Les gens de Montréal ont deux aéroports secondaires très près, soit celui de Plattsburgh (à environ 1h) et de Burlington (à environ 1h45).

Comme ces aéroports sont très faciles d’accès, pour plusieurs ce n’est pas tellement plus long que d’aller à Dorval si il y a du trafic… l’effort de se rendre là est moindre que pour aller dans les aéroports de d’autres États à environ 5h de route, donc logiquement, la différence de prix et le bénéfice sera moindre aussi… mais pour certaines destinations, ça peut faire du sens.

Mais ce sont surtout les aéroports un peu plus loin, qui nécessitent un court roadtrip, qui valent vraiment la peine durant l’été. Pourquoi? De un, les vols aux États-Unis sont moins cher. De deux, les prix augmentent aussi là-bas l’été, mais moins et donc ils ne sont pas complètement déraisonnables comme au Québec. Souvent c’est plusieurs centaines de dollars de moins par billet.

Si vous êtes seul, ça ne vaut pas souvent la peine, mais à plusieurs, c’est souvent le cas.

Avec le même outil qu’au point 4, vous pouvez facilement voir comment la différence de prix peut être énorme. En passant, on apprécie quand vous passez par notre page ici (le deuxième outil pour les recherches avancées) pour accéder à nos outils (et non pas aller sur le site du partenaire directement), car ça nous permet d’avoir une petite commission pour notre référencement. Et cela ne vous coûte vraiment pas un sou de plus, c’est le même prix pour vous. Merci beaucoup à tous ceux qui les utilisent, on l’apprécie!

On vous a détaillé comment faire pour trouver les aéroports américains proches les moins chers en détail dans cet article.

Oui, il faut payer un peu d’essence et le stationnement (ou un hôtel sur ParkSleepFly, qui va garder votre auto stationnée gratuitement, ça revient souvent moins cher ou égal au stationnement), mais si vous dépensez un 200$ de plus à 4, ça ne fait que 50$ par personne. Vous pouvez facilement sauver 300$ ou 400$ par billet, donc ça revient très rentable à plusieurs.

Comme mentionné, ça ne vaut pas toujours la peine… mais pendant l’été, quand les prix sont si élevés de Montréal, c’est un des moments de l’année où ça peut valoir le plus la peine, pour ceux qui veulent économiser! Surtout si vous êtes plusieurs passagers à économiser des centaines de dollars par billet.

7- Prenez l’auto au lieu de l’avion

Une autre option à considérer. Si le vol vers votre destination est trop cher, et que c’est accessible en auto… c’est pas mal le seul temps de l’année où ça vaut peut-être la peine de prendre l’auto au lieu de l’avion.

Ça semble étrange pour moi, un fanatique de l’avion, de vous suggérer ça… mais si vous avez deux enfants et vous avez besoin de quatre billets d’avion, au prix où les billets sont l’été, ça pourrait vous faire sauver beaucoup d’argent de faire des dizaines d’heures de route!

Pour revenir à l’exemple de la Californie, c’est loin, mais c’est faisable. Je ne recommanderais jamais de le faire en auto à moins de partir pour plusieurs mois, ou bien en été. Dépendant de votre automobile, ça pourrait vous coûter aussi peu que 300$ d’essence à l’aller, l’essence n’est vraiment pas chère aux États-Unis ne l’oubliez pas. C’est raisonnable comme coût, mieux que plusieurs billes d’avion. Usez de patience bien sûr.

8- Abstenez-vous

En dernier recours, c’est la solution la plus simple et économe. Sans blagues, même moi, qui adore voyager et qui est presque toujours parti, je ne voyage jamais pendant l’été. Je ne l’ai jamais fait avant cette année (et cette année c’est que mon billet d’avion pour un événement auquel j’étais invité était fourni).

Ce n’est pas parce que je ne veux pas, c’est juste trop cher. Je paye mes billets vers l’Europe 300$ aller-retour, je n’irai pas payer 900$ pour la même chose, c’est complètement dément! Je suis allé à Singapour pour 499$ aller-retour, ça ne fait juste pas de sens de payer plus cher que ça pour aller super proche l’été. J’en suis simplement incapable, c’est trop un gaspillage.

Donc, faire des activités plus près de la maison et garder son argent pour faire un voyage encore plus beau plus tard à bien meilleur prix est une solution pour ceux qui ne veulent vraiment pas payer trop cher. Vous en aurez beaucoup plus pour votre argent, vous pourrez même faire presque deux voyages pour le prix d’un.

Donc même si votre employeur vous force à prendre vos vacances l’été, en restant à la maison et en sauvant plusieurs centaines de dollars, ça financera un congé sans solde plus tard dans l’année, et dans bien des cas vous sauverez peut-être quand même de l’argent!

9- Partez un peu plus tôt ou revenez un peu plus tard

S’abstenir complètement, c’est peut-être un peu extrême, mais sinon peut-être que vous pouvez tricher un peu sur les dates. Juin est un peu moins cher, la fin août aussi.

La clé, c’est vraiment de sortir des jours les plus chers, en partant un peu d’avance ou bien en revenant un peu plus tard. La différence de prix est tellement énorme que pour certains, ça peut même valoir la peine de prendre quelques jours de congés sans solde pour partir à une date moins chère comparativement aux prix élevés des billets vers certaines destinations, surtout si vous achetez 3 ou 4 billets, ou plus.

Je vous répète que vous pouvez lire notre article détaillé sur comment trouver les dates les moins chères pour votre destination, même quand elle n’est pas dans nos aubaines (comme pendant l’été) et gardez en tête que revenir le 30 août pourrait être incroyablement moins cher que revenir le 20 août, car c’est juste après la fin des vacances pour la plupart des gens.

10- Faites des petits efforts supplémentaires pendant l’année

Il n’y a malheureusement pas de formule magique, si vous êtes moins flexible, l’été voyager coûte cher. Mais en économisant un peu plus le reste de l’année, vous pourriez vous gâter avec votre voyage de rêve l’été, même si c’est plus cher que le reste de l’année.

Pensez à des choses un peu plus hors du commun, comme de devenir hôte Airbnb pour gagner un revenu supplémentaire et rencontrer des voyageurs ou bien de tout payer par carte de crédit, tout tout tout, pour obtenir des Points de récompenses.

On avait fait un article avec quelques astuces pour économiser de l’argent, il y en aura d’autres prochainement!

Partagez aussi dans les commentaires vos meilleures astuces pour voyager l’été.

Sommaire

Voilà comment économiser pour voyager l’été si vous n’avez vraiment pas le choix! À prendre en note pour 2019!

Avez-vous des questions? Dites-nous les dans les commentaires ci-dessous.

Vous voulez voir nos rabais sur les billets d’avion?
Cliquez ici pour voir nos aubaines de vols à très bas prix
Vous voulez d’autres astuces et inspirations voyage?
Cliquez ici pour aller à la page principale du blog
Vous aimerez sûrement cet article:
Comment préparer un voyage à l’international

Aidez-nous à faire connaître nos aubaines et nos conseils sur les voyages à bas prix en partageant cet article et surtout ajoutez Flytrippers à vos favoris pour nous permettre de vous aider à naviguer dans le monde des voyages à bas prix!

Divulgation publicitaire: Flytrippers reçoit des commissions sur les liens inclus dans cet article. Nous apprécions que vous utilisiez ceux-ci, surtout que cela ne vous coûte jamais plus cher, et nous vous remercions de nous encourager et nous permettre de continuer à trouver pour vous d’excellents deals et du contenu intéressant. Par souci de transparence, sachez que nous ne recommanderons JAMAIS un produit ou service dans lequel nous n’avons pas confiance ou que nous n’utilisons pas nous-même, puisque notre réputation et notre crédibilité vaut beaucoup plus que les commissions. Ce principe est une partie essentielle et non-négociable de tous nos partenariats: nous ne donnerons jamais à aucun tierce parti le moindre contrôle sur notre contenu. Pour plus de détails sur notre politique publicitaire, cliquez ici. 

Divulgation Travel Hacking: Flytrippers n’est pas un conseiller financier et ne peut d’aucune manière être considéré de la sorte. Nous vous exprimons des opinions personnelles pour vous informer sur le sujet, mais nous vous recommandons de faire vos vérifications personnelles pour vous assurer que le travel hacking est adéquat pour votre propre situation.

Andrew D'Amours

Andrew est le cofondateur de Flytrippers. Il est passionné de voyages, mais aussi de l'industrie du voyage elle-même en tant qu'ancien consultant en gestion. Il partage son expérience et t'aide à économiser sur tes voyages. En tant que voyageur très économe, il adore trouver des bons deals et avoir des voyages gratuits grâce aux points de récompenses de voyage... pour l'aider à visiter chacun des pays du monde (compte actuel: 62/193 pays, 46/50 États Américains & 9/10 Provinces Canadiennes).

Leave a Reply