8 meilleurs conseils pour survivre à un long vol en classe économique

 

Laurence est blogueuse-invitée sur le blog Flytrippers. Suivez-la sur Instagram et voyez sa bio au bas de cette page.

Chez Flytrippers, nous trouvons pour vous les meilleures aubaines sur les vols pour n’importe quelle destination dans le monde. Souvent, les plus exotiques impliquent de longs vols.

Si vous suivez notre page d’aubaines de vols, vous avez surement déjà remarqué que des destinations comme Bali ou Bangkok peuvent y figurer à des prix très alléchants. Si vous voulez profiter d’une aubaine sur une de ces destinations lointaines, vous devrez vous préparer pour un très long vol: il n’y a aucune façon de faire autrement pour se rendre aussi loin.

Vous devrez sans doute survivre à un vol d’une durée de 12 à 16 heures (sans compter les escales). Il est donc indispensable de savoir comment rendre les longs vols plus agréables.

LIRE AUSSI : Les longues escales, c’est génial ! Voici pourquoi

Comme nous avons nous-même passé à travers plusieurs longs vols, nous voulons partager avec vous nos meilleurs conseils pour survivre à un (très) long vol en classe économique (et lisez en plus sur les différentes classes de sièges dans les avions ici).

1. Enregistrez-vous tôt

En faisant votre enregistrement le plus tôt possible, vous avez plus de chances d’obtenir un siège côté fenêtre ou côté couloir, selon votre préférence. Alors, assurez-vous de toujours faire votre “check-in” 24 heures à l’avance en ligne.

Pas 12 heures, mais bien 24 heures! Programmez une alarme s’il le faut! En vous inscrivant tôt, (avant les autres passagers) vous aurez le siège désiré. Lors d’un long vol, nous vous suggérons de réserver un siège côté fenêtre pour pouvoir reposer votre tête sur la cloison. Et si vous êtes du genre à ne pas trop bien réagir à la turbulence, choisissez les sièges au-dessus des ailes, ce sont les endroits les plus stables.

2. Préparez-vous adéquatement

Les longs vols demandent plus de préparation que les vols de courte durée. Une bonne préparation est la clé pour passer à travers cette épreuve. Cela commence dès que vous réservez votre vol. Vous pouvez utiliser le site Seat Guru pour voir une carte des sièges de l’appareil dans lequel vous embarquerez et lire les commentaires d’autres passagers. Pensez également à cette astuce pour potentiellement avoir une rangée complète de sièges si vous voyagez à deux.

Le site fournit aussi de l’information sur les services et commodités offerts en vol pour que vous puissiez vous préparer en conséquence. Faites aussi une liste de ce que vous pourriez avoir besoin durant votre vol pour être sûr de ne rien oublier.

3. Apportez des collations

Vous recevrez au moins un repas durant votre long vol vers l’Asie(les compagnies ultra low-cost ne font pas encore de vols transpacifiques), mais vers l’Europe ce n’est pas nécessairement le cas. Il se peut que vous ayez faim avant ou après. De nos jours, les compagnies aériennes fournissent le minimum et ne sont pas reconnues pour leur bonne nourriture, du moins en classe économique (et même si le repas en classe affaires est meilleur, il ne vaut pas le 3000$ de plus!).

Il est donc préférable pour vous d’apporter vos propres collations. Pensez à des collations pour vous rassasier comme des noix, des barres protéinées ou des barres granola. Vous passerez certainement un meilleur moment si vous mangez des choses que vous appréciez.

Cela dit, ne mangez pas trop non plus. La digestion fonctionne au ralenti à 30 000 pieds dans les airs et les experts recommandent de ne pas exagérer sur la nourriture en vol. Les plats chauds se digèrent également mieux que les froids.

4. Divertissez-vous

La plupart des longs vols viennent avec un écran individuel comprenant une grande variété d’options de divertissement. Cependant, vous ne devriez pas compter sur cela pour vous divertir tout au long du vol. Alors apportez tout ce qui pourrait être utile pour vous distraire. Vous pouvez, par exemple, apporter une tablette et télécharger en avance des films ou des séries sur Netflix..

Vous pouvez aussi apporter des livres ou un e-Reader comme le Kindle Paperwhite. Et pourquoi ne pas apporter un cahier de notes ou de croquis ou n’importe quoi pour vous permettre d’exprimer votre créativité? Vous pourriez peut-être apporter un jeu de cartes ou tout autre jeu amusant, écouter de la musique ou des podcasts ou encore socialiser avec vos voisins de siège.

5. Prenez soin de vous

Durant votre long vol, vous devriez prendre le temps de vous étirer et de marcher de long en large de l’allée. Aussi, assurez-vous de boire le plus d’eau possible, étant donné qu’être en avion vous déshydrate beaucoup plus qu’à l’habitude. Pour vous aider, apporter une bouteille d’eau réutilisable vide que vous pourrez remplir une fois la sécurité de l’aéroport passée. Vous pouvez aussi demander aux agents de bord de la remplir au besoin.

LIRE AUSSI: Nouvelles mesures de sécurité aux aéroports depuis le mois de juillet

Essayez aussi d’éviter tout breuvage contenant de la caféine lorsque vous êtes en vol, car ils déshydratent et vous tiendront éveillé (ce qui vous empêchera de suivre le prochain conseil). Le thé vert décaféiné par contre, aiderait apparemment à combattre le jet lag.

Plusieurs personnes aiment consommer de l’alcool à bord (comme la passagère déplaisante devant les cofondateurs de Flytrippers lors de leur vol à 340$ aller-retour vers l’Europe) mais ce n’est pas non plus la meilleure chose pour votre corps dans l’avion. Gardez ça au minimum ou évitez complètement, car ça amplifie la déshydratation et les effets du décalage horaire à l’arrivée.

6. Dormez le plus possible

Le plus longtemps vous dormirez, le plus agréable sera votre vol, car il vous paraîtra plus court. Ça peut paraître évident, mais commencez par incliner votre siège au maximum pour soulager la douleur dans le bas du dos.

Si vous êtes chanceux et que le vol n’est pas plein, il y aura peut-être des rangées complètes de sièges disponibles. Gardez donc l’œil ouvert pour une de celles-ci. Puis, suivez le conseil suivant pour vous assurer de dormir le plus longtemps possible.

7. Soyez confortable

Demeurer confortable lorsqu’on est coincé dans un avion pendant 15 heures est un grand défi. Pour atteindre un certain niveau de confort, nous vous suggérons donc d’apporter les effets suivants.

→ Votre propre oreiller de voyage. Il y en a vraiment des modèles pour tous les goûts.

→ Une bonne paire d’écouteurs. Nos préférés sont les écouteurs éliminateurs de bruit puisqu’ils aident vraiment à mieux dormir dans l’avion (ceux d’Andrew à la fin de l’article ici sont chers mais il ne s’en passerait plus jamais)

→ Un masque pour les yeux pour couper la lumière.

→ Des bas de compression pour aider à la circulation sanguine.

→ Des vêtements confortables et lousses. Vous n’êtes pas là pour impressionner les autres passagers, donc portez ce qu’il y a de plus douillet. Aussi, pensez à apporter plusieurs couches pour quand il fera plus froid dans l’avion.

8. Obtenez un surclassement gratuitement

Le dernier et non le moindre est ce qu’on appelle le “travel hacking”. En voyageant souvent et en utilisant intelligemment les cartes de crédit, vous pouvez cumuler des milles de récompense. C’est ce qu’on appelle les programmes de fidélité pour voyageurs fréquent (frequent flyer loyalty programs). Cela vous permettra d’accumuler des privilèges comme l’embarquement prioritaire, l’accès à un salon à l’aéroport ou l’obtention d’un surclassement.

C’est un projet à plus long terme, mais si vous voulez vraiment obtenir du confort, le plus vite vous commencez, le plus vite vous pourrez essayer des voyages en classe affaires si vous le désirez.Si vous prévoyez le voyage d’une vie dans un an, c’est possible de le faire en classe affaires avec les milles.

Payer 3000$ (ou plus) pour un voyage affaires vers Tokyo, c’est vraiment cher et on ne le recommande pas. Mais si vous commencez à accumuler des milles, là vous pourrez peut-être vous gâter, si vous voulez vraiment éviter le long vol en classe économique.

C’est même possible d’obtenir l’accès aux salons VIP gratuitement pour un an. C’est seulement pour ceux qui voyagent beaucoup et peuvent débourser un frais initial, qui est ensuite remboursé amplement en milles et crédits-voyage au courant de l’année. Ça ne rend pas le vol lui-même plus confortable, mais l’attente avant oui. Et les inévitables escales aussi. Cliquez ici pour en savoir plus.

Sommaire

Les longs vols peuvent être durs pour le corps et l’esprit. Néanmoins, cela ne devrait pas vous décourager de voyager vers des endroits lointains. Heureusement, ces quelques trucs vous aideront à surmonter cette épreuve. Bonne chance pour votre prochain long vol!

Quel a été votre plus long vol à vie? Quels sont vos conseils personnels pour survivre à un très long vol? Faites-en nous part dans les commentaires!

Vous voulez voir nos rabais sur les billets d’avion?
Cliquez ici pour voir nos aubaines de vols à très bas prix
Vous voulez d’autres astuces et inspirations voyage?
Cliquez ici pour aller à la page principale du blog
Vous aimerez sûrement cet article:
Les 10 comportements à éviter absolument en avion

Aidez-nous à faire connaître nos aubaines et nos conseils sur les voyages à bas prix en partageant cet article et surtout ajoutez Flytrippers à vos favoris pour nous permettre de vous aider à naviguer dans le monde des voyages à bas prix!

Divulgation publicitaire: Flytrippers reçoit des commissions sur les liens inclus dans cet article. Nous apprécions que vous utilisiez ceux-ci, surtout que cela ne vous coûte jamais plus cher, et nous vous remercions de nous encourager et nous permettre de continuer à trouver pour vous d’excellents deals et du contenu intéressant. Par souci de transparence, sachez que nous ne recommanderons JAMAIS un produit ou service dans lequel nous n’avons pas confiance ou que nous n’utilisons pas nous-même, puisque notre réputation et notre crédibilité vaut beaucoup plus que les commissions. Ce principe est une partie essentielle et non-négociable de tous nos partenariats: nous ne donnerons jamais à aucun tierce parti le moindre contrôle sur notre contenu. Pour plus de détails sur notre politique publicitaire, cliquez ici.

Laurence Montreuil

Je crois que voyager c’est grandir, c’est changer...pour le mieux, c’est découvrir de nouvelles cultures, d’autres perspectives, c’est se découvrir et découvrir les autres en même temps et surtout, c’est apprendre tous les jours! Je n’ai pas d’endroits préférés, tout est sur ma bucketlist!

This Post Has 4 Comments

  1. la mélatonine pour dormir sans effet secondaire et ç’est naturel

  2. Pour ma part si on est 2 je réserve 2 sièges en en laissant un vide entre les 2. Rarement une personne seule va choisir cette place puisqu’il n’est pas agréable de voyager entre 2 étranger. Sur 4 vols, chaque fois personne n’a sélectionné cette place et nous avons eu 3 sièges pour 2. Quelqu’un réserve la place? Pas de problème, on demandé de changer avec elle pour l’allée ou le hublot, une offre qu’elle ne pourra refuser! Pour mon vol au retour de l’Inde (15h) direct, ce petit truc à fait toute la différence!

    1. Brillant 🙂

      1. Oui c’est effectivement un bon truc de pro pour ceux qui voyagent à deux 🙂 Merci de partager 🙂

Laisser un commentaire

×
×

Cart