Ma semaine gratuite à Bonaire, magnifique île néerlandaise dans les Caraïbes

Si tu n’es pas du genre à vouloir rien faire pendant toute une semaine mais tu veux quand même fuir le froid québécois, ou si tu fais de la plongée, voici une belle opportunité si tu as des points Marriott—et un exemple de pourquoi tu devrais en avoir si tu n’en as pas. Même si j’y suis allé surtout parce que c’était gratuit avec mes points, et parce que ma copine voulait un endroit exotique pas trop loin, j’ai quand même aimé l’île tranquille, reposante et pas trop touristique de Bonaire.

Tout d’abord, il y a bien des endroits où tu peux avoir plus de nuits gratuites grâce aux 100 000 points de prime de bienvenue qu’un couple peut obtenir en commandant chacun la carte Marriott Bonvoy American Express: je suis allé en Espagne et en Afrique du Sud en 2019, où tu peux avoir 17 nuits gratuites—et il y a plein d’autres options. Et ce sont aussi des destinations où il y a plus à découvrir, c’est certain.

Mais ceci est quand même un excellent deal: tu peux obtenir 5 nuits dans les Caraïbes pour environ 50 000 points au Courtyard Bonaire Dive Resort, ou 7 nuits pour 75 000 points, ou 10 nuits pour 100 000 points. Mais cet hôtel va monter d’une catégorie demain comme je t’ai expliqué, comme plusieurs autres hôtels.

Alors je voulais partager plus de détails sur mon expérience au cas où tu veux le réserver avant que le prix augmente ce soir à minuit (avant que ce ne soit plus un si bon usage de ces points Marriott à valeur-variable).

Obtenir une semaine gratuite dans un hôtel avec la prime de bienvenue de juste une carte, c’est excellent!

Des 53 nuits gratuites que j’ai passées dans les hôtels Marriott en 2019, c’était le seul hôtel dans les Caraïbes. Il n’y a simplement pas beaucoup d’hôtels de catégorie 1 ou 2 là-bas, et ce n’est pas ma région favorite personnellement. En fait, c’est le seul de mes 30+ voyages des 3 dernières années qui était dans les Caraïbes.

En passant, si tu veux savoir comment j’ai obtenu pour 5000$ d’hôtels gratuits en 2019 et tu veux avoir plus que “seulement” 17 nuits gratuites, s’il-te-plaît abonne-toi à notre nouvelle infolettre gratuite sur les points de récompenses voyage pour être parmi les premiers à recevoir notre guide sur comment obtenir plus de points Marriott dès qu’il sera publié.

Alors en mai dernier, j’ai passé une semaine sur l’île de Bonaire dans les Caraïbes néerlandaises avec ma copine. Je déteste les “tout-inclus”, les “resorts” et les “vacances”, et pour être bien clair, si c’est ça que tu veux, ce n’est pas un hôtel pour toi. C’est magnifique, mais ce n’est juste pas ce type d’hôtel là du tout.

Mais si tu es comme moi et tu veux visiter une nouvelle destination et justement visiter des choses et des places, ou si tu fais de la plongée, tu devrais réserver cet hôtel avant que le prix monte. Il n’y a aucun risque et tu peux toujours annuler gratuitement quand tu réserves avec des points.

Bonaire a une nature magnifique et n’est pas affectée par le tourisme de masse. Tu y trouveras des flamants roses comme sur l’île voisine d’Aruba (sans les hordes de vacanciers), de beaux lacs de sel roses, des paysages désertiques, des mangroves où tu peux aller faire du kayak, et bien sûr, de la plongée. C’est une des meilleures destinations de plongée au monde.

Alors voici un survol de ma semaine gratuite à Bonaire.

 

Pourquoi visiter Bonaire

Je vais couvrir la destination en premier, et après l’hôtel en tant que tel par la suite, parce que comme mentionné, ce n’est pas un endroit recommandé pour ceux qui ne veulent pas sortir de l’hôtel.

Ce n’est juste pas un endroit pour ça et c’est important de ne pas avoir ce type d’attentes si tu réserves cet hôtel. Cela dit, ça pourrait être une bonne option si c’est ce à quoi tu es habitué et que tu veux sortir de ta zone de confort et faire un voyage; une bonne option si tu veux essayer quelque chose qui n’est pas un tout-inclus… mais que tu veux quelque chose d’assez similaire, comme première étape au lieu d’essayer quelque chose de complètement nouveau ou de trop différent.

Alors voilà, c’est un très bon deal d’hôtel gratuit si tu veux explorer Bonaire, une île magnifique. C’est très joli et j’ai trouvé la culture influencée par le côté néerlandais assez unique.

Vue typique de Bonaire.

 

Pour ceux qui n’ont jamais entendu parler de Bonaire, ça fait partie des îles ABC néerlandaises (Aruba, Bonaire, Curaçao), juste au large du Venezuela et de l’Amérique du Sud. C’est la moins touristique des trois, la moins connue et la moins peuplée: seulement 20 000 habitants, alors que les deux autres dépassent les 100 000.

Il y a tellement de mythes à propos de tellement de places dans le monde, et Bonaire est un bon exemple. Même si c’est dans les Caraïbes, il n’y a pas de saison des pluies et ce n’est pas dans le “hurricane belt”. Sa météo est stable à l’année.

Bonaire est un choix intéressant à l’année longue. Pas d’ouragans, pas de pluie.

Plusieurs pensent que “les Caraïbes” sont un bloc monolithique où le climat est le même partout, comme plusieurs pensent que “l’Asie” au complet est dangereuse parce que 0,000057% des Chinois sont infectés par le coronavirus, ou que “le Moyen-Orient” est dangereux au complet parce que quelques pays sont en guerre. Notre monde n’est pas aussi simple, comme la plupart des voyageurs le savent.

Bonaire est particulièrement reconnue pour la plongée, mais cette île tranquille et jolie, avec sa nature bien préservée, a bien plus à offrir. L’entièreté des côtes et les eaux environnantes sont des zones protégées, et ils semblent vraiment avoir à coeur la conservation de la beauté de l’île. Les coraux sont ce qui font de cette île un des meilleurs endroits pour la plongée (j’en reparlerai dans la section sur l’hôtel).

Premièrement, la plage. Je ne suis pas un grand amateur de faire de la plage, mais je sais que la plupart le sont.

L’hôtel offre une navette gratuite à Te Amo Beach, qui est à 2 minutes seulement, pour profiter de la plage. Si tu es un “aviation geek” comme moi, tu apprécieras le fait de pouvoir voir les avions atterrir d’assez près (pas comme sur une autre île des Caraïbes néerlandaises à Sint Marteen, mais quand même). Et si tu ne l’es pas, ce n’est pas trop dérangeant car il n’y a que quelques vols par jour vers cette petite île.

La plage a des arbres pour procurer un peu d’ombre.

À l’approche de Te Amo Beach.

 

Il y a un food truck sur place souvent, mais on a aussi été dans un supermarché à proximité pour faire des réserves de choix plus santé et plus abordables pour le voyage, comme la chambre a un petit réfrigérateur.

Te Amo Beach.

 

La même navette gratuite de l’hôtel va aussi au centre de la ville de Kralendjik, à 3 minutes. C’est la ville principale de l’île, et bien que c’est assez tranquille, le bord de l’eau est bien joli et il y a même un marché local certaines journées, qui coïncident souvent avec l’arrivée des bâteaux de croisières.

La ville a débuté en tant que fort néerlandais dans les années 1600.

Fort Oranje, à Kralendijk.

 

On a opté pour une location d’auto, mais pas pour tout le séjour. Nous avons tout de même pu faire le tour de l’île, puisque c’est assez petit. Un rappel que ta carte Marriott Bonvoy, comme les bonnes cartes de crédit de voyage, offre l’assurance pour les locations d’autos, alors ne paye surtout pas un surplus pour ça! La location de scooters est bien populaire sur l’île aussi.

Mais aussi, la compagnie locale Bonaire Tours & Vacations nous a offert un tour d’une demi-journée pour voir les attraits principaux, une bonne alternative si tu ne veux pas conduire. Ils offrent plusieurs activités, mais celle-là incluait de faire le tour des sites les plus visités.

D’abord, il y a les fameux lacs roses, qui sont impressionants à voir. Surtout qu’ils ont l’air encore plus rose dans la vraie vie.

Un réservoir rose.

 

Ceux-ci sont créés par le processus de fabrication du sel.

Un lac rose, et les tas de sel.

 

Parlant de rose, il y a beaucoup de flamants roses à Bonaire. Il y en avait dans la partie sud de l’île, près des lacs roses.

Flamants roses.

 

Mais il y en avait dans la partie nord aussi, qui est un peu plus en-dehors des sentiers battus, près du lagon Goto Meer. Tu peux t’approcher d’eux pas mal ici.

Flamants roses au lagon Goto Meer.

 

Pour se rendre au nord, on passe par une des plages les plus célèbres, la 1000 Steps Beach. Ne t’inquiète pas, il y en a moins que 1000—seulement 67 en fait. Le nom vient du fait que lors d’une journée chaude (donc, tous les jours à Bonaire essentiellement), remonter les marches au soleil donne l’impression qu’il y en a 1000.

La plage 1000 Steps Beach.

 

Il y a apparemment souvent des tortues de mer dans ce coin.

Bonaire a des plages de sable et d’autres comme celle-là, avec des coquillage et des coraux. C’est assez original, comme en témoigne cette photo où je les observe attentivement. Et en passant, c’est aussi une preuve de ce que j’ai déjà dit: dans tous mes voyages, j’utilise toujours le très pratique «daypack» à 22$!

Moi qui admire la vue.

 

La couleur de l’eau est magnifique, n’est-ce-pas?

C’est pourquoi Bonaire est reconnue particulièrement pour le «shore diving», c’est-à-dire la plongée à partir de la côte plutôt qu’à partir d’un bateau. Il y a de nombreux endroits indiqués par une roche jaune sur le bord de la route où les plongeurs peuvent simplement stationner leur auto et aller à l’eau directement là. Ils sont presque tous situés du côté ouest de l’île.

Des plongeurs qui entrent dans l’eau.

 

Comme mentionné, Bonaire est très aride, et plusieurs des paysages me rappellaient un de mes voyages les plus originaux, aux îles Canaries (sans les volcans bien sûr).

Et bien que c’est assez plat dans plusieurs portions de l’île, il y a un peu de variété aussi.

Paysage de Bonaire.

 

Et le plus tu vas vers le nord, loin des parties habitées, plus c’est différent. La variété est presque surprenante pour une île si petite.

La partie nord de l’île.

 

Nous sommes aussi allés dans la partie sud-est, près de Lac Bay, qui est moins développée et où les vents et les courants qui arrivent de la mer des Caraïbes sont très forts. Plusieurs font de la voile à Bonaire, et il y avait même du “landsailing” que j’aurais aimé essayer.

Le sud-est de l’île.

 

Du côté historique, on a visité quelques-unes des huttes d’esclaves qui ont survécu et qui rappellent les conditions horribles dans lesquelles vivaient bien des habitants de l’île.

Les «slave huts».

 

Quelques obélisques colorés le long des côtes indiquaient aux bateaux où ramasser le sel à l’époque coloniale.

Un obélisque bleu.

 

Notre gentille guide Amina nous a aussi emmenés à la distillerie Cadushy dans le village de Rincón, où ils font de l’alcool vert fluo à partir de… cactus.

Vois-tu la forme des bouteilles sur le comptoir? Oui, c’est inspiré de ces obélisques.

La Cadushy Distillery.

 

Ils ne risquent pas de manquer de matière première, car il y a beaucoup de cactus à Bonaire.

Des cactus à Bonaire.

 

Ça fait un roadtrip assez original, avec de la végétation et des paysages qu’on est pas très habitué de voir.

D’autres flamants roses dans le nord.

 

Quand on a fait notre propre roadtrip, on a pu s’aventurer un peu plus loin, incluant sur des petites routes délimitées par de nombreux cactus.

Route secondaire à Bonaire.

 

Bonaire est reconnue pour ses nombreux ânes sauvages, et j’ai même dû m’arrêter une fois, car un d’entre eux ne voulait vraiment pas se tasser du milieu de la route.

Moi et un âne.

 

Et si tu aimes l’observation d’oiseaux comme ma copine, tu as de nombreuses opportunités un peu partout.

Un des oiseaux verts autour de Kralendijk.

 

L’île a aussi un parc national, et une autre activité populaire est de visiter la petite île non-habitée de Klein Bonaire pour la journée, juste au large de Kralendijk.

Finalement, Bonaire Tours & Vacations nous a aussi offert une demi-journée de kayak dans les mangroves, dans des kayaks au fond transparent. L’activité incluait aussi du snorkeling.

Kayak dans les mangroves.

 

En fin de compte, j’ai passé du bon temps à Bonaire. Même si j’aime habituellement davantage les voyages plus culturels et urbains, il n’y a aucun doute que cette île est magnifique.

 

L’hôtel Courtyard Bonaire

Ils l’appellent un Dive “Resort”, mais c’est plus un hôtel normal qu’un resort: c’est assez petit, avec seulement 115 chambres. Ce qui est un aspect positif selon moi! 

L’hôtel a été conçu avec l’architecture colorée typique des Caraïbes néerlandaises, ce qui est très joli. Il est entouré de canaux sur 3 côtés, alors bien qu’il ne soit pas sur l’océan, il est sur l’eau au moins.

Les édifices des chambres de l’hôtel.

 

L’hôtel est très près de l’aéroport, et offre la navette gratuite. Le lobby est dans un édifice séparé à l’entrée, qui contient également la salle d’entraînement.

Toutes nos interactions avec le personnel de l’hôtel ont été agréables, du check-in au check-out.

Je n’ai pas eu de rehaussement à une suite avec mon statut Platinum Elite de l’époque, car l’hôtel n’a que 4 suites. Et bien que ça ne me dérange habituellement pas puisque je ne voyage pas pour resté encabané dans une chambre, je dois avouer que plus je suis rehaussé souvent en tant que membre Titanium, plus ça devient addictif. Pas autant qu’avec les lounges d’aéroports, car ça je ne peux vraiment plus m’en passer, mais en tant que voyageur pas de luxe, c’est plaisant des suites gratuites.

La façade de l’hôtel.

 

Il y avait un nombre limité d’activités quotidiennes, comme par exemple le yoga au coucher du soleil.

La « infinity pool » et le bain tourbillon étaient situés au bout du complexe, près du restaurant.

Moi qui profite de la piscine.

 

La chambre elle-même était très moderne et propre, avec le design typique de la marque Courtyard. Il y avait un bureau et le fameux sofa qui est maintenant de plus en plus commun dans la plupart des propriétés Courtyard.

La chambre.

 

J’ai demandé une chambre au rez-de-chaussée pour pouvoir sortir sur la genre de terrasse, où de nombreuses iguanes et autres reptiles passaient. Les chambres à l’étage n’ont pas de balcon.

La terrasse du rez-de-chaussée.

 

Nous n’avons pas mangé tous nos repas au restaurant de l’hôtel, parce qu’une des parties amusantes de voyager c’est de manger dans des endroits locaux, comme les nombreux que tu peux trouver dans la ville de Kralendijk.

Le restaurant de l’hôtel le soir.

 

Mais nous avons tout de même mangé de nombreux repas là, et avons essayé plusieurs items sur le menu. Tout était délicieux, et ça inclus le buffet du déjeuner, quoique tout était assez dispendieux pour un voyageur à petit budget comme moi (comme c’est toujours le cas avec les prix de nourriture des hôtels de chaînes, partout dans le monde).

Tables du restaurant près du bord de l’eau.

 

Et un des meilleurs aspects de l’hôtel, outre le fait que c’était gratuit bien sûr, c’est que c’était très silencieux. Pas de gens « sur le party », pas de gens bruyants en général, pas d’enfants bruyants non plus: c’était une très belle expérience tranquille.

Je recommende fortement l’hôtel si tu veux une base pour explorer une île intéressante ou si tu fais de la plongée.

Coucher du soleil à la piscine.

 

Parlant de ceux qui font de la plongée, le fait saillant par rapport à cela est sans contredit le « diving center » qui est situé directement dans l’hôtel. Il semble que la majorité des clients de l’hôtel étaient des plongeurs, ce qui est apparemment vrai dans la plupart des hôtels de l’île en fait.

Le «diving center» de l’hôtel.

 

C’est une belle opportunité pour les voyageurs qui veulent un séjour gratuit dans les Caraïbes, mais c’est spécialement intéressant pour les plongeurs. Je sais que les voyages de plongée organisés peuvent être très chers (mes beaux-parents en ont fait quelques-uns), alors comme c’est presque toujours le cas dans le monde du voyage, cela peut être beaucoup moins coûteux de l’organiser soi-même.

C’est encore plus vrai si tu obtiens 5 nuitées gratuites ou plus dans un hôtel avec un centre de plongée (diving center) directement sur les lieux. Tu peux y louer l’équipement requis et aller faire du shore diving par toi-même, ou prendre un forfait quotidien ou hebdomadaire complet et laisser l’hôtel s’occuper de tout, si tu préfères l’aspect pratique.

 

Détails logistiques

Jusqu’à ce soir, le Courtyard Bonaire Dive Resort est un hôtel de catégorie 2, à 12 500 points par nuit pour les dates standards. Et tu obtiendras une 5ième nuit gratuite si tu en payes 4, comme toujours.

J’ai payé 75 000 points pour 7 nuits, et c’est un des très rares endroits au monde où les taxes ne sont pas incluses en payant avec des points (il n’y a que là et en Malaisie où ce n’était pas 0$). Au moins ce n’était que 6,50$US la nuit, mais ce n’est quand même pas 100% gratuit comme dans les autres pays.

 

La quantité précise de points requise pourrait varier un peu (à la hausse ou à la baisse) dépendant de tes dates, maintenant que les niveaux peak et off-peak ont été implantés.

Mais souviens-toi que tu peux voir le prix quotidien pour un mois complet à la fois avec le calendrier Marriott, que ce soit pour les nuits payées en argent ou en points. (Une des nombreuses astuces que tu vas avoir avec notre guide ultime Marriott).

 

Comme tu peux le voir, même en avril plusieurs dates sont au prix réduit off-peak (10 000), alors que la majorité des nuits sont au prix standard (12 500), et 8 nuits sont au prix peak (15 000). Ils vont tous augmenter demain alors que le changement de catégorie prendra effet.

 

Tel que mentionné, tu peux annuler toute réservation faite avec des points jusqu’à 1 ou 2 jours avant le check-in pour la plupart des hôtels (mais revérifie toujours, car certains hôtels requièrent 7 jours d’avance). Le Courtyard Bonaire semble demander 2 jours de préavis, mais en 2019 ma réservation indiquait 7 jours, alors regarde de près.

Évidemment, étant une petite île moins populaire, les vols vers Bonaire (BON) sont assez chers, alors prends ça en compte aussi. Avoir un hôtel gratuit est bien, mais pas si tu payes un prix complètement indécent pour les vols. Il y a souvent des deals vers Aruba et plein d’autres îles des Caraïbes dans les 400$, mais jamais vers Bonaire.

Sinon, les prix des vols en argent tournent autour de 600$ dans le meilleur des cas, mais souvent plus près ed 800$.

Dans mon cas, j’étais à Miami alors j’ai payé 10 000 Avios + 8$CAD en taxes (transférés de mes Points AMEX) pour l’aller jusqu’à Bonaire sur American Airlines. Et pour le retour, j’ai payé 20 000 milles Aeroplan + 45$CAD en taxes (aussi transférés de AMEX) de Bonaire à Québec sur United.

Pas le meilleur usage pour des vols, mais pas mauvais non plus: les prix en argent étaient vraiment élevés et avoir 7 nuitées gratuites valait la peine. Nous avons sauvé près de 600$ chacun sur les vols, ce qui me donne plus que notre valorisation Flytrippers des points Avios et Aeroplan.

En partant du Canada, ce serait donc 40 000 milles Aeroplan au total, avec plus de taxes que j’ai payé si tu trouves de la disponibilité sur United, ou bien avec plus de taxes et surcharges si tu voles sur Air Canada (ce qui est rarement un bon usage de tes milles Aeroplan). Si tu es prêt à partir de Plattsburgh (PBG) ou Burlington (BTV), à deux tu sauveras pas mal. Ou de Montréal, tu peux utiliser 44 000 Avios au lieu de 40 000 Aeroplan, mais ne pas payer de surcharges (et pouvoir faire un stopover à Miami aussi longtemps que tu le désires).

En termes de budget, ce n’est évidemment pas une destination abordable. C’est un pays d’Europe de l’Ouest après tout, et c’est sur une île isolée en plus! Je dirais que c’est assez comparable à ici au Canada, ce qui n’est pas abordable du tout malgré ce qu’en pensent ceux qui ne vont pas souvent dans les vrais pays abordables! Pour la nourriture c’était particulièrement comme ici, et c’était essentiellement ma seule dépense du voyage vu que mon hôtel et mes vols étaient gratuits avec mes points.

Finalement, la location d’auto coûtait assez cher comparativement à d’autres pays, à 50$ par jour. Mais je crois que ça vaut la peine pour une journée ou deux à travers le séjour, pour être libre d’aller partout, surtout que le reste du temps c’est facile d’aller en ville et à la plage avec la navette gratuite.

 

Sommaire

Si tu veux faire un voyage qui est en partie des vacances, en partie de l’exploration, obtenir autant de nuits gratuites dans un bel hôtel des Caraïbes est un très bon deal, alors assure-toi de réserver aujourd’hui. Tu peux toujours annuler si ça ne fonctionne pas.

 


Tu as des questions à propos de Bonaire, de cet hôtel, ou du programme Marriott en général? Pose-les dans les commentaires ci-dessous!

 

Andrew D'Amours

Andrew est le cofondateur de Flytrippers. Il est passionné de voyages, mais aussi de l'industrie du voyage elle-même en tant qu'ancien consultant en gestion. Il partage son expérience et t'aide à économiser sur tes voyages. En tant que voyageur très économe, il adore trouver des bons deals et avoir des voyages gratuits grâce au points de récompenses de voyage... pour l'aider à visiter chacun des pays du monde (compte actuel: 59/193 pays, 46/50 États Américains & 9/10 Provinces Canadiennes).

Cet article a 2 commentaires

  1. Louis

    Bonjour Andrew
    Je te suis depuis quelque temps. Comment as tu pu avoir 53 nuits gratuites. Tu ne reste jamais a la même place assez longtemps pour avoir la 5e nuits gratuite?

    1. Bonjour Louis, je vais donner tous les détails dans le Guide Marriott à paraître, mais en avant-goût, il y a deux éléments pour rester autant de nuits. Premièrement, accumuler beaucoup de points, et pour ça il y a de bons trucs 😉 Et deuxièmement, prioriser les catégories 1 et 2 comme on le dit souvent. Et en effet sur mes 53 nuits gratuites de 2019, je n’ai profité que de 4 nuits gratuites (4 séjours de 5 jours), donc j’aurais pu en avoir beaucoup plus si j’avais fait ça, et si je m’en étais tenu aux catégories 1 seulement aussi!!!

Laisser un commentaire