Comment les Points à valeur variable fonctionnent (Partie 3 de 3)

Finalement, le deuxième des 2 types de Points dans le monde du travel hacking, ce sont les Points à valeur variable. Voici beaucoup plus de détails, car ce sont de loin les plus complexes.

Ceci est la partie 3 de 3 articles sur comment fonctionnent les Points. Lisez la première partie pour l’introduction et la base des Points, car je ne répéterai pas tout ici.

Rappelons seulement la base, soit les 2 types de Points / Miles pour les voyages gratuits:

  1. Points à valeur fixe (donc un vol / hôtel coûte un nombre de Points variable)
  2. Points à valeur variable (donc un vol / hôtel coûte un nombre de Points fixe)

Le premier type est hyper simple. On vous l’explique en détail dans l’article sur les Points à valeur fixe, mais essentiellement vous aurez toujours la même valeur pour vos Points.

Voici les explications détaillées sur le deuxième type, les Points à valeur variable. N’oubliez pas de cliquer ici et d’aller voter pour quels prochains articles de Travel Hacking vous voulez, ou dites-nous le dans les commentaires!

Base des Points à valeur variable

La base, c’est que vous utilisez les Points en fonction de chartes pré-déterminées par chaque programme, qui font en sorte que certains usages vous en donnent beaucoup plus pour votre argent. D’autres moins. D’où la valeur variable. Comme la valeur des Points n’est pas fixe, ce qui est fixe c’est le nombre de Points requis pour des vols ou des hôtels spécifiques, peu importe leur prix. Vous comprenez donc que c’est complètement le contraire des Points à valeur fixe.

Les Points à valeur variable, c’est un type de Points qui, comme leur valeur est justement variable, vous permet de soutirer beaucoup plus de valeur… mais seulement à condition de bien les comprendre et de bien les utiliser. Car le même nombre de ces Points peuvent vous donner pour 200$ de valeur… ou même pour 1000$ de valeur dans certaines circonstances.

Mais ce sont surtout ceux qui voyagent beaucoup et ceux qui ont de la flexibilité qui pourront les maximiser (mais pas seulement). Bref, ces Points sont beaucoup plus compliqués à comprendre, et même plus difficile à utiliser. Car il faut avoir plus de flexibilité (la flexibilité et toujours la clé, c’est pareil avec les points qu’avec les billets en argent comptant). Sans compter qu’il faut prendre le temps de comprendre les programmes (on va vous aider).

C’est une autre raison pourquoi c’est plus complexe: tous les différents programmes de Points ont des règles différentes. Mais heureusement, les grandes lignes sont assez similaires, alors allons-y avec les règles générales et on va illustrer avec des exemples.

Comment utiliser les points à valeur variable

Le prix des vols et des hôtels (en nombre de Point / Miles) est fixe, selon la charte pré-déterminée de chaque programme. C’est pourquoi on dit que c’est à valeur variable: peu importe le prix en argent (donc peu importe la valeur du vol ou de l’hôtel), le nombre de Points ou Miles requis ne change pas. Donc le nombre de points requis pour un vol ou un hôtel va lui être fixe, en fonction de la charte du programme (les chartes varient par programme, comme mentionné).

C’est grâce à ça que vous pouvez faire de très bons coups: la clé étant d’utiliser un minimum de Points en échange des vols / hôtels qui valent le plus cher en argent. C’est de cette façon que vous pouvez en avoir pas mal pour votre argent (ou pour vos Points dans ce cas-ci).

Avec les chartes, il y a ce qu’on appelle des «sweet spots», des utilisations particulières qui vous donnent un meilleur retour, pour plein de raisons. Comme la valeur des Points est variable, c’est là que vous devriez utiliser vos Points.

Bref, le montant que vous économisez grâce à ces Points varie toujours, c’est pourquoi ce sont des Points à valeur variable. Sachez que les taxes ne sont jamais incluses avec les Points à valeur variable (pour les vols), mais en plus il y a aussi un niveau de complexité additionnel que je vous explique dans un paragraphe détaillé sur les taxes plus bas.

Pour revenir à l’exemple avec les 25 000 Points RBC, pour le même nombre de Points vous pourriez avoir des billets d’avion qui valent 1000$ au lieu d’avoir 250$ de billets d’avion en utilisant les Points en tant que Points à valeur fixe. C’est pas mal plus complexe à maximiser, mais le retour potentiel est beaucoup plus élevé.

Mais comme mentionné, il faut savoir bien les utiliser, car c’est aussi très faisable (et facile) d’en avoir moins pour votre argent avec les Points à valeur variable qu’avec les Points à valeur fixe, si vous les utilisez mal. De là la complexité.

Bref, ce sujet là mérite amplement son propre article, car, surprise: c’est complexe (thème récurrent dans le travel hacking).

Il y aura d’ailleurs sous peu un article détaillé sur Aeroplan spécifiquement, comme c’est encore le programme inévitable au Canada, mais vous pouvez déjà lire beaucoup plus de détails dans notre article sur comment utiliser les Miles de compagnies aériennes.

Quels sont les Points à valeur variable

Le premier volet, ce sont les compagnies aériennes. Les Points à valeur variable sont essentiellement les programmes de Points des compagnies aériennes traditionnelles: Aeroplan (Air Canada), Avios (British Airways), AAdvantage (American), Asia Miles (Cathay Pacific), Etihad Guest (Etihad), etc.

Ce qu’il faut savoir, c’est que ces programmes sont tous très différents et surtout, qu’ils ont des partenaires différents. Les Miles Aeroplan ne vous permettent pas seulement de voyager avec Air Canada (en fait vous devriez l’éviter autant que possible, j’y reviens plus bas) mais bien avec toutes les compagnies aériennes de Star Alliance, l’alliance aérienne à laquelle appartient Air Canada. Même chose pour les Points Avios, ils sont utilisables sur tous les partenaires de l’alliance de compagnies aériennes Oneworld.

Le deuxième volet, ce sont les chartes des institutions bancaires. Si vous avez lu l’article sur les Points à valeur fixe, vous savez que les Points des banques sont à valeur fixe, mais qu’ils sont parfois hybrides, c’est-à-dire qu’ils peuvent être utilisés comme Points à valeur variable aussi. Les banques RBC, CIBC et AMEX par exemple ont leurs propres chartes de vols à valeur variable, qui fonctionnent un peu différemment de celles des compagnies aériennes (mais le principe de base demeure le même). J’y reviendrai avec un article spécifique aux chartes des banques.

Bons usages de Points à valeur variable

On a un article détaillé sur les bons usages de Points, où on liste justement les conditions générales qui font que c’est un bon moment d’utiliser les Points. En gros, si votre vol est cher en argent et que vous n’avez pas de flexibilité, là c’est le temps.

Les taxes et surcharges

C’est un peu relié au point précédent, soit les bons usages. Vous le savez, au Canada, les taxes sur les billets d’avion sont parmi les plus élevées au monde. Ces frais ne sont pas couverts par les Points à valeur variable, c’est pourquoi je vous disais que si vous ne connaissez pas ça, c’est très facile de mal utiliser les Points et d’en avoir moins pour votre argent qu’avec les Points à valeur fixe (qui eux couvrent le montant complet car c’est simplement un crédit-voyage).

Mais il ne s’agit pas seulement des taxes, et c’est pourquoi je vous disais tout à l’heure d’éviter Air Canada autant que possible. C’est qu’il y a aussi ce qu’on appelle des «surcharges de transporteurs aériens» sur certaines compagnies, que vous devez toujours payer en argent comptant avec les taxes. Air Canada en charge quand vous prenez des Miles Aeroplan pour des vols sur Air Canada, mais ils n’en chargent pas si vous prenez des Miles Aeroplan sur United Airlines, son partenaire dans Star Alliance.

Par exemple, un vol vers la Californie (ou n’importe où en Amérique du Nord) sur Aeroplan va vous coûter 25 000 Miles aller-retour et 200$-250$ de taxes et surcharges en argent de Montréal. Si vous partez de Burlington (moins de 2h de Montréal), le même vol va vous coûter le même 25 000 Miles mais seulement 14$ de taxes en argent. Je vous ai expliqué cette astuce dans un article détaillé ici. Bref, il faut prendre en compte les taxes et surcharges, je vous explique en détail dans l’article sur Aeroplan.

Ces surcharges représentent des gros montants, donc il faut essayer de les éviter. Pour Aeroplan par exemple, les partenaires qui n’ont pas de surcharges sont United, Turkish, SAS, Swiss, Brussels, Copa, Air New Zealand, EVA Air, Singapore, Air China, Air India, Ethiopian et EgyptAir.

Éviter les surcharges ne changera rien aux taxes élevées (si vous pouvez, partir de Burlington vaut souvent la peine dès que vous êtes deux grâce à ParkSleepFly) mais ça réduira le frais en argent quand même. Plus de détails dans l’article sur Aeroplan.

Les points d’hôtels

Pour ce qui est des points à valeur variable des hôtels, c’est le même principe. La différence, c’est que les chartes sont en fonction des catégories d’hôtels, au lieu de par région ou par distance pour les vols. Plus l’hôtel est dans un marché cher, bien situé dans la ville et de luxe, plus il sera dans une catégorie élevée.

Les catégories inférieures coûtent un nombre fixe de Points par nuit plus bas, les catégories supérieures coûtent un nombre fixe de Points par nuit plus élevé. Pour les hôtels, les nuits sont entièrement gratuites, les Points couvrent les taxes aussi par défaut.

Je ferai un article détaillé par rapport aux Points d’hôtels, mais sachez qu’au Canada, les choix sont plus limités. De loin (vraiment DE LOIN) le programme le plus intéressant, c’est celui de Marriott.

Vous pouvez lire notre article détaillé sur comment les Points d’hôtels fonctionnent, ça va vous donner les grandes lignes avant l’article détaillé sur Marriott.

Voilà la base des Points à valeur variable, ne manquez pas les prochains articles. Avez-vous des questions? Posez les dans les commentaires.

Retourner à tous les articles sur le travel hacking »
Vous voulez voir nos rabais sur les billets d’avion?
Cliquez ici pour voir nos aubaines de vols à très bas prix
Vous voulez d’autres astuces et inspirations voyage?
Cliquez ici pour aller à la page principale du blog
Vous aimerez sûrement cet article:
Comment c’est dans les lounges VIP d’aéroport

Aidez-nous à faire connaître nos aubaines et nos conseils sur les voyages à bas prix en partageant cet article et surtout ajoutez Flytrippers à vos favoris pour nous permettre de vous aider à naviguer dans le monde des voyages à bas prix!

Divulgation publicitaire: Flytrippers reçoit des commissions sur les liens inclus dans cet article. Nous apprécions que vous utilisiez ceux-ci, surtout que cela ne vous coûte jamais plus cher, et nous vous remercions de nous encourager et nous permettre de continuer à trouver pour vous d’excellents deals et du contenu intéressant. Par souci de transparence, sachez que nous ne recommanderons JAMAIS un produit ou service dans lequel nous n’avons pas confiance ou que nous n’utilisons pas nous-même, puisque notre réputation et notre crédibilité vaut beaucoup plus que les commissions. Ce principe est une partie essentielle et non-négociable de tous nos partenariats: nous ne donnerons jamais à aucun tierce parti le moindre contrôle sur notre contenu. Pour plus de détails sur notre politique publicitaire, cliquez ici.

Divulgation Travel Hacking: Flytrippers n’est pas un conseiller financier et ne peut d’aucune manière être considéré de la sorte. Nous vous exprimons des opinions personnelles pour vous informer sur le sujet, mais nous vous recommandons de faire vos vérifications personnelles pour vous assurer que le travel hacking est adéquat pour votre propre situation.

Andrew D'Amours

Andrew est le cofondateur de Flytrippers. Il est passionné de voyages, mais aussi de l'industrie du voyage elle-même en tant qu'ancien consultant en gestion. Il partage son expérience et t'aide à économiser sur tes voyages. En tant que voyageur très économe, il adore trouver des bons deals et avoir des voyages gratuits grâce au points de récompenses de voyage... pour l'aider à visiter chacun des pays du monde (compte actuel: 59/193 pays, 46/50 États Américains & 9/10 Provinces Canadiennes).

Cet article a 6 commentaires

  1. Denis

    Peut-on acheter des vols à rabais avec des points( carte avion par exemple) ?

    1. Si vous utilisez les Points à valeur fixe qui s’appliquent comme crédit-voyage oui (pas les points à valeur variable), suffit de vérifier les règles précises d’application de chaque programme pour le fonctionnement 🙂

  2. Pascale

    Comment éviter Air Canada? Souvent, c’est le seul choix qui nous est proposé et on ne peut plus réserver par téléphone, il me semble, avec Air Miles?
    Merci pour ces articles, j’ai commencé à collectionner les cartes de crédit!
    🙂

    1. Fait plaisir:) Tu mentionnes Air Miles, je dois avouer que je n’ai jamais trouvé de positif à ce programme, je ne le connais donc pas tant que ça, je compte l’étudier en détail sous peu pour faire un article détaillé! Mon commentaire d’éviter Air Canada est surtout pour les Miles Aeroplan, car ça revient toujours plus cher de frais comparativement à United par exemple:)

  3. Gil Morissette

    J’ai échangé 50000 points Amex pour Hilton Honors. C’est du 1 pour 1 mais un point vaut environ 0.6 cent vs 1.5 pour d’autres chaînes d’hôtel comme Marriot ou Best Western. Quel mauvais deal que j’ai fait. Avec 50k Hilton, je peux avoir que deux nuits d’hôtel à peine vs 4 a 5 avec autre cie.
    Ne faites pas la même erreur que moi.

    1. Effectivement, c’est une mauvaise valeur, mais on passe tous par là en commençant dans le domaine 🙂 Pour les hôtels, ça vaut juste la peine de transférer les AMEX en Points SPG, là ça donne un retour décent! On va partager plein d’autres astuces pour vous faire faire de très bons coups et compenser 😉
      Merci d’avoir partagé 🙂

Laisser un commentaire