Comment maximiser l’utilisation des Points pour voyager plus

Nous continuons nos explications sur l’utilisation des Points de Travel Hacking avec l’article d’introduction sur la maximisation des Points. Car ça non plus, c’est loin d’être simple.

Assurez-vous d’avoir lu les 3 premières parties de cette nouvelle série d’article, soit celles qui expliquent les types de Points de Travel Hacking qui existent (et évidemment l’introduction au Travel Hacking aussi si vous êtes nouveau et venez de découvrir cette section d’astuces qui complémente nos conseils de voyage généraux et bien sûr nos deals de vols pas chers).

Sur les deux volets du travel hacking (l’accumulation et l’utilisation), celui qui nécessite le plus de connaissances c’est vraiment l’utilisation, car vous ne voulez surtout pas vous donner tout le trouble d’accumuler des Points pour ensuite les gaspiller en les utilisant mal.

Autant que l’achat en argent d’un billet d’avion vers une destination donnée peut coûter 500$ ou 1000$ dépendant de votre choix (du moment de l’achat, dates, etc.) autant un même nombre de Points peut vous donner pour 500$ de voyages gratuits ou 1000$ de voyages gratuits.

D’où l’importance de bien les utiliser. Les Points à valeur variable sont de loin le meilleur moyen pour maximiser vos voyages gratuits.

Voici donc un survol et une introduction sur comment maximiser les Points à valeur variable, le plus lucratif type de Points du travel hacking. Évidemment l’autre type, tel qu’expliqué dans les premiers articles de la série, sont à valeur fixe: rien à faire pour les maximiser, leur valeur ne peut pas changer.

Bons usages de Points

Règle générale, l’utilisation de Points / Miles à valeur variable pour des vols est recommandée seulement lorsque le coût en argent est élevé.

Chaque situation est différente et l’article sur chaque programme va vous en apprendre beaucoup plus, mais voici quelques exemples de situations générales où vous aurez une bonne valeur pour vos Points.

Si vous êtes de ceux qui voyagent pendant les périodes de pointe ou qui ne magasinent pas (ou sont moins capables d’utiliser) les rabais de vols, les Points à valeur variable peuvent être très intéressants. C’est que si vous trouvez un deal pour votre vol, vous êtes mieux de l’acheter en argent comptant et garder vos Miles et Points pour des meilleures occasions, des occasions où vous pourrez maximiser leur valeur.

Si vous voyagez à des endroits qui sont plus chers en argent comptant, par exemple à l’intérieur du Canada ou dans des plus petits aéroports américains, les Points sont souvent une bonne façon d’économiser.

Si vous devez réserver plusieurs mois d’avance, vous savez que les billets en argent sont chers, alors les Points sont une alternative qui peut être intéressante.

Ou sinon, c’est bon pour ceux qui préfèrent les vols directs ou les vols qui ont de plus beaux horaires, car ceux-là viennent moins souvent à rabais et sont plus chers.

C’est également souvent avantageux pour les gens qui ont une date très fixe, car comme on l’a déjà expliqué, avoir des dates fixes fait que votre billet d’avion peut coûter très cher en argent.

Si vous avez besoin d’un aller-simple seulement, parfois c’est très cher en argent (aussi cher qu’un aller-retour même parfois). Avec des Miles, c’est souvent la moitié du prix d’un aller-retour tout simplement.

Si vous voulez faire deux destinations dans un même voyage (ou même un open-jaw), les Points le permettent souvent pour le même prix.

Finalement, plusieurs accumulent ces Miles et Points et attendent d’en avoir assez pour les utiliser pour des billets en classe affaires, qui coûtent tellement chers en argent. Flytrippers se veut une référence pour ceux qui veulent voyager plus, davantage qu’une référence pour ceux qui veulent voyager dans le luxe, alors notre section travel hacking va plutôt vous donner des conseils pour voyager plus souvent ou pour moins cher. Mais les billets en classe affaires, si vous en voulez, sont une façon intelligente d’utiliser des Points (intelligente comparativement à les payer en argent comptant, pas nécessairement comparativement à acheter 2 billets réguliers pour le prix d’un seul en classe affaires).

Comment maximiser l’utilisation de Points

Tout commence par comprendre la base de calculer le retour et la valeur de vos Points, pour comparer chaque usage et savoir ce qui est bon et pas bon.

Calculer le retour par Point

Si vous voulez bien utiliser les Points à valeur variable, il faut s’assurer de les prendre pour les bonnes utilisations. Par exemple, certains vont utiliser 25 000 Miles Aeroplan pour sauver seulement 100 ou 200$ sur un vol, simplement pour sauver un peu d’argent sur le coup, sans se soucier de si c’est un bon usage ou non.

Oui vous pouvez faire ça si vous voulez, mais c’est une très mauvaise valeur, c’est la pire chose que vous pouvez faire si vous voulez maximiser vos Points. Si vous ne voulez pas vous casser la tête, vous êtes probablement mieux avec des Points à valeur fixe de banques, au moins avec ceux là vous aurez 1.0 ¢ / point en valeur, ce qui n’est pas terrible, mais mieux que gaspiller des Miles Aeroplan à une valeur moindre que 1.0 ¢ / point, comme dans l’exemple que je viens de donner.

Bref, il faut calculer le retour, ou la valeur par Point/Mile, en anglais ça s’appelle souvent le CPM (Cost Per Mile).

Un exemple de bonne utilisation

Illustrons avec un exemple. Disons que votre vol Aeroplan de Montréal à Edmonton vous coûterait 800$ en argent pour vos dates si elles ne sont pas flexibles (très réaliste).

Vous savez que pour le même vol, ça coûte 25 000 Miles Aeroplan, selon la charte Aeroplan (on aura d’ailleurs un article détaillé sur Aeroplan sous peu, comme c’est encore le programme inévitable au Canada).

Il faut par contre prendre en compte que le vol vous coûterait 179$ de taxes (il y a les explications sur les taxes dans l’article précédent).

Bref, utiliser vos Miles Aeroplan pour ce vol-là vous sauverait 621$ en argent, on s’entend? (800$ moins 179$). C’est simple: pour savoir combien de voyages gratuits vous obtenez, vous prenez le prix en argent et vous déduisez les taxes que vous devez payer, c’est ce que vous économiser en utilisant les 25 000 Points, dans ce cas-ci 621$.

Donc ensuite c’est simple, vous divisez 621$ par 25 000, et ça vous donne 2.5 ¢. Ça vous donne donc 2.5 ¢ / Point de valeur pour cette utilisation, c’est excellent.

Mais attention: si vous êtes flexible, c’est très facile de trouver des vols vers Edmonton à 500$. Donc vous baissez la valeur réelle de vos Points presque de moitié si vous avez de la flexibilité sur vos dates. Calculez toujours en fonction de ce que vous paieriez vraiment en argent, prenez 800$ pour votre calcul seulement si vous n’avez pas le choix d’y aller à ces dates-là. C’est pourquoi on dit que les Points sont faciles à maximiser quand on a moins de flexibilité sur les dates de vols.

Un exemple de mauvaise utilisation

Pour comparer, l’exemple que je donnais tout à l’heure, c’est que plusieurs qui ne connaissent pas trop ça vont prendre 25 000 Miles Aeroplan pour un vol qui coûte 450$ en argent, et vont payer 250$ de taxes. Ça ne leur sauve que 200$.

200$ divisé par 25 000 Points, ça ne donne que 0.8 ¢ de valeur par Point.

Trois fois moins de valeur par Point que l’autre utilisation, donc 3 fois moins de voyages gratuits pour le même nombre de Points…

Très très mauvais usage. Ce vol-là aurait simplement dû être acheté en argent, et les Points gardés pour un meilleur usage. Vous voulez plus d’exemples de bons usages? Voir la dernière section.

La valeur des Points

Évidemment, il faut aussi évidemment savoir à peu près combien chaque type de Points vaut pour avoir une idée de ce qui est bon.

On a un article détaillé sur la valuation des programmes de récompenses au Canada, mais gardez en tête que comme ce sont des Points variables, ce sont des approximations. C’est ce qu’on recommande comme seuil pour décider si un usage vaut la peine. Et ce sont des consensus assez généralisés auprès de plusieurs experts en travel hacking, pas juste nous.

Pour rester avec l’exemple d’Aeroplan, si vous regardez vous verrez que la valeur qu’on estime c’est 1.5 ¢ par Point. Ne les utilisez pas pour les usages qui vous donnent moins que ça, et vous serez correct.

Si vous ne voyagez pas beaucoup, vous êtes peut-être mieux de réduire cette valuation et les utiliser. Mais essayez de ne jamais utiliser en bas de 1.0 ¢ de valeur par Point pour des Points à valeur variable, là c’est vraiment du gaspillage. Je répète, dans ce cas-là, vaut mieux avoir des Points RBC ou de d’autres banques qui sont plus faciles à aller chercher et qui vous donnent 1.0 ¢ de valeur en tout temps en tant que Point à valeur fixe.

Et un rappel: n’utiliser pas les Points pour quoi que ce soit d’autre que des voyages. Ça c’est la pire chose, il ne faut JAMAIS faire ça. J’aurai un article détaillé là-dessus sous peu.
Et dernière note sur Aeroplan, le programme va perdre énormément de valeur en juin 2020 (on aura un article détaillé sur Aeroplan bientôt tel que mentionné). On recommande d’accumuler vos Points ailleurs d’ici là. C’est encore loin, mais assurez-vous de faire un plan pour passer tous vos Aeroplan d’ici là quand même. On va vous donner plein d’idées et de bons usages, c’est justement la dernière section aujourd’hui…

Savoir quels sont les bons coups

Lorsqu’on magasine un vol précis, c’est facile donc de savoir si c’est un bon usage et de maximiser les Points simplement en calculant, tel qu’illustré dans l’exemple.

Mais comment savoir quels sont les meilleurs usages? On va justement avoir une autre série d’articles pour vous partager les secrets les mieux gardés du travel hacking, les sweet spots dans les chartes qui permettent de maximiser la valeur des Points.

Cela dit, on vous en a déjà partagé une super astuce, soit d’aller n’importe où en Amérique du Nord pour 14$ de taxes et 25 000 Miles Aeroplan.

Également, on a donné beaucoup d’exemples dans notre article sur comment utiliser les 25 000 Points RBC que vous avez peut-être (sinon attendez, la bonne offre est terminée), cet article-là aide également à donner un début d’explication sur la particularité des chartes à Points fixes des banques, qui varient un peu des chartes à Points fixes des programmes aériens comme Aeroplan et Avios. Et même si vous n’avez pas de Points RBC, la portion sur les Avios c’est la même chose qui s’applique pour Aeroplan.

Mais il y en a plusieurs autres. Ne manquez donc pas sous peu des articles pour vous donner des exemples concrets de bons usages de Points!

Voilà la base de comment maximiser les Points, c’est-à-dire de les utiliser pour obtenir le retour et la valeur les plus élevés! Avez-vous des questions?

Retourner à tous les articles sur le travel hacking »
Vous voulez voir nos rabais sur les billets d’avion?
Cliquez ici pour voir nos aubaines de vols à très bas prix
Vous voulez d’autres astuces et inspirations voyage?
Cliquez ici pour aller à la page principale du blog
Vous aimerez sûrement cet article:
Comment c’est dans les lounges VIP d’aéroport

Aidez-nous à faire connaître nos aubaines et nos conseils sur les voyages à bas prix en partageant cet article et surtout ajoutez Flytrippers à vos favoris pour nous permettre de vous aider à naviguer dans le monde des voyages à bas prix!

Divulgation publicitaire: Flytrippers reçoit des commissions sur les liens inclus dans cet article. Nous apprécions que vous utilisiez ceux-ci, surtout que cela ne vous coûte jamais plus cher, et nous vous remercions de nous encourager et nous permettre de continuer à trouver pour vous d’excellents deals et du contenu intéressant. Par souci de transparence, sachez que nous ne recommanderons JAMAIS un produit ou service dans lequel nous n’avons pas confiance ou que nous n’utilisons pas nous-même, puisque notre réputation et notre crédibilité vaut beaucoup plus que les commissions. Ce principe est une partie essentielle et non-négociable de tous nos partenariats: nous ne donnerons jamais à aucun tierce parti le moindre contrôle sur notre contenu. Pour plus de détails sur notre politique publicitaire, cliquez ici.

Divulgation Travel Hacking: Flytrippers n’est pas un conseiller financier et ne peut d’aucune manière être considéré de la sorte. Nous vous exprimons des opinions personnelles pour vous informer sur le sujet, mais nous vous recommandons de faire vos vérifications personnelles pour vous assurer que le travel hacking est adéquat pour votre propre situation.

Andrew D'Amours

Andrew est le cofondateur de Flytrippers. Il est passionné de voyages, mais aussi de l'industrie du voyage elle-même en tant qu'ancien consultant en gestion. Il partage son expérience et t'aide à économiser sur tes voyages. En tant que voyageur très économe, il adore trouver des bons deals et avoir des voyages gratuits grâce aux points de récompenses de voyage... pour l'aider à visiter chacun des pays du monde (compte actuel: 62/193 pays, 46/50 États Américains & 9/10 Provinces Canadiennes).

Leave a Reply