Parcourir le Vietnam à moto, une façon différente de voyager

Isabelle est blogueuse-invitée chez Flytrippers. Suivez-la sur Instagram et lisez sa bio au bas de cette page.


 

Étant en voyage en Asie présentement avec mon amoureux, l’envie de vivre des expériences qui sortent de l’ordinaire font partie de notre quotidien. Avec six semaines devant nous pour visiter le Vietnam, l’idée de traverser le pays à moto devenait une belle opportunité, tout en étant un défi de taille. Nous avons donc osé, et ce fût une expérience haute en couleurs et en émotions!

Tout d’abord, le Vietnam est une destination asiatique très populaire, et Flytrippers propose régulièrement d’excellentes aubaines pour vous y rendre à environ 800$. Vous les trouverez sur leur page d’aubaines de vols pas chers.

Les deux principales villes où atterrir au Vietnam et où il est facile d’acheter une moto sont Hanoï (nord du Vietnam) et Hô Chi Minh-Ville (sud du Vietnam). Vous pouvez d’ailleurs lire le récit d’une autre blogueuse-invitée qui fait d’excellentes recommandations à Hanoï.

Voici donc quelques trucs et astuces pour un road trip réussi, si vous aussi vous avez l’envie folle de traverser le Vietnam à moto!

 

L’achat de votre nouveau bébé

La grande question… Quelle modèle choisir? Moto ou scooter? Achat ou location?

Plusieurs options s’offrent à vous, selon votre budget et vos envies. Nous avons opté pour l’achat d’une moto de type Honda Win, qui est la moto favorite des backpackers.

Cat ba
À Cat Ba, Vietnam

 

Pourquoi? Car étant le modèle le plus populaire des routards, les coûts d’entretien et de réparation sont très abordables. La revente y est aussi facile étant donné la demande.

Où trouver sa moto? Dans les grandes villes, plusieurs garagistes offrent des motos usagées à vendre. Il y a également différents groupes Facebook qui facilitent l’achat et la revente de moto entre voyageurs.

Moto
Les paysages époustouflants du Vietnam

 

Dans notre cas, nous avons acheté la moto d’un couple d’amis que nous avions rencontrés au Laos le mois précédent. Nous savions qu’elle était en bon état et qu’ils en prenaient bien soin. L’aventure a donc commencée à Hanoï avec notre Honda Win Espero Detech, “The Guy” pour les intimes.

Nous avons fait le choix d’acheter une moto assez récente (environ un an d’usure) pour avoir l’esprit tranquille et se sentir en sécurité sur la moto. À plusieurs reprises, nous avons croisé des gens qui payaient de grosses sommes pour des réparations.

Achat moto
L’achat de notre moto à Hanoï

 

En plus, ils étaient continuellement chez le garagiste puisque leur moto était trop vieille et en mauvais état. Bien sûr, l’achat d’une moto récente est plus cher (environ 400$US) comparée à un modèle plus vieux (environ 250$US).

Par contre, vous allez la revendre à la fin du voyage. Au bout de la ligne, la moto ne vous reviendra pas plus chère, vous économiserez temps et argent et vous aurez la sécurité d’esprit!

Concernant l’équipement de la moto, la nôtre était déjà équipée d’une lumière supplémentaire, ce qui a été très pratique lors de nos escapades nocturnes. De plus, étant donné que nous étions deux personnes sur la moto, nous avions des supports derrière et de chaque côté pour attacher nos sacs. Très pratique!

Support
Support à bagages

 

Avant de conclure l’achat, n’oubliez pas de faire inspecter votre moto pour éviter les mauvaises surprises. Assurez-vous également d’avoir la blue card, qui est en quelque sorte la carte d’immatriculation de votre moto.

 

Quelle route privilégier?

Encore une fois, plusieurs options s’offrent à vous concernant l’itinéraire et il est facile de trouver différents trajets sur internet.

Toutefois, je vous déconseille les autoroutes. Elles sont certainement les voies les plus rapides pour traverser le pays. Cependant, elles offrent peu de variété et sont également plus dangereuses étant donné la circulation et les poids-lourds.

Dans notre cas, puisque nous avions le temps de se le permettre, nous avons privilégié les routes plus calmes offrant des paysages à couper le souffle. Nous avons traversé le pays du nord au centre par la route appelée “Ho-Chi-Minh Road”, qui est certainement la route la plus connue auprès des routards.

Du centre au sud, nous avons opté pour une des routes côtières, surnommée “beach bum”. Je n’ai jamais vu de tels paysages, c’était presque irréel!

De plus, choisir des routes qui ne sont pas empruntées par les autobus touristiques permettent des rencontres exceptionnelles avec les locaux ainsi que la découverte d’endroits encore épargnés de la masse.

Phong Nha
Décor magique à Phong Nha

 

Être flexible dans son itinéraire

Malheureusement, la météo peut parfois être capricieuse au Vietnam. Voyager à moto nous fait complètement dépendre de la température et nous devons continuellement ajuster notre itinéraire en fonction de celle-ci.

Nous avons croisé des gens qui ont dû embarquer leur moto dans des autobus pour réussir à avancer, car les pluies torrentielles empêchaient la circulation. De notre côté, nous avons été très chanceux côté précipitations. Nous avons tout-de-même dû vivre avec des températures assez froides dans le nord du pays, ce qui a forcé l’achat de manteaux, gants et combines.

Rizières
La beauté des rizières du Vietnam

Le fait de ne pas avoir d’itinéraire fixe est également intéressant puisqu’une tonne de facteurs peuvent changer le cours d’un voyage. Par exemple, nous avons tellement aimé la ville de Hoi An que nous y sommes resté huit jours, ce qui n’était pas prévu au départ.

Nous sommes arrivés épuisés dans cette ville suite aux longues heures de transport. Nous avions besoin d’un break, et Hoi An s’est avéré être l’endroit parfait pour se reposer à mi-chemin.

 

Casque

Porter un casque

Oui, en Asie, la tentation de conduire les cheveux au vent est assez grande… Par contre, le port du casque est essentiel. Tout d’abord pour votre sécurité, mais aussi pour éviter les soucis avec la police vietnamienne.

De notre côté, nous avons toujours porté notre casque et nous ne nous sommes jamais fait arrêter. Paraît-il que les amendes peuvent être assez salées, alors vous êtes prévenus 🙂

 

Se garder quelques jours pour la revente

Nous avons été très chanceux, car nous avons vendu la moto à un couple d’amis qui commençait leur voyage au Vietnam au même moment où le nôtre se terminait.

Par contre, tous n’ont pas cette chance et c’est pourquoi il est important de se garder un minimum de 3 jours pour réussir à revendre la moto sans perdre trop d’argent.

La revente de la moto à nos amis québécois

 

À titre indicatif…

Nous avons acheté notre moto 400$US et nous l’avons revendu 370$US. En cours de route, nous avons fait quelques changements d’huiles et entretiens mécaniques, qui nous ont coûté au maximum 20$.

Juste avant de revendre la moto, nous sommes allés chez le garagiste pour faire l’inspection et avons fait changer plusieurs pièces afin de remettre la moto dans le meilleur état possible aux nouveaux propriétaires (36$).

Donc, traverser le Vietnam à moto nous a coûté aussi peu que 95$CAD à deux, excluant l’essence! Assez économique, non?

Tam Coc
À Tam Coc, la baie d’Halong terrestre

 

Sommaire

Parfois difficile et exigeante, notre traversée du Vietnam à moto fût une expérience inoubliable d’où nous sortons grandis et fiers. Nous avons parcouru des routes aux milles couleurs et sourires qui resteront gravés dans nos cœurs pour toujours. À tous les aventureux de ce monde, je vous conseille grandement de vivre l’expérience.

Avez-vous déjà vécu ou prévoyez-vous vivre un voyage d’une façon qui sort de l’ordinaire?

Voir tous les articles d’inspiration de voyage »
Vous voulez voir nos rabais sur les billets d’avion?
Cliquez ici pour voir nos aubaines de vols à très bas prix
Vous voulez d’autres astuces et inspirations voyage?
Cliquez ici pour aller à la page principale du blog
Vous aimerez sûrement cet article:
Ne prenez jamais l’option de payer en dollars Canadiens à l’étranger

Aidez-nous à faire connaître nos aubaines et nos conseils sur les voyages à bas prix en partageant cet article et surtout ajoutez Flytrippers à vos favoris pour nous permettre de vous aider à naviguer dans le monde des voyages à bas prix!

Divulgation publicitaire: Flytrippers reçoit des commissions sur les liens inclus dans cet article. Nous apprécions que vous utilisiez ceux-ci, surtout que cela ne vous coûte jamais plus cher, et nous vous remercions de nous encourager et nous permettre de continuer à trouver pour vous d’excellents deals et du contenu intéressant. Par souci de transparence, sachez que nous ne recommanderons JAMAIS un produit ou service dans lequel nous n’avons pas confiance ou que nous n’utilisons pas nous-même, puisque notre réputation et notre crédibilité vaut beaucoup plus que les commissions. Ce principe est une partie essentielle et non-négociable de tous nos partenariats: nous ne donnerons jamais à aucun tierce parti le moindre contrôle sur notre contenu. Pour plus de détails sur notre politique publicitaire, cliquez ici.

Isabelle Coulombe

Amoureuse de la vie et nomade dans l'âme, j'ai laissé ma routine derrière pour faire place à l'aventure, direction l'Asie sans billet de retour! Je suis en quête de paysages grandioses, de gens extraordinaires et de modes de vie différents. Suivez mes aventures sur Instagram @elle.et.lui_nomades

Cet article a 2 commentaires

  1. Jonathan

    Même question pour vous. J’arrive demain à Ho Chi Minh et j’ai mon permis de conduire de voiture normal du Québec et j’ai le permis international de la CAA. Est-ce que ça me donne le droit de conduire autre chose qu’un scooter… comme une moto manuelle plus puissante comme celle dans votre voyage? Merci

  2. Mario

    Pour être légal et conduire une moto au Vietnam ça ne prend pas un permis de conduire vietnamien ???

Leave a Reply