Détruisons quelques mythes à propos des compagnies ultra low-cost

Les compagnies aériennes ultra low-cost (ULCC) c’est génial. Grâce à eux, les prix des billets d’avion sont plus bas qu’ils ne l’ont jamais été dans toute l’histoire. Mais plein de gens mal informés sont sceptiques. Déboulonnons quelques mythes.

Pour l’instant, seulement quelques deals sur notre page d’aubaines sont sur des compagnies ultra low-cost, soit vers l’Europe et certains vers la Floride, parce qu’il n’y a pas encore beaucoup de compagnies ULCC présentes au Canada. Ça s’en va en s’améliorant par contre, car il y a deux nouveaux ULCC qui offriront des vols Montréal-Paris et deux autres ULCC canadiens qui ont été lancés cette année aussi.

Les compagnies aériennes ultra low-cost ont un modèle d’affaires complètement différent des compagnies traditionnelles, ça n’a vraiment rien à voir. C’est pourquoi plein de gens aiment bien s’en plaindre, mais c’est souvent simplement qu’ils ne connaissent pas bien le fonctionnement. Si vous êtes mal informés, ce n’est certainement pas de la faute de la compagnie. Et ça ne veux donc pas dire que les ULCC sont désagréables. Dans ce cas-là, ce sont les gens mal informés le problème, pas les compagnies aériennes.

C’est pourquoi nous voulons vous aider à bien comprendre les ULCC, étant nous-mêmes des grands fans de ces compagnies: ils font baisser les prix des billets d’avion dramatiquement et rendent le voyage plus accessible à tous. C’est génial prendre l’avion pour 13$ non? C’est génial aller en Europe pour 250$ aller-retour, sans payer le moindre sou de plus non? C’est génial faire le tour du monde pour 1000$US non?

On a déjà écrit un article sur comment ces compagnies-là fonctionnent, mais aujourd’hui, on veut aller plus loin et détruire des mythes tellement persistants et vous dire la vérité. J’ai moi-même pris plus de 100 vols sur des compagnies ultra low-cost dans les 3-4 dernières années, je commence à bien connaître ça! Pas mal mieux que tous ceux qui chialent à propos de ces compagnies en tout cas je dirais😉.

À chaque fois qu’on parle des ULCC, on a des centaines de réactions, dont les inévitables commentaires sceptiques… certains nous font vraiment grincer des dents, tellement les gens ne savent pas vraiment de quoi ils parlent. Mais bon, c’est un peu normal, puisque peu de gens connaissent les ULCC, c’est nouveau.

Mais maintenant, après avoir lu cet article, plus personne n’aura d’excuses pour dire n’importe quoi au sujet des ULCC, tout le monde sera bien informé 🙂

Donc voici les mythes les plus communs sur les compagnies ultra low-cost.

Mythes sur les compagnies ultra low-cost

Vous avez d’autres inquiétudes ou questionnements par rapport aux compagnies ultra low-cost auxquelles nous ne répondons pas ici? Dites-nous le dans les commentaires! Vous avez déjà pris des compagnies ultra low-cost? Partagez votre expérience dans les commentaires!

«Ce n’est sûrement pas vrai ces prix-là»
Imaginez-vous dont qu’on ne s’amuse pas à inventer des choses. Les vols à 10$, ça existe depuis 20 ans en Europe. C’est bien vrai. C’est ça les ULCC. C’est vraiment vrai, et c’est normal. Ce qui n’est pas normal c’est de ne pas avoir de choix et que le manque de concurrence donne des prix complètement fous comme ce qu’on connaît au Canada (130ième sur 138 pays pour le prix des billets d’avion).

«Il va y avoir des frais cachés»
Des frais cachés non. Des frais supplémentaires et optionnels, ça oui. Seulement si vous décidez de vous procurer des services additionnels. C’est ça le modèle ultra low-cost. Vous payez pour ce que vous voulez et c’est très transparent, ils ne le cachent pas, c’est bien clair. J’ai pris plus de 50 vols sur des ULCC lors des dernières années, et pas une seule fois j’ai payé le moindre sou de plus. Donc, c’est très faisable. Suffit de voyager léger. Si vous payez plus, c’est que vous voulez payer plus. Vous n’êtes pas obligés. Je répète: 50 vols, sans jamais payer un sou de plus. Vous avez toujours droit à un petit sac gratuitement à bord. Si vous en êtes incapable de voyager léger, les ULCC sont un peu moins avantageux pour vous (mais souvent quand même moins cher que les compagnies traditionnelles). Vous pouvez toujours continuer à payer le double sur les compagnies traditionnelles si vous préférez la simplicité et vous tenez à avoir votre fameuse grosse valise.

«Ce sont des vieux avions»
Rien de plus faux. Tout à fait le contraire même. Les compagnies ULCC ont les flottes d’avions les plus récentes de toutes les compagnies aériennes. C’est plus efficace et ça coûte moins cher d’entretien des avions neufs, donc ça réduit les prix, c’est pourquoi les ULCC ont des avions neufs. Juste pour vous donner un exemple, l’âge moyen des appareils chez Air Canada c’est 14,2 ans, chez WestJet 8,3 ans et chez Air Transat 18,4 ans. Les deux ULCC qui desservent Montréal pour fins de comparaisons: WOW air 2,6 ans et Spirit Airlines 5,3 ans. WOW air a une des flottes les plus récentes au monde (je viens justement de prendre un vol Reykjavik-Miami sur un avion livré en juin 2017). Donc non, payer votre vol la moitié moins cher ne signifie pas que votre avion sera plus vieux. Air Canada a des avions plus vieux et chargent quand même le double de WOW air. Le prix n’a rien à voir avec l’âge des avions. Vous pouvez lire l’article détaillé sur l’âge des flottes en cliquant ici.

«Ce ne sera pas confortable»
Rien de plus faux. Du moins, ça ne sera vraiment pas très différent des compagnies régulières. Oui, un peu moins d’espace pour les jambes, mais personnellement je mesure presque 6 pieds et je suis bien correct sur les ULCC. Et j’ai pris près de 200 vols, autant sur les ULCC que les compagnies traditionnelles (j’ai pris Air Canada, United, American, Delta et plein d’autres compagnies régulières dans la dernière année) et je vous assure qu’il n’y a vraiment pas de différence côté confort (ou même côté service) à bord. De plus en plus, les compagnies traditionnelles réduisent l’espace à bord pour concurrencer avec les ULCC, donc vous ne verrez vraiment pas une grande différence. Vous pouvez d’ailleurs lire mon review détaillé de mon vol sur le seul ULCC à Montréal, soit WOW air vers l’Europe, qui sera mis à jour bientôt parce qu’on vient de prendre 4 vols WOW air dans les dernières semaines.

«Le service à bord ne sera pas bon»
Complètement faux. J’ai pris 50 vols sur des ULCC et 150 sur des compagnies normales. Il n’y a absolument aucune différence. Ne vous fiez pas à un échantillon d’une personne qui vous a dit qu’une fois sur un vol, une agente de bord l’a regardé croche. Ça ça va arriver sur n’importe quelle compagnie aérienne de temps en temps. Les employés des compagnies ULCC ne se lèvent pas le matin avec comme but de vous donner un mauvais service juste parce que vous avez payé moins cher. Au contraire, leur branding de marque est souvent plus amical et leur différentiation c’est très simple et fun, donc le service est très bien!

«C’est juste pas cher de temps en temps»
Un autre qui est vrai, évidemment. Je n’arrive pas à croire que je sois obligé de le spécifier en fait. Ce sont des billets d’avion, le prix change tous les jours. Sur un vol de 200 places, 180 personnes ont payé des prix différents pour exactement le même vol. Ça change tout le temps le prix des billets d’avion, et tout est à durée limitée. Si vous voulez un prix stable, vous pouvez toujours payer le plein prix, soit souvent 10 fois plus cher que le prix des ULCC (et même plus). Les vols pas chers, comme toutes nos aubaines en fait, ce sont des ventes spéciales… et on est là pour vous les trouver sur notre page d’aubaines!

«Des fois, c’est le même prix que d’autres compagnies»
La suite du point précédent. Oui, évidemment, des fois ça va être le même prix, tout dépend des dates et de tout le contexte. C’est complexe le prix des billets d’avion. Ce qui est clair c’est que vous n’aurez jamais de vol Air Canada à moins de 50$, et sur les ULCC oui, assez souvent. Mais pas toujours. Il faut toujours comparer, mais 99% du temps en voyageant léger, vous paierez moins cher sur les compagnies ULCC.

«Ils vont couper dans l’entretien, ce ne sera pas sécuritaire»
Absolument pas. La maintenance et les exigences des compagnies aériennes sont absolument toutes les mêmes, personne ne peut y déroger, c’est une des choses les plus réglementées, toutes industries confondues. Le fédéral impose des normes strictes de sécurités et toutes les compagnies doivent s’y conformer, peu importe le prix du billet.

«Ils vont faire faillite»
Absolument pas. Les compagnies qui font faillite et qui sont en difficulté, ce sont justement des compagnies aériennes traditionnelles qui ne sont pas capables de s’ajuster et de concurrencer avec les bas prix des ULCC à cause de leur structure de coûts (Alitalia, Air Berlin, South African, Monarch, etc.) alors pas d’inquiétudes côté stabilité financière chez les ULCC. Par exemple, Spirit Airlines, avec ses vols à 24$US assez régulièrement, a fait 400 millions de dollars US en profits l’an dernier (et c’était une mauvaise année comparativement à celle d’avant). Frontier, qui offre des vols à 20$US aux États-Unis, vient de faire une des plus grandes commandes d’avion neufs de tous les temps. Avant cet automne, jamais une compagnie ULCC n’avait fait faillite dans l’histoire. Primera a été la première, et les temps sont plus durs pour les ULCC transatlantiques pour plein de facteurs, dont leur croissance très rapide. Mais il y a de bonnes chances que ce soit temporaire et qu’ils s’en remettent.

«Il y a toujours des escales»
Pas vrai du tout, ça dépend des compagnies et des destinations. Mais de toute façon, dans tous les cas, si vous voulez des billets à rabais, peu importe si c’est une compagnie traditionnelle ou ULCC, c’est très rare que les vols directs soient à rabais (à part pour la Floride de Plattsburgh sur un ULCC justement). Et si vous voulez économiser, les escales c’est parfait et ça ne vous coûte rien, sauf du temps. Payer 400$ de plus pour sauver 3 heures, ça fait cher de l’heure… pour ce prix-là, vous pourriez retourner en Europe plutôt!

«Pas de repas, ça ne vaut pas la peine»
Sérieusement, celle-là me fait capoter. Vous allez payer 300$ de plus pour votre vol pour avoir un repas cheap qui vaut sûrement 5$? Ça me semble logique… Des barres protéinées, des collations… suffit d’emmener votre nourriture. Écoutez, c’est tout un mythe ça, que les ULCC finissent par coûter plus cher. Non. Ne payez rien de plus, et ça ne coûtera rien de plus. C’est assez simple!

Sommaire

Voilà les mythes les plus communs par rapport aux compagnies ultra low-cost.

Avez-vous d’autres questions sur les ULCC? Posez-nous les dans les commentaires ci-dessous.

Vous voulez voir nos rabais sur les billets d’avion?
Cliquez ici pour voir nos aubaines de vols à très bas prix
Vous voulez d’autres astuces et inspirations voyage?
Cliquez ici pour aller à la page principale du blog
Vous aimerez sûrement cet article:
Comment avoir l’hôtel et les repas gratuitement lors de retards de vols

Aidez-nous à faire connaître nos aubaines et nos conseils sur les voyages à bas prix en partageant cet article et surtout ajoutez Flytrippers à vos favoris pour nous permettre de vous aider à naviguer dans le monde des voyages à bas prix!

Divulgation publicitaire: Flytrippers reçoit des commissions sur les liens inclus dans cet article. Nous apprécions que vous utilisiez ceux-ci, surtout que cela ne vous coûte jamais plus cher, et nous vous remercions de nous encourager et nous permettre de continuer à trouver pour vous d’excellents deals et du contenu intéressant. Par souci de transparence, sachez que nous ne recommanderons JAMAIS un produit ou service dans lequel nous n’avons pas confiance ou que nous n’utilisons pas nous-même, puisque notre réputation et notre crédibilité vaut beaucoup plus que les commissions. Ce principe est une partie essentielle et non-négociable de tous nos partenariats: nous ne donnerons jamais à aucun tierce parti le moindre contrôle sur notre contenu. Pour plus de détails sur notre politique publicitaire, cliquez ici.

Andrew D'Amours

Andrew est le cofondateur de Flytrippers. Passionné de voyage, et de l'industrie du voyage elle-même en tant qu'ancien consultant en gestion, il veut partager son expérience et vous aider à économiser sur vos voyages. En tant voyageur très économe, il adore trouver des bons deals et avoir des voyages gratuits grâce au Travel Hacking... pour l'aider à visiter chacun des pays du monde (compte actuel: 45/193 pays, 46/50 États Américains & 9/10 Provinces Canadiennes).

This Post Has 10 Comments

  1. Et que pensez vous du record de securité d’Allegiant Airlines?
    Oui il y a des normes mais si les co ne les duivent qu’à moitié en faisant des cachoteries, le client va finir par se retrouver dans une boite au cimetière

      1. D’un autre côté, dans un sondage fait en 2016 auprès des pilotes d’Allegiant eux-mêmes, près de la moitié ont dit qu’ils ne laisseraient pas leurs familles prendre un avion d’Allegiant pour des raisons de sécurité. Ouch. Ça c’est quand même quelque chose! C’est anecdotique, mais apparemment plein de gens qui connaissent bien l’industrie ne recommandent pas d’utiliser Allegiant (les gens qui sont compétents ne travaillent pas à la FAA apparemment). Est-ce qu’on peut avoir confiance qu’une grosse bureaucratie gouvernementale surveille bien la situation? Bref, c’est vrai que c’est inquiétant qu’il y ait eu autant d’incidents, comparativement aux autres compagnies…

        Voici ce qui est ecrit ….

        Donc aux lecteurs de juger

      2. Exact, c’est ce que je dis dans l’article. Moi je ne serais pas inquiet parce que la FAA assure que c’est correct. À chacun son choix. Mais dans tous les cas Allegiant est particulier car ce n’est pas un ULCC comme les autres, il a un modèle différent (vieux avions, à partir de petits aéroports), Spirit, WOW, LEVEL, Primera, Norwegian ont tous des avions flambant neufs.

  2. «Il va y avoir des frais cachés»
    Pas pour l’individu qui voyage mais pour toute l’humanité, puisque ce n’est sûrement pas WOW qui va payer les adaptations nécessaires partout dans le monde à cause du réchauffement climatique. Réchauffement en bonne partie dû, rappelons-le, aux émissions de CO2 et auxquelles les trajets en avion contribuent généreusement.
    Bravo de faire griller la planète pour 13$!

    1. C’est une façon de voir les choses, mais le fait de charger pour les bagages fait en sorte que les gens voyagent plus léger, ce qui est mieux que ce que font les gens sur les compagnies régulières. Encore mieux, je vous partage un extrait d’un article de la publication renommée The Guardian, à propos de l’impact du voyage aérien sur l’environnement:

      “Finally, you might want to consider which airlines you use. People often assume that budget flights are somehow more eco-unfriendly than expensive ones. In fact, the opposite tends to be true. Budget airlines pack more passengers on each flight and typically have younger, more fuel-efficient fleets than longer-established airlines. Indeed, the least eco-friendly tickets of all aren’t the cheapest but the most expensive.”

      Source: https://www.theguardian.com/environment/2010/apr/06/aviation-q-and-a

      1. Il est en effet mention de cette efficience dans l’article, mais il faut pour mettre les choses dans leur contexte le journaliste débute ainsi :
        ” There’s no way around the fact that flights are bad news for the environment. It’s not just that planes are worse than most other forms of transport in terms of the impact of greenhouse gases per passenger mile. Just as important is the simple fact that flying allows us to travel a far greater number of miles than we otherwise could. Thanks to these two factors, individual trips by air can have a remarkably large carbon footprint – which helps explain why aviation has become such a heated issue in the climate change debate.”

      2. En effet, mais tant qu’à voyager, vaut mieux le faire avec une compagnie ultra low-cost 😉

  3. J’ai pris un vol Montréal-Paris avec WOW Air, et je ne le referais probablement pas. C’est vrai que ce n’est pas cher, c’est vrai que l’avion est neuf, bien entretenu et pas moins confortable que les autres compagnies aériennes. On ne peut toutefois pas choisir son siège sans payer un supplément, on a donc les moins bonnes places. C’est vrai que le service n’est pas pire qu’ailleurs. Je n’ai pas payé de repas, beaucoup l’ont fait, j’étais surprise. Apporter son lunch n’est pourtant pas compliqué, apporter son eau déjà un peu plus.
    Le hic c’est l’escale à Reykjavík, qui prolonge pas mal le temps vol. En plus à l’aller et au retour le premier vol a eu du retard. Quand on a une connexion à prendre, c’est très stressant. Et partir en novembre en Europe pour un gros trois semaines avec les cadeaux à emporter, c’est trop pour le petit sac de cabine. Payer le supplément à l’aller et au retour pour une petite valise en cabine (±60 $CAN 2 fois) a mangé le bénéfice. Et à moins d’arriver parmi les premiers dans l’avion, il ne reste plus de place pour la valise, on dois la mettre à ses pieds, et là, c’est vraiment très inconfortable.
    En résumé: Les vols ULCC c’est bon pour les voyages courts et les inconditionnels du voyage à tout prix. À 70 ans j’ai trouvé l’expérience très fatigante, trop pour ce prix-là. Peut-être je ré-essayerai avec un manteau-valise.

  4. J’ai pris Wow air ce printemps pour la 1ere fois et j’ai été épaté par le service et l’ensemble de l’organisation. Je reprend un vol dans un mois pour l’Islande avec la même compagnie. C’est pareil qu’avec les compagnies traditionnelles. Donc, pour une fraction du prix, j’ai eu le même environnement de voyage. Et j’ai pris une collation avant d’embarquer 😉 Merci Flytrippers de m’avoir fait découvrir cette façon de voyager!

Laisser un commentaire

×
×

Cart