You are currently viewing Exigence de test pré-entrée des États-Unis: guide ultime

DERNIÈRE HEURE: Les États-Unis viennent d’annoncer la fin de leur exigence de test pré-entrée pour tous les voyageurs, en vigueur le 12 juin. Aucune autre de leurs règles va changer. Plus de détails à venir.

Parce que ça cause encore beaucoup de confusion et qu’on veut vraiment t’aider à comprendre à quel point c’est redevenu facile de voyager (même vers un pays qui n’est pas parmi les 149 où tu peux aller sans test), voici un article séparé pour expliquer le plus clairement possible comment fonctionne le test pré-entrée exigé pour entrer aux États-Unis par avion. 

Et tu vas voir, c’est vraiment très simple! C’est aussi peu que 25$, peu importe où tu habites ou où tu te trouves!

J’ai fait ce test moi-même pour aller aux États-Unis en avion 8 fois. Ce n’est vraiment pas beaucoup plus compliqué qu’aller dans un pays sans exigence de test, honnêtement. Ça ajoute le risque d’être positif, oui, mais tu peux aussi éviter le test très facilement si tu n’as pas de tolérance au risque du tout.

Voici le guide ultime sur l’exigence de test des États-Unis.

 

Base des règles d’entrée des États-Unis

Cet article-ci, c’est vraiment juste pour t’expliquer le fonctionnement du test pré-entrée exigé par les États-Unis. Si tu veux tous les détails sur comment aller aux États-Unis, tu peux lire notre guide ultime sur comment voyager aux États-Unis.

La première chose que tu dois savoir, c’est que tu as seulement besoin d’un test pré-entrée si tu voyages aux États-Unis par voie aérienne (et la seule exemption est pour les moins de 2 ans).

Donc, si tu te rends par voie terrestre (en voiture, en bus ou en train), tu n’as pas besoin de présenter un test à la douane américaine. 

Dans le fond:

  • Tu vas aux États-Unis par voie aérienne = besoin d’un test
  • Tu vas aux États-Unis par voie terrestre = pas besoin de test

C’est aussi simple que ça.

Et dans tous les cas, si tu as plus de 18 ans, tu dois être pleinement vacciné (2 doses; ou 1 dose de Johnson & Johnson). Mais c’est seulement en entrant avion que la preuve de vaccination est vérifiée systématiquement.

Entrer par voie terrestre te permet ensuite d’aller n’importe où aux États-Unis complètement sans test et complètement sans masque en partant d’un aéroport américain, si tu es de ceux qui veulent éviter les tests plus que moi (je suis rendu à 29 alors c’est pas mal tout le monde ça haha). Ça va peut-être même te faire sauver sur le prix de ton billet d’avion comparativement à partir d’un aéroport canadien!

Maintenant, le test en tant que tel. Voici comment ça fonctionne (encore une fois, c’est loin d’être compliqué, tu vas voir).

 

Comment le test pré-entrée exigé par les États-Unis fonctionne

Voici les points à retenir pour l’exigence de test pré-entrée des États-Unis:

  • Peut être négatif ou positif
    • Test négatif: fait le jour du vol ou la veille (PAS «24 heures​​»)
    • Test positif: fait dans les 90 jours ET accompagné d’une lettre de rétablissement
  • Peut être un test rapide antigénique ou un test PCR
  • Les tests effectués à distance en mode télésanté sont acceptés (juste 25$)
  • Ce sont les transporteurs aériens qui sont chargés de vérifier la preuve
  • Seuls les enfants de moins de 2 ans sont exemptés
  • L’exigence s’applique pour tous les vols qui entrent aux États-Unis (transits inclus)
  • Hawaï n’a plus de règles de tests plus strictes (c’est fini)
  • Il n’y a aucune exigence de vaccination ou de test pour un vol domestique américain
  • Personne ne sait quand l’exigence sera levée
  • Aucun formulaire COVID-19 (ni rien d’autre) requis
  • Il est fortement recommandé d’obtenir une carte NEXUS pour accélérer le processus

Je vais maintenant expliquer brièvement chaque élément, mais tu peux aussi lire comment c’était d’entrer aux États-Unis en avion en avril (ou bien comment c’était d’entrer aux États-Unis en auto en avril) si tu préfères avoir tous les détails de mes expériences personnelles récentes.

 

Délai alloué pour le test pré-entrée des États-Unis

Commençons avec ce qui cause le plus de confusion.

Le calcul du délai pour le test qui est exigé pour entrer par voie aérienne est différent de celui de la plupart des autres pays (la chose la plus importante à comprendre sur les règles de voyage, c’est que tu dois les regarder attentivement, parce qu’elles sont toutes différentes d’un pays à l’autre, même quand elles semblent similaires).

Les États-Unis te donnent le jour calendrier complet avant le jour du vol et le jour du vol pour faire ton test, PAS juste 24 heures.

En d’autres mots, tu peux faire ton test à n’importe quelle heure la veille de ton vol ou le jour même de ton vol, tant que tu le fais avant ton vol.

Concrètement, si tu avais un vol Montréal-Miami qui part à 23h59 le vendredi soir, tu peux faire ton test n’importe quand le jeudi (ou le vendredi, bien sûr).

L’heure précise n’a PAS d’importance; autant l’heure du vol que l’heure du test.

Il n’y a PAS de limite de 24 heures contrairement à ce que disent les médias depuis des mois.

Je répète, avec un autre exemple: si ton vol est le mardi, peu importe l’heure… tu peux te faire tester le lundi ou le mardi, peu importe l’heure. Quand même simple, non?

Ça te donne presque 2 fois plus de temps que le fameux «24 heures» auquel tout le monde croit, surtout si tu pars le soir comme c’était notre cas pour notre vol vers Miami en janvier.

Voici une infographie qui explique le tout visuellement.

Vois l’infographie pleine grandeur

 

Pour ceux qui croient toujours aveuglément les médias et qui pensent encore que c’est 24 heures parce que les médias l’ont dit, j’espère que cette explication rend les choses plus claires.

Et si tu as encore des doutes, voici la preuve officielle que c’est complètement faux.

Prise d’écran du site des règles officielles américaines (crédit image: CDC)

 

Comme pour l’exigence de test pré-entrée du Canada (encore en vigueur mais juste pour certains voyageurs non-vaccinés), c’est le vol direct qui ENTRE aux États-Unis qui compte. Ils s’en foutent de tes correspondances avant ou après, comme c’est souvent le cas, puisque ce sont des règles d’ENTRÉE.

Par exemple, si tu fais Montréal-Toronto-Miami, c’est la date du vol Toronto-Miami qui compte (ça ne change probablement pas grand-chose avec leur façon de calculer le délai du test, mais c’est toujours bon de comprendre la base).

 

Types de tests acceptés par les États-Unis

Une autre chose importante que tu dois savoir, c’est que tu n’as PAS besoin que ton test soit un test PCR.

Les États-Unis acceptent les tests rapides antigéniques qui sont bien plus abordables, incluant ceux faits à distance avec un service de télésanté (c’est ce que j’ai fait moi-même 2 fois en avril).

Mais évidemment, ça prend toujours un rapport officiel, comme dans littéralement tous les pays qui ont exigé un test!

 

Tests rapides antigéniques les moins chers pour aller aux États-Unis

Flytrippers a un article avec toutes tes options pour les tests rapides antigéniques au plus bas prix, mais voici le résumé:

J’ai testé presque toutes ces options pour toi (les autotests, les tests sur ClicSanté et les tests au service au volant). 

Tu peux lire l’article (ou regarder la vidéo) de mon autotest à distance pour entrer aux États-Unis en avion pour voir à quel point c’est simple. C’est l’option à 45$ avec une excellente clinique que j’aime bien personnellement. Kevin a essayé l’option à 25$, lui, et ça fonctionne très bien si tu préfères ça.

Abonne-toi à notre infolettre gratuite pour bientôt recevoir un guide plus détaillé avec les fournisseurs de tests (et plein d’autres astuces).

 

Exemption pour les infections récentes

Tu n’as pas besoin d’avoir un test pré-entrée négatif pour entrer aux États-Unis en avion si tu as eu la COVID-19 dans les 90 jours avant ton entrée et que tu as la preuve sous forme de rapport officiel. 

Mais en plus de la preuve du test positif, tu as aussi besoin d’une note d’un médecin qui prouve que tu es rétabli.

Tu peux l’obtenir de la Clinique du Voyageur par Summit Health pour 75$ (taxes incluses) ou tu peux essayer de l’avoir gratuitement de la part de ton médecin. Mais comme on explique dans l’article sur la lettre de rétablissement pour voyager aux États-Unis, ce n’est pas nécessairement la meilleure option…

En bref, vu que les tests rapides antigéniques sont moins sensibles, les chances que tu testes encore positif des semaines après ton infection sont apparemment plus faibles qu’avec un test moléculaire (comme un test PCR). Comme tu peux le tester gratuitement chez toi avant d’en payer un, c’est mieux d’essayer ça.

 

Vérification du test exigé par les États-Unis

Puisque plusieurs nous le demandent: ce sont les transporteurs aériens qui sont chargés de vérifier ton test pré-entrée. 

Ce n’est pas comme à la frontière terrestre, où il est beaucoup plus probable qu’on ne te demande même pas de preuve de vaccination: si tu entres par avion, les transporteurs aériens vont vérifier presque sans faute et tu ne vas pas pouvoir embarquer sans ta preuve de vaccination et ta preuve de test pré-entrée.

 

Exemption pour les enfants de moins de 2 ans

C’est assez simple: tout le monde a besoin d’un test pour entrer aux États-Unis par avion, sauf les enfants de moins de 2 ans. 

Je te rappelle que les États-Unis n’exigent pas la vaccination pour les moins de 18 ans; par contre, le Canada exige la vaccination pour embarquer dans un avion au départ d’un aéroport canadien pour tous ceux qui ont plus de 12 ans et 4 mois.

 

Date d’expiration de l’exigence de test des États-Unis

Il n’y a eu AUCUNE indication d’une date de fin pour l’exigence de test pré-entrée des États-Unis.

Et malheureusement, personne ne sait quand elle sera levée, même pas Joe Biden. 

Et pour être très clair, je ne m’exprime pas sur son état cognitif, je veux juste dire que comme pour toutes les autres règles de voyage de n’importe quel pays, il n’y a pas de références objectives ou de données mesurables qui vont déterminer quand ce sera le bon temps de lever l’exigence de test (une qui est particulièrement stupide considérant que tout le monde peut entrer sans test par voie terrestre sans vérification de leur statut vaccinal et qu’il n’y a même plus d’exigence de masques dans les avions).

Quand la science politique va montrer que c’est plus payant pour le gouvernement de retirer l’exigence que de la conserver, elle va être supprimée. C’est aussi simple que ça. Même chose pour les règles de voyage restantes du Canada.

Flytrippers suit évidemment ça de très près et on va te tenir au courant dès qu’il va y avoir ne serait-ce qu’une rumeur sur le retrait de cette exigence, comme on l’a toujours fait. Abonne-toi à notre infolettre gratuite pour recevoir toutes les mises à jour sur les voyages pendant la COVID-19 et plusieurs excellents conseils de voyage.

 

Formulaire COVID-19 pour aller aux États-Unis

De nombreux pays exigent encore de remplir un formulaire (quoique certains pays l’exigent officiellement, mais s’en fichent complètement en réalité, comme j’en ai fait l’expérience au Maroc ce mois-ci; article détaillé à venir).

Le Canada est très strict en ce qui concerne le formulaire. Comme tu le sais probablement, si tu es pleinement vacciné, tout ce dont tu as besoin maintenant pour entrer au Canada est une déclaration remplie dans l’appli ArriveCAN.

Les États-Unis n’ont pas de formulaire inutile comme celui-là, donc c’est vraiment aussi simple que d’avoir le test pré-entrée et la preuve de vaccination (la preuve «canadienne», et pas l’inutile preuve provinciale comme le VaxiCode québécois qui n’a pas de logo de pays et qui est dans une langue non comprise dans la vaste majorité des pays).

Les tests et les formulaires sont les exigences principales que certains pays ont, mais tu dois toujours vérifier s’il y en a d’autres, évidemment. Les États-Unis n’ont absolument aucune autre règle ou exigence.

 

Carte NEXUS pour aller aux États-Unis

Tu as probablement vu à quel point la situation est chaotique dans de nombreux aéroports canadiens, ce qui n’est absolument pas surprenant puisque c’est géré par notre gouvernement fédéral incompétent.

Ne compte jamais sur le gouvernement! Responsabilise-toi et fais en sorte que le processus soit beaucoup plus vite, surtout pour voyager aux États-Unis (mais pour tous les voyages en fait)!

Grâce à ma carte NEXUS, même pour mes 4 voyages en avril et en mai, je n’ai personnellement pas attendu plus de 5 minutes à aucun de ces endroits:

  • Contrôles de sécurité dans les aéroports canadiens
  • Douane dans les aéroports canadiens
  • Contrôles de sécurité dans les aéroports américains
  • Douanes dans les aéroports américains
  • Douanes américaines dans les aéroports canadiens (pré-dédouanement)
  • Postes de frontière terrestre

J’ai vu les files d’attente incroyablement longues lors de mes nombreux voyages cette année. Je suis simplement passé à côté de tous ces voyageurs frustrés en quelques minutes maximum grâce aux lignes prioritaires.

Alors sois un voyageur futé et obtiens ta carte NEXUS pour que ton expérience à l’aéroport ne dépende pas de la capacité du gouvernement à gérer quoi que ce soit efficacement! Sinon, tu vas très certainement être déçu.

 

Tu veux recevoir toutes les mises à jour du coronavirus pour les voyageurs?

Inscris-toi à notre infolettre gratuite

 

Sommaire

Voyager aux États-Unis est vraiment simple si tu es pleinement vacciné. Si tu y vas par voie terrestre, tu n’as pas besoin de test. Si tu y vas par voie aérienne, tu as besoin d’un test pré-entrée fait le jour de ton vol ou la veille. Et même pas besoin d’un test PCR: ils acceptent les tests rapides antigéniques supervisés à distance, qui sont abordables.

Que veux-tu savoir à propos de l’exigence de test des États-Unis? Dis-le-nous dans les commentaires ci-dessous.

 

Vois les deals qu’on repère: Vols pas chers

Explore des destinations géniales: Inspiration de voyage

Apprends des trucs de pro: Astuces de voyage

Découvre les voyages gratuits: Récompenses-voyage

 

Photo de couverture: Sedona (crédit photo: Clay Banks)

Divulgation publicitaire: Par souci de transparence, Flytrippers peut recevoir des commissions sur les liens inclus dans cet article, à coût nul pour toi. Merci de les utiliser pour nous encourager gratuitement, nous l’apprécions! Tu nous permets de continuer à trouver gratuitement d’excellents deals et à offrir gratuitement du contenu intéressant. Puisque nous avons à coeur notre mission d’aider les voyageurs et que notre réputation et notre crédibilité priment sur tout, nous ne recommanderons JAMAIS un produit ou service dans lequel nous n’avons pas confiance ou que nous n’utilisons pas nous-mêmes et nous ne donnerons jamais à aucun tiers parti le moindre contrôle sur notre contenu. Pour plus de détails sur notre politique publicitaire, clique ici.

Partage cet article pour nous aider à aider le plus de gens à voyager plus pour moins:

Andrew D'Amours

Andrew est le cofondateur de Flytrippers. Il est passionné de voyages, mais aussi de l'industrie du voyage elle-même en tant qu'ancien consultant en gestion. Il partage son expérience et t'aide à économiser sur tes voyages. En tant que voyageur très économe, il adore trouver des bons deals et avoir des voyages gratuits grâce aux points de récompenses de voyage... pour l'aider à visiter chacun des pays du monde (compte actuel: 64/193 pays, 47/50 États Américains & 9/10 Provinces Canadiennes).

Cet article a 2 commentaires

  1. Véronique Denis

    Bonjour, je vais au E-U bientôt par voie terrestre, devons-nous compléter le formulaire d’arrive-can pour notre retour au Canada? Merci

Leave a Reply