Est-il possible de simplement laisser tomber une partie de son itinéraire de vol?

Plusieurs voyageurs croient que parce qu’ils ont payé leur billet d’avion, ils peuvent faire absolument tout ce qu’ils veulent avec. Comme par exemple laisser tomber un des segments de l’itinéraire de vol.

Mais ce n’est pas le cas: tu ne peux pas faire ça. À une exception près.

Voici tous les détails, en 4 parties:

  • pourquoi tu ne peux laisser tomber une partie de ton itinéraire
  • ce qui arrive si tu laisses tomber une partie de ton itinéraire
  • l’exception où tu peux laisser tomber une partie de ton itinéraire
  • nos astuces pour réussir à faire une escale de plus

 

Pourquoi tu ne peux pas laisser tomber une partie de ton itinéraire

Souvent, comme on te l’a déjà expliqué, les vols Boston-Montréal-Europe sur Air Canada sont presque la moitié du prix que si tu achètes exactement le même vol Montréal-Europe seul.

Plusieurs sont tentés de l’acheter de Boston et de simplement embarquer à Montréal et sauver des centaines de dollars.

Malheureusement, ce n’est pas possible de faire ça.

Un autre exemple encore plus commun: disons que tu achètes un vol aller-retour Montréal-Shanghai sur notre page d’aubaines de vols pas chers, parce qu’il est à rabais (comme il l’est souvent autour de 650$ aller-retour).

Disons que l’itinéraire comporte une escale (comme c’est souvent le cas car les vols directs sont presque toujours plus chers), dans ce cas-ci à Beijing.

Tu as donc sur ton itinéraire des vols:

  • Montréal-Beijing
  • Beijing-Shanghai
  • Shanghai-Beijing
  • Beijing-Montréal

Alors tu pourrais être tenté de croire (à tort) que le service que tu as acheté, c’est des vols:

  • Montréal-Beijing
  • Beijing-Shanghai
  • Shanghai-Beijing
  • Beijing-Montréal

Ce n’est pas le cas. Ce que tu as plutôt acheté, c’est le service de te rendre de Montréal à Shanghai, ce qui n’est vraiment pas la même chose. L’escale n’a rien à voir.

Donc imaginons que tu veux aussi visiter Beijing, mais que l’escale est trop courte pour le faire (comme je voulais faire lors de mon voyage en Chine grâce au deal à 499$ aller-retour).

Tu te dis, je vais simplement débarquer à Beijing à l’aller et m’arranger moi-même pour me rendre à Shanghai par la suite pour poursuivre le voyage et repartir de là-bas (en passant, les vols intérieurs en Chine ne sont pas abordables comme en Asie du Sud-Est mais quand même moins chers qu’ici, le train haute vitesse aussi est relativement abordable).

Mais tu n’as pas le droit. Tu te demandes sûrement ce que ça change. Tu as payé ton billet pareil, tu es libre de faire ce que tu veux, non? Ça va être un coût de moins pour la compagnie aérienne, elle n’aura pas à t’emmener de Beijing à Shanghai. Pas de problème non?

Non, tu ne peux pas. Pourquoi? Essentiellement, parce qu’en ne débarquant pas à ta destination finale, tu contourne le mécanisme de prix des compagnies aériennes.

Le prix d’un billet d’avion n’a strictement rien à voir avec la distance parcourue (c’est pourquoi de Montréal les vols vers la Gaspésie sont plus chers que les vols vers l’Europe) et encore moins avec le nombre de vols dans l’itinéraire (c’est pourquoi les vols directs sont presque toujours plus chers que les vols avec escalesmême si ça inclus moins de vols).

Comme expliqué plus en détail dans cet article, le prix d’un billet est fixé en fonction du prix du marché. Combien les gens d’un marché X (comme Montréal) sont prêts à payer pour se rendre à un marché précis (la destination)… et ça varie évidemment énormément d’une destination à une autre. C’est pourquoi Air Canada vend souvent ses vols vers l’Europe deux fois moins chers aux Américains qu’aux Canadiens.

Donc si tu laisse tomber des parties de ton itinéraire, tu te trouve à aller dans un marché complètement différent, qui n’est pas le même prix… et c’est interdit!

C’est d’ailleurs pour la même raison que tu ne peux jamais changer des dates de vols ou te faire rembourser gratuitement (et c’est normal): le service de te rendre d’une ville X à une ville Y que tu achètes, c’est un «service» différent si tu l’achètes 10 mois d’avance, 2 mois d’avance, ou le jour avant le vol (même si c’est le même vol).

L’achat 10 mois d’avance se paye plus cher, car c’est un service pour les gens un peu plus insécures qui aiment acheter beaucoup trop d’avance ou qui n’ont pas de flexibilité sur leurs dates, donc c’est plus cher que d’acheter 2 mois d’avance. L’achat le jour avant le vol se paye aussi plus cher, car c’est un service pour les gens mal pris qui doivent partir le lendemain et qui sont mal pris, donc c’est plus cher aussi évidemment.

Bref, si tu achètes pour te rendre à une destination spécifique à une date spécifique, c’est précisément ce que tu as le droit de faire, rien d’autre.

 

Ce qui arrive si tu délaisses une partie de l’itinéraire

Dès que tu manques un segment de ton itinéraire, tout le reste de l’itinéraire est annulé automatiquement. Donc dans cet exemple, tes vols de retour seraient tous annulés entièrement!!!

Et tu ne pourrais rien y faire, car c’est explicitement écrit dans les Contract of Carriage des compagnies aériennes (ce document d’environ 20 pages que personne ne lit mais auquel tu acceptes de te conformer en achetant tout billet).

Si tu suis attentivement, tu auras compris que tu ne peux donc pas le faire au retour non plus. Dans le même exemple, disons que tu déciderais de visiter Beijing à la fin du voyage et donc de te rendre là-bas, et simplement prendre ce billet-là de ton itinéraire pour revenir à Montréal (en n’utilisant pas le bout Shanghai-Beijing cette fois).

Encore là, ton itinéraire au complet serait annulé dès que tu manques le premier vol du retour.

Donc, malheureusement ce n’est pas possible et c’est à éviter pour ne pas avoir la mauvaise surprise de voir tout le reste de ton itinéraire annulé. En passant, ça ne s’applique pas si tu manques un de tes vols à cause d’une correspondance trop serrée. Ça, aucun problème. Arrête de stresser inutilement pour les correspondances trop serrées. Tu peux lire comment une telle situation fonctionne dans cet article sur ce qui arrive si tu manques ton vol à cause d’une correspondance trop courte.

En passant, la première fois que nous avons publié cet article, certains ont mentionné que lorsque l’itinéraire comprend des vols sur différentes compagnies aériennes, même acheté en une seule transaction, c’est possible de “skipper” un vol et l’autre compagnie ne sera pas mise au courant.

Je suis personnellement sceptique, mais j’imagine que ça se peut. Je ne suis vraiment pas quelqu’un de stressé ou peureux dans la vie (vraiment pas), mais même moi je ne l’essayerais pas ça par contre. Le risque de voir le reste du billet complètement annulé, ça coûte vraiment cher comme erreur si ça arrive… et il n’y aurait absolument aucun recours, car tu serais dans le tort.

Avant de te dire comment profiter d’une escale pour visiter une ville de plus, voici un bref exemple de quand tu peux laisser tomber une partie de ton itinéraire (car il y a une exception)!

 

L’exception: quand tu peux laisser tomber une partie de ton itinéraire

Oui, il y a des situations où tu pourrais le faire. Cela dit, c’est quand même interdit, mais la compagnie aérienne ne fera pas grand chose, à moins que tu exagéres et le fasses à tous les mois. Évidemment, ne leur dit pas que tu le fais!!!

Mais sache qu’ils pourraient par exemple décider de ne pas t’attribuer les Miles de récompenses auxquels ton vol te donnerait droit car ils n’aiment pas ça (mais de toute façon, tu n’accumules presque pas de Miles comme ça, c’est vraiment avec les cartes de crédit que ça s’accumule vite).

LIRE AUSSI: Accumuler des Miles de récompenses pour avoir des vols gratuits

Donc c’est faisable (et pleins de gens le font), mais ce n’est peut-être pas recommandé de le faire trop souvent avec la même compagnie aérienne.

Quelle est cette situation d’exception? Tu peux laisser tomber une partie de ton itinéraire seulement si c’est le dernier segment de ton itinéraire. Pas le dernier segment de l’aller, mais bien de l’itinéraire complet. Comme on t’a dit, faire ça a comme effet d’annuler le reste de l’itinéraire. Mais si il n’y a plus rien sur l’itinéraire de toute façon, là ça se fait sans problème.

C’est donc faisable souvent aussi sur les aller-simples, car ton retour ne sera pas affecté si il est acheté séparément, sur un itinéraire différent (une transaction différente).

Disons que ton itinéraire de retour était San Francisco-Toronto-Montréal, et que tu décides pour X raison de rester pour visiter Toronto, et tu te dis que tu vas aller acheter un vol séparément pour revenir (ils sont souvent à 100$ l’aller-simple lorsqu’achetés d’avance) ou prendre le train à environ 50$ sur Via Rail (en achetant d’avance pour ce prix réduit).

Là tu pourrais, car ça ne change rien que ton itinéraire soit annulé, il est fini.

Il y a d’ailleurs une façon très intéressante de se servir de ce truc pour économiser sur des vols, je t’en reparle dans un prochain article!

Par contre, si il y a des ennuis de quelque sorte et ton itinéraire est modifié, tu pourrais te trouver par exemple sur un vol qui passe par Vancouver au lieu de Toronto, ou un vol direct. Dans ce cas, tu pourrais tenter de demander à la compagnie d’être replacé sur le même itinéraire via Toronto, mais comme leur responsabilité est simplement de t’emmener à ta destination finale, ce n’est pas certain qu’ils voudront.

Et attention, ce truc de débarquer à la dernière escale est évidemment seulement possible si tu voyages avec un bagage de cabine seulement, (ce qu’on t’encourage à toujours faire de toute façon, c’est tellement plus plaisant). Sinon ton bagage enregistré sera envoyé à ta destination finale lui.

Apparemment c’est possible de demander lors de l’enregistrement que le bagage que celui-ci soit envoyé à la ville d’escale et non pas à la destination finale. Comme je n’ai jamais enregistré de bagages, je n’en ai aucune idée et je ne peux pas confirmer, mais semble-t-il que c’est possible.

Dans tel cas par contre, évidemment, ne dis pas à la compagnie aérienne que c’est pour débarquer à l’escale, invente de quoi par rapport au fait que tu auras besoin de quelque chose qui est dedans pendant ton escale et que tu vas retourner au comptoir à l’escale pour le renvoyer sur le dernier tronçon.

 

Astuces pour visiter une ville de plus sur votre itinéraire

Alors il y a 5 astuces principales pour voir plus de villes dans le même voyage pour moins cher, ne manque pas l’article sur le sujet. Abonne-toi à notre infolettre gratuite pour ne rien manquer et être le premier à le recevoir.

 

Sommaire

Tu ne peux absolument pas laisser tomber une partie de ton itinéraire de vol, car ça contrevient aux règles des compagnies aériennes, et ils annuleront tout le reste de ton itinéraire immédiatement. À moins de le faire avec la toute dernière partie de ton itinéraire et de voyager sans bagages enregistrés.

 

Savais-tu que c’était interdit? Est-ce que ça te surprend? Dis-nous le dans les commentaires.

Vous voulez voir nos rabais sur les billets d’avion?
Cliquez ici pour voir nos aubaines de vols à très bas prix
Vous voulez d’autres astuces et inspirations voyage?
Cliquez ici pour aller à la page principale du blog
Vous aimerez sûrement cet article:
Pourquoi vous ne devriez jamais publier une photo de votre billet d’avion

Aidez-nous à faire connaître nos aubaines et nos conseils sur les voyages à bas prix en partageant cet article et surtout ajoutez Flytrippers à vos favoris pour nous permettre de vous aider à naviguer dans le monde des voyages à bas prix!

Divulgation publicitaire: Flytrippers reçoit des commissions sur les liens inclus dans cet article. Nous apprécions que vous utilisiez ceux-ci, surtout que cela ne vous coûte jamais plus cher, et nous vous remercions de nous encourager et nous permettre de continuer à trouver pour vous d’excellents deals et du contenu intéressant. Par souci de transparence, sachez que nous ne recommanderons JAMAIS un produit ou service dans lequel nous n’avons pas confiance ou que nous n’utilisons pas nous-même, puisque notre réputation et notre crédibilité vaut beaucoup plus que les commissions. Ce principe est une partie essentielle et non-négociable de tous nos partenariats: nous ne donnerons jamais à aucun tierce parti le moindre contrôle sur notre contenu. Pour plus de détails sur notre politique publicitaire, cliquez ici.

Publié le 24 mars 2018, mis à jour le 2 juin 2019

Andrew D'Amours

Andrew est le cofondateur de Flytrippers. Il est passionné de voyages, mais aussi de l'industrie du voyage elle-même en tant qu'ancien consultant en gestion. Il partage son expérience et t'aide à économiser sur tes voyages. En tant que voyageur très économe, il adore trouver des bons deals et avoir des voyages gratuits grâce au points de récompenses de voyage... pour l'aider à visiter chacun des pays du monde (compte actuel: 59/193 pays, 46/50 États Américains & 9/10 Provinces Canadiennes).

This Post Has 18 Comments

  1. Il y a quelques années, nous avions profité d’une aubaine pour une croisière de repositionnement Miami vers Venise. Donc nous devions passer de YUL à MIA. Mais le retour se faisait de Rome (tarif de 1 500$ aller simple). Avec notre agent de voyage, on a essayé de voir l’aller retour (Rome, YUL, Rome). Surprise c’était 650$!!! On a profité de l’aller et on a annulé le retour vers Rome avant le délai de 3 mois. On n’avait pas encore par contre l’acumen des économies extrêmes. Par contre, on s’était donné le défi de faire ces 28 jours de voyage avec un seul bagage de cabine chacun (le tout en février-mars). Neige à Venise lors de notre arrivée… 40 cm au sol lors de notre passage à Sienne en TGV. Et 20 degrés à Rome…

    1. Ça devait être très intéressant comme voyage! Et ouais en effet pour les vols internationaux, les aller-simples sont vraiment à éviter 😛 Bravo pour les bagages de cabine, c’est effectivement faisable peu importe la durée comme vous l’avez vu 🙂 Surprenant quand même l’écart important de température dans le pays par contre :O

  2. Bonjour,
    J’ai déjà laissé une première partie de segment de voyage, parce que mon itinéraire de voyage avait changé. Par contre, j’ai appelé la compagnie aérienne pour leur dire que je ne prendrais pas mon 1er vol un peu plus d’une semaine avant. Ils ont pris des notes et cela m’a permis de prendre mon 2e vol sans pénalité.
    Alors, ça vaut peut-être la peine de vérifier parfois…

  3. Aéroport pas une prison
    Parfois si. Quand il faut un visa pour sortir.

    1. En effet, mais c’est excessivement rare que les transits se fassent dans un pays où un visa est requis. Très très rare. La plupart des hubs où on transite sont dans des endroits où soit un visa n’est pas requis ou soit un visa de transit est gratuit et obtenable à l’aéroport facilement (ex: Beijing/Shanghai).

  4. Précision pour l’exemple de l’escale à Toronto: si vous voyagez avec une valise en soute et que vous décidez de ne pas prendre le trajet Toronto-Montréal, je pense que le bagage en soute sera déchargé automatiquement. Il me semble que les dernières règles de sécurité aérienne interdisent le voyage d’un bagage sans son propriétaire.

    Par contre, la compagnie s’appercevra de la chose (bagage sans propriétaire) seulement au moment de la fermeture d’embarquement. Et le temps de chercher le bagage sans propriétaire retarderait le départ de l’avion ce qui pourrait rendre la compagnie furieuse…

    1. C’est certain que ce n’est pas recommandé avec bagage en soute en effet. L’avion ne peut pas partir si un bagage est dans l’avion mais que le propriétaire n’y est pas, oui ce sera déchargé. Mais où ils vont l’envoyer, ça je ne sais pas:P Et bien sûr que ça va retarder 150+ personnes, c’est fortement dérecommandé 😛

  5. Très intéressant.
    J’ai un cas : Si j’achète un billet avec air canada Montreal Paris A/R qui me coute 800$ (400 aller et 400 retour) et que je ne prend jamais le retour à P car entre temps j’aurais pris un autre vol pour aller en Australie et revenir à Montreal par l’Australie. Est ce problematique ?

    1. Comme c’est ton retour et tu n’as pas d’autres vols sur le même itinéraire (après celui que tu manques) ça ne dérange pas vraiment non 🙂 !

      1. Mais dans ce cas ça peut valoir la peine de prendre une compagnie ultra low-cost, même si tu payes un frais de bagage de plus par exemple. Parce qu’eux ne font pas comme les compagnies traditionnelles, c’est-à-dire que le prix d’un aller simple c’est tout simplement la moitié de l’aller-retour ou à peu près.

  6. J’ai en effet eu la surprise d’avoir mon retour annulé lors du débarquement à Paris (AR Montréal Luxembourg avec escale Paris). Et au retour, on m’annonce que je n’ai plus de vol, que ça a été annulé, avec refus de m’embarquer. Personne n’est au courant de cela, je n’en avais donc jamais entendu parler. Et, alors qu’on sait nous contacter par courriel pour nous envoyer des tas de conneries, ils n’avisent même pas de l’annulation des billets. C’est scandaleux, et je ne suis pas certaine que le fait qu’ils inscrivent cela dans leurs conditions générales est une excuse suffisante pour valider cette escroquerie. Ça ressemble plutôt à une clause illégale. En bref, je vais faire une plainte.

    1. C’est illogique de ne pas vous avoir au moins averti en effet, mais c’est en fait normal comme politique. C’est que les billets sont vendus d’une ville à une autre (en fonction des prix pour une destination précise) sans égard aux escales, donc en débarquant à l’escale vous contournez leurs mécanismes de prix et ce n’est pas permis. En bref, si vous voulez aller à Paris, les compagnies aérienne veulent vraiment que vous achetiez un billet pour Paris (ce qui est quand même logique aussi de leur point de vue). Bref, c’est dommage, mais ça fonctionne effectivement comme ça :S

  7. J’adore l infolettre, bonne travail merci

  8. Donc est-ce la même chose se passe si on rate un vol? Dans votre exemple, si le transfert pour aller de Beijing à Shanghai est court et que pour une raison X, je n’arrive pas à faire mon transfert à temps (disons que c’est par ma faute et non pas parce que le vol est trop en retard ou autre), à ce moment-là, est-ce que mon vol de retour sera annulé?

    1. Peut-être que j’ai mal compris, mais je ne vois pas comment vous pourriez le manquer par votre faute? Si vous êtes à bord du premier vol et qu’il arrive en retard et vous fait manquer votre connexion, c’est la responsabilité de la compagnie aérienne, ça ne peut pas être la vôtre. Est-ce que c’est ce que vous vouliez dire?

  9. Bonjour , il m’est deja arriver durant mon voyage a bali avec air france , durant mon aller ,d’avoir manqué mon vol kuala lampur /jakarta acause de mon escale etais pas assez long je nes pas eu le temps de me rendre a mon check in attend . Alors au lieu dacheter un autre billet kuala lampur / jakarta j’ai acheter kuala lampur / denpasar. Et le reste de mon itineraire pour le retour na jamais ete annuler . Alors comment peut il annuler nos billet si exemple nous avons seulement manquer notre vol ?

    1. Mais est-ce que vous avez rebooké Kuala Lumpur-Bali avec la même compagnie? Si oui, ils ont peut-être compris que ce n’était pas volontaire?
      Si non, c’est une bonne question ça en fait! Je ne l’ai jamais testé (j’aime bien tester tout ce que je peux, mais celui-là évidemment je veux éviter:p) mais partout ce qui est dit, c’est sans équivoque que votre vol est annulé dès que vous en manquez un… peut-être est-ce que ça dépend des compagnies?

Laisser un commentaire

×

Cart